voyageavecnous.com

TRAVEL YOURSELF

Suivez-nous partout où nous allons !

autourdumonde2023@gmail.com

Oie-armée de Gambie Plectropterus gambensis – Spur-winged Goose *

1

Le Parc national du Niokolo Koba, situé dans le sud-est du Sénégal, abrite une diversité remarquable de faune et de flore, dont l’oie armée de Gambie (Plectropterus gambensis). Cette espèce d’oie est l’une des nombreuses espèces d’oiseaux aquatiques que l’on peut observer dans les zones humides du parc, notamment le long des rivières, des étangs et des marécages.

L’oie-armée de Gambie, une grande oie au plumage noir et blanc, est aisément reconnaissable en vol grâce à son long cou épais, ses larges ailes digitées et ses grandes pattes. Les mâles se distinguent par leur taille nettement supérieure à celle des femelles, ainsi que par des reflets et une présence plus marquée de blanc sur le dessus de leurs ailes.

Dans le parc, les oies armées de Gambie trouvent un habitat propice à leur mode de vie, caractérisé par la présence d’eau douce, de prairies et de zones boisées. Elles se nourrissent principalement en broutant dans les prairies et les champs près de l’eau, tout en pouvant également chercher leur nourriture dans l’eau peu profonde.

Le Parc national du Niokolo Koba offre aux visiteurs l’opportunité unique d’observer ces magnifiques oiseaux dans leur environnement naturel. Les zones humides du parc constituent des points d’observation privilégiés pour les ornithologues amateurs et les passionnés de la faune sauvage.

La présence de l’oie armée de Gambie dans le Parc national du Niokolo Koba souligne l’importance de préserver cet écosystème unique et de protéger les habitats naturels nécessaires à la survie de cette espèce emblématique d’oiseaux aquatiques en Afrique.

Les adultes présentent une coloration noire métallique sur la calotte, le cou (à l’exception de la partie inférieure avant), les côtés de la poitrine, le haut des flancs et presque toute la partie inférieure du corps, y compris les ailes et la queue, avec des reflets verts et bronze. La gorge, le bas du cou, la poitrine, le bas des flancs et le reste de la partie inférieure sont blancs. Sur les oiseaux d’Afrique méridionale, la coloration noire est plus brillante et les parties blanches moins développées, donnant parfois l’impression que l’oiseau est entièrement noir selon l’angle de vue. Le dessus des ailes est noir brillant, contrastant avec les petites couvertures, le poignet et le bord d’attaque blancs, tandis que le dessous des ailes est blanc tacheté de brun.

Le bec présente une bosse frontale et la peau nue autour des yeux est rouge rosé, cette couleur étant moins marquée chez les femelles. Les pattes et les pieds sont également rouge rosé, et les iris sont sombres. Les juvéniles ont un bec et des pattes similaires aux adultes, mais leur tête est entièrement plumée au départ. La dénudation de la face et la bosse n’apparaissent qu’avec l’âge.

Cette espèce est généralement assez silencieuse, bien qu’elle puisse émettre un cri caractéristique, un « chouit » faible, émis uniquement par les mâles en cas de danger. Pendant la parade ou en cas d’alerte, les deux sexes peuvent produire une série de cris peu sonores.

L’oie-armée de Gambie fréquente les lacs, les étangs, les rivières, les deltas et les marais bordés de prairies. Elle préfère généralement les grandes rivières et les lacs de grande superficie, évitant les lacs salés et les régions montagneuses autant que possible, bien qu’elle puisse être observée jusqu’à des altitudes de 3 000 mètres en Afrique orientale.

Ces oiseaux sont généralement grégaires, formant de petites troupes pouvant compter jusqu’à 50 individus. Localement, les rassemblements peuvent être plus importants, surtout pendant la période de mue post-nuptiale. Ils se reposent souvent sur les rives tranquilles des rivières et des lacs, voire même dans les arbres. Aux heures matinales et crépusculaires, ils volent entre leurs lieux de repos et les sites de nourrissage, souvent en formations irrégulières ou en V.

L’oie-armée de Gambie se nourrit principalement en broutant dans les prairies et les champs près de l’eau, ou directement dans l’eau peu profonde. Son régime alimentaire est principalement végétarien, comprenant des graines, des fruits, des tubercules, des plantes aquatiques et des roseaux, bien qu’elle puisse également consommer de petits poissons et des invertébrés.

La saison de reproduction varie selon la région et le régime des pluies. Les nids sont habituellement volumineux et cachés dans la végétation riveraine ou dans des cavités d’arbres ou de rochers. Les femelles pondent généralement de 6 à 15 œufs blancs-ivoire, qu’elles incubent seules pendant environ 30 à 33 jours. Les jeunes deviennent autonomes et prennent leur envol après environ 10 semaines.

Cette espèce est largement répandue en Afrique tropicale, jusqu’au Sénégal, au Soudan et à l’Éthiopie, bien qu’elle soit absente des régions arides du sud-ouest et du nord-est. Les menaces qui pèsent sur elle comprennent la perte d’habitat due à la dégradation des zones humides, ainsi que la chasse et la prédation par les prédateurs introduits. Elle bénéficie de certaines mesures de protection dans plusieurs pays de son aire de répartition.

1 thought on “Oie-armée de Gambie Plectropterus gambensis – Spur-winged Goose *

Laisser un commentaire