voyageavecnous.com

TRAVEL YOURSELF

Suivez-nous partout où nous allons !

autourdumonde2023@gmail.com

L’Oryx algazelle (Oryx dammah), également connu sous le nom d’Oryx de Libye, Oryx blanc, Oryx à cou roux ou Oryx à cornes en forme de cimeterre, autrefois résident des steppes et semi-déserts d’Afrique, est aujourd’hui une espèce dont la survie dépend des populations captives. Jadis présent dans le centre du Niger, le Tchad, le sud de la Libye et le Sahara, les dernières populations sauvages ont disparu dans les années 1970-1980. Des efforts de réintroduction sont actuellement déployés dans des réserves au Maroc, au Sénégal et en Tunisie.

Description : L’Oryx algazelle mesure environ 1,20 mètre à l’épaule, avec un poids avoisinant les 150 kilogrammes. Son pelage est principalement blanc, avec une poitrine et l’extrémité de la queue de couleur fauve, agrémenté de marques noires sur le front et le dessus du museau. Les cornes longues, fines et incurvées vers l’arrière peuvent atteindre 1 à 1,25 mètre chez les deux sexes.

Comportement : Cette espèce omnivore se nourrit de feuilles, d’herbes et de fruits, habitant les savanes, les steppes et les semi-déserts. Contrairement à l’addax, l’Oryx algazelle évite de pénétrer dans le vrai désert. Autrefois, ces animaux formaient des troupeaux de plusieurs milliers pour les migrations, mais cette pratique a décliné en raison de la diminution de la population. En cas de danger, ils peuvent courir jusqu’à 60 km/h en pointe et peuvent maintenir 30 km/h pendant une demi-heure. Leurs cornes sont également utilisées comme moyen de défense.

Espèce en voie de disparition : Chassés intensivement pour leurs cornes, viande et peaux, les Oryx algazelles de Libye ont disparu dans la nature depuis les années 2000. Des initiatives de réintroduction sont en cours, notamment au Maroc, au Sénégal et en Tunisie. Malheureusement, cette espèce est actuellement au bord de l’extinction, bien qu’elle ait été domestiquée chez les anciens Égyptiens. Les zoos, notamment en Europe, jouent un rôle crucial dans la préservation de cette espèce, comptant actuellement près d’un millier d’individus, dont la moitié en Europe. En juillet 2023, deux femelles ont vu le jour en captivité en France, au zoo de Thoiry.

Nous avons observé l’oryx lors d’une promenade pédestre dans LA RESERVE NATURELLE DE GUEMBEL SAINT LOUIS SENEGAL

1 thought on “Oryx algazelle Oryx dammah

Laisser un commentaire