voyageavecnous.com

TRAVEL YOURSELF

Suivez-nous partout où nous allons !

autourdumonde2023@gmail.com

De retour au Portugal au départ de Valladolid, nous traversons le Parc du Douro Internacional avant de longer la vallée vers Porto

Au passage de nombreux Miradouro offrent des points de vue sublimes sur la vallée et les fleuves  Douro, Tomes et Rio Sabor et ses lacs

LIENS VERS LES PHOTOS ET PODCAST Sur le le Douro, son parc et sa vallée

J 348 LE PARC NATIONAL DU DOURO FRONTIER ESPAGNE PORTUGAL

J 349 TORE DE MONCORVO DOURO PORTUGAL

J 350 PODCAST LA VALLEE DU DOURO PORTUGAL

J 350 LA VALLEE DU DOURO PORTUGAL

PARC NATURAL DO DOURO INTERNACIONAL ESPAGNE & PORTUGAL

Le Parc Naturel du Douro International comprend une partie des municipalités de Miranda do Douro, Mogadouro, Freixo de Espada à Cinta et Figueira de Castelo Rodrigo, sur le tronçon frontalier du fleuve Douro (sur une étendue de près de 122 km).

Les rives escarpées de la profonde vallée du fleuve forment des sommets monumentaux et somptueux, que plusieurs espèces d’oiseaux, menacées de disparition au niveau national et international, choisissent pour nidifier, certainement attirées par la proximité des exploitations agricoles et de bétail où elles peuvent facilement localiser et obtenir de la nourriture. Parmi elles soulignons le vautour d’Egypte ou Britango, choisi comme symbole de ce Parc.

Le climat de la région relève de fortes amplitudes thermiques, avec des hivers froids et des étés très chauds et secs, la partie sud du Parc étant intégrée de ladite « Terra Quente » (Terre Chaude). Aux mois de février et mars, avec les amandiers en fleur, la nature offre un spectacle de beauté et de couleur, très apprécié et célébré avec des fêtes populaires.

Nous faisons notre premier arrêt au Belvédère de la Faille de Ribas Altas


À l’ouest de Zamora et de Salamanque, là où le Duero borde le Portugal et s’y encaisse, formant les canyons les plus profonds et les plus étendus -près d’une centaine de kilomètres- de toute la péninsule ibérique, se trouve la région d’Arribes del Duero. Un espace naturel privilégié dans lequel se distinguent la beauté sauvage de son paysage granitique et une faune et une flore riches et variées.

Le relief d’Arribes appartient au domaine paléozoïque du Zócalo et est principalement constitué de granites et de granodiorites. Ses paysages les plus beaux et accidentés ont été formés par les fleuves Duero, Huebra, Tormes, Camaces et Uces. Dans le canyon de ce dernier se trouve l’une des cascades les plus belles et les plus spectaculaires de toute la péninsule : le Pozo de los Humos, où l’eau tombe de plus de 50 mètres.

Dans les limites de l’espace se trouvent des villes intéressantes et belles telles que la ville de Fermoselle dans la partie Zamora ou San Felices de los Gallegos dans la partie Salamanque, toutes deux déclarées sites historiques et artistiques. Bien que presque toutes les villes d’Arribes del Duero, présentent un riche patrimoine en vestiges Veton, tels que des forts, des tombes anthropomorphes, des stèles, des fontaines médiévales et un riche héritage de la vie agricole et d’élevage tels que des moulins, des moulins ou des chiviteros.

L’accès à ce mirador n’est pas simple et nécessite un véhicule 4×4. Au bout du chemin, c’est à pieds qu’il faut poursuivre le chemin, au milieu des broussailles. Nous avons du rebrousser chemin avant d’arriver au point de vue, mais la promenade est agréable au milieu des vignes et des pâturages de montagne

Quelques kilomètres plus loin, toujours côté espagnol, le Belvédère du méandre du fleuve Duero, offre d’autres points de vues sur le Douro

Au niveau du Belvédère des Escaliers, la vue sur le village Formoselle est superbe

En contemplant ce paysage, il est possible de voir comment la géologie influence le paysage et la population d’Arribes del Duero. Dans ce cas, en utilisant le granit pour faciliter la défense du territoire et construire ses bâtiments, et des matériaux métamorphiques pour creuser les caves et localiser ses récoltes abondantes.

Bien qu’elle rende la culture difficile, la pierre la plus dure a été fondamentale pour construire le système agricole de Fermoselle : on la trouve dans les murs des fermes, sur les terrasses où poussent les oliviers et les amandiers, sur les routes et dans les bâtiments comme les maisons, les cabanes et coraux.

Poursuivons jusqu’aux chutes du Hêtre d’Água Alta, en passant par le Barragem da Bemposta, enjambant la frontière portugaise.

Le barrage est encadré par un magnifique paysage de vignobles en terrasses, dans le bassin du fleuve Douro. L’accès des navires à l’eau est conditionné au remplissage du réservoir. La vue sur le fleuve Douro et ses méandres est superbe avant sa traversée

Sur la section 4, aux alentours du village de Lamoso, se trouve l’impressionnante chute d’eau du Hêtre d’Água Alta qui tombe d’une hauteur de 35 mètres, sur 10 mètres de large et offre une beauté à laquelle personne n’est indifférent. a cette saison, fin juin, elle n’est malheureusement pas suffisamment alimentée

En plus de la cascade, il y a un sentier dans le Parque do Douro Internacional qui entoure cette beauté naturelle et vous permet de profiter de tout le panorama de cet endroit. Pour les plus aventureux, vous pouvez toujours tendre quelques cordes et escalader le rocher qui forme et fournit cette cascade.

La chute d’eau Faia à Lamoso avec plus de 40 im de dénivelé constitue l’un des monuments naturels les plus importants de tout le parc naturel international du Douro et correspond à l’une des plus grandes chutes d’eau du Portugal continental.

La ligne d’eau qui l’alimente s’appelle Ribeira de Lamoso et elle naît dans les plaines entre Toe Brunhoinho, traversant des terrains granitiques jusqu’à atteindre Ribeira de Bemposta, qui à son tour a l’embouchure du fleuve Douro entre les paroisses de Bemposta et Peredo de Bemposta.

Ribeira de Lamoso a une grande variation de débit tout au long de l’année. Dans une année climatérique normale, il commence à couler après les premières pluies d’automne, s’épaississant après l’hiver et le début du printemps, après quoi il tend à se réduire progressivement jusqu’à s’assécher complètement pendant les mois d’été.

Les périodes pendant lesquelles l’eau restante assume une plus grande spectaculaire correspondent aux jours suivant les grandes averses de pluie et les tempêtes qui se produisent généralement entre l’hiver et le début du printemps. Dans ces hauteurs, une visite des lieux doit impliquer une certaine prudence compte tenu de la pente et du terrain avec un risque conséquent de chutes.

Nous arrivons enfin en vue du des Lacs de Sabor.

Ce sont des paysages oniriques, un véritable festival des sens que tout le monde recherche et peu, très peu, savent que c’est ici… si proche !

Il y a 70 km d’eau cristalline, du barrage Baixo Sabor à l’embouchure d’Azibo, avec de grands lacs, reliés par des gorges et des falaises, qui forment une véritable réserve faunique et offrent aux visiteurs un ciel bleu et un horizon à couper le souffle. Ce sont les Lagos do Sabor.

Ils sont nés avec la construction du barrage Baixo Sabor et unissent les municipalités d’Alfândega da Fé, Macedo de Cavaleiros, Mogadouro et Torre de Moncorvo.
Ils sont une invitation à la contemplation, mais aussi au contact direct avec de véritables traditions millénaires, avec un monde de sensations sans pareil.

Pour y accéder, un 4X4 est conseillé ; les pistes sont parfois difficiles pour un véhicule normal. Mais le spectacle est époustouflant

TORE DE MONCORVO

Tore de Moncorvo est un petit village niché en haut de la montagne, dominant le Douro et offrant à ses visiteurs de nombreux points de vue (miradouro) sur le fleuve et la vallée en contrebas.

Mais  il ne faut pas oublier son centre historique médiéval :des rues étroites, aux visages vieillis, couleur rouille de l’époque médiévale ; on se promène dans les rues, on s’arrête dans l’atrium du vieux château et on imagine la vie au-delà du temps…

Nos pas nous amène tout naturellement à l’imposante basilique dont nous poussons les lourdes portes pour admirer son intérieur

Cet ensemble, érigé au séc. XVI avec l’objectif de devenir le siège de l’évêché (différé par rapport à Miranda do Douro), possède une majestueuse chapelle où se trouvent des peintures murales, avec le thème de « Last Ceia » et « Virgem Communando »,  avec des reproductions d’éléments bibliques et un retable baroque johannique, exécuté par Jacinto da Silva, en 1752.

La chapelle est flanquée de deux absidioles.

L’un, comme l’autel du Très Saint Sacrement, où émerge un retable plein de hauts reliefs avec la résurrection et l’ascension de Jésus, les sculptures de Sto. Agostinho, S. Gregório Magno, Sto. Ambroise, S. Jérôme et de quatre évangélistes.

L’autre, surnommé autel das chagas, est orné de trois retables unifiés. O central detém o nicho o Sagrado Coração de Jesus e os laterais, o Sagrado Coração de Maria e de Sta. Teresinha do Menino Jesus.

Dans la nef centrale en saillie, le toit colossal est bombé avec des arêtes et les autels latéraux de Nossa Sra. da Assunção, das Almas, da Sagrada Familia et de S. Pedro e S. Paulo.

L’extérieur conserve un portail en cantaria, de la période de la Renaissance, enrichi des images de Santa Bárbara et de Santa Apolónia et, sur le pont supérieur, de S. Pedro, Nossa Sra. da Assunção et S. Paulo.

La Vallée du Douro

La vallée du Douro est l’une des régions les plus pittoresques de tout le Portugal, et la route sinueuse à souhait, offre de multiples points de vue, tantôt sur ls vignes , les oliviers ou les amandiers, tantôt sur le Douro dont les méandres emportent chaque jour de nombreux touristes. Cette route fait partie des plus belles que nous avons empruntées.

C’est une région qui se spécialise dans la culture du raisin depuis plus de 2 millénaires. Les vignobles qui s’y trouvent sont installés dans des collines de granit. Le majestueux Douro serpente à travers ces collines, et les rives du fleuve sont la demeure de jolis petits villages viticoles

Le plus beau de ces villages est celui de Pinhao, , tandis que celui de Peso da Régua est un point de départ populaire des croisières sur le fleuve

Il y a plusieurs façons d’explorer la région et de partir en excursion. En voiture, en empruntant la N222, il faut visiter les environs de Tua et de Pinhao

Avec notre véhicule il est possible de se rendre dans des points de vue isolés, et de découvrir des vallées pittoresques et des villages traditionnels

Depuis Vila Nova de Foz Coa nous empruntons la fabuleuse N222 jusqu’au Miradouro de Sao Salvador do Mundo.

La route offre de multiples points de vue sur les champs d’oliviers et d’amandiers plantés sur des collines douces et de vignes de plus en plus fréquentes

MIRADOURO DE SAO SALVADOR DO MUNDO

Le belvédère de S. Salvador do Mundo a pour principale caractéristique la vallée du fleuve Douro et ses affluents, créant un paysage d’une grande beauté, complété par les immenses pentes accidentées qui contrastent avec les vignes, les oliviers et les vergers.

En arrière-plan, nous apercevons  le barrage de Valeira et l’historique Cachão da Valeira, célèbre pour avoir été le lieu de décès du baron de Forrester.

De là, nous découvrons des villages et d’autres points de vue parmi les plus élevés de la région.

Considéré comme le plus grand sanctuaire du Haut-Douro Vinhateiro, il est composé d’un ensemble de petites chapelles qui s’élèvent le long de la colline, dont les plus anciennes datent du XVIe siècle.

 

 

 

Dans les dernières décennies du XVIe siècle, Ermo était habitée par le frère Gaspar da Piedade qui, après avoir parcouru la ville de Rome et la Palestine, il revint et fit construire une chapelle où il déposa une relique rapportée d’Orient, un os du bras de saint Jérôme. Les différents vestiges archéologiques retrouvés sur le site témoignent de l’existence d’une occupation humaine au moins depuis la période pré-romaine.

La route descend alors jusqu’au Douro, offrant de temps à autre une vue sur le fleuve et les bateaux touristiques qui l’empruntent dans les deux sens

Sur les pentes les ouvriers agricoles s’affairent à la taille des vignes

Nous passons à proximité du nouveau barrage de Tua; occasion de voir les bateaux emprunter l’écluse. La différence de niveau d’eau est impressionnante et il faut un temps extrêmement long aux bateaux pour franchir cette étape

Puis nous arrivons au village de Tua, qui est un lieu incroyablement joli d’où partent des chemins de randonnée

TUA

Tua est un endroit calme et paisible où les gens adorent se rendre pour faire de la randonnée ou pour profiter de la marche en bord de fleuve qui mène jusqu’au barrage.

Depuis Tua la N212 remonte vers Alijo à travers le Parque Natural do Tua et permet d’observer les somptueux paysages des environs, et  du lac Albufeira de Foz Tua

Puis la N322 serpente dans les collines où on trouvent des vignobles en terrasse, jusqu’au charmant village de Vale de Mendiz

A la sortie de Tua nous apercevons les vignes de la maison Graham’s avant d’atteindre le barrage de Tua, impressionnant de part sa hauteur

La route monte ensuite au milieu des vignobles jusqu’à alijo, puis redescend vers Vale de Mendiz

VALE DE MENDIZ

La partie de la route qui sépare Vale de Mendiz et Pinha est une des plus jolies de tout l’itinéraire.

Toutefois, c’est une route sinueuse où il n’y a pas beaucoup d’endroits pour s’arrêter et profiter des paysages… : de vieilles vignes qui recouvrent chaque bout des collines et dans les hauteurs le joli village de Vale de Mendiz

A noter que le point d vue du Miradouro de Vale de Mendiz se trouve à un des endroits culminants de la région, mais après la plus jolie section de la route

 

PINHAO

La dernière partie de l’itinéraire nous permet de rejoindre Pinhao une freguesia d’une grande beauté en plein cœur des vignobles en terrasse

C’est l’exemple typique d’une petite ville de la vallée du Douro. On y trouve une ambiance bien plus détendue qu’à Peso da Régua. Cette ville de grand charme est entourée de vignobles en terrasse et est installée sur un gros coude du fleuve

 

Il y  a une marche agréable à faire le long des quais ouest du Douro et pour ceux qui souhaitent quelques chose d’un peu plus physique, il est possible de grimper la colline jusqu’au point de vue de Torguiano de Sao Cristovao qui se trouve a 1.7km du centre-ville.

Ici c’est le cœur de la production de vin de Porto (Cima Corgo) et on y trouve de nombreuses quintas (plantations) qui proposent des dégustations. Parmi celles-ci, on compte la Quinta do Bomfim, la Quinta da Foz, la Quinta das Carvalhas et la Quinta de Croft que nous avons visitée.

QUINTA DE CROFT

Pour une expérience viticole authentique, nous décidons de visiter la célèbre propriété Croft à Pinhão : Quinta da Roêda.

Le centre d’accueil occupe les anciennes écuries qui ont été soigneusement restaurées dans le style traditionnel du Douro. Cet espace offre un environnement confortable et spacieux, idéal pour déguster les célèbres vins de Porto Croft tout en découvrant, dans le magasin, certains produits régionaux et d’autres, comme l’huile d’olive extra vierge, produite dans la Quinta même.

Une visite pédagogique est organisée au milieu des vignes et une dégustation est proposée

Les visites se font sur rendez-vous et sont disponibles en portugais, anglais, espagnol et français. Nous dégustons deux vins de Porto : le blanc et le Rouge Réserve

Le premier est issu d’un assemblage de vins produits avec des raisins blancs cultivés principalement sur les pentes supérieures de la région du Douro

 

Parmi les variétés utilisées figurent l’Arinto, le Boal, l’Esgana Cão, le Folgasão, le Gouveio, le Viosinho et le Rabigato. Les vins individuels sont élevés en fûts de chêne pendant environ trois ans, où ils acquièrent douceur et caractère. Ils sont ensuite assemblés pour produire un vin de Porto blanc riche avec un style traditionnel doux et corsé. Croft White Port est mis en bouteille pour une consommation immédiate. Son nez est riche et parfumé avec des arômes de fruits doux et des notes de miel et de bois. Ample, velouté en bouche et une finale longue et savoureuse.

Le second est un vin de Porto issu d’un assemblage de vins de Porto ayant vieilli en fûts de chêne entre 4 et 5 ans afin de produire des vins d’une plus grande complexité

Le résultat est un vin de Porto aux arômes attrayants et aux saveurs intenses de fruits frais. Croft Reserva est mis en bouteille pour une consommation immédiate. Il dispose d’un riche bouquet de mûre avec des notes subtiles d’épices et de cèdre. En bouche, les saveurs intenses de fruits noirs et de chocolat dominent. Le vin a du corps et de la structure, avec une finale agréable.

LA N222 DE PINHAO A PESO DA REGUA

Poursuivons sur la N323 et bifurquons à nouveau à gauche sur la 222 pour apprécier les points de vue de estrada national et da Ambareiha avant de rebrousser chemin

Cette partie de route longe le fleuve et fait passer le barrage de Régua. Du côté sud du fleuve, nous trouvons de superbes vues sur les vignobles en terrasse, ainsi que de nombreux endroits où s’arrêter

PESO DA REGUA

Plus loin Peso da Regua est le point de départ des excursions en bateau. Autrefois c’était une plateforme de transport de marchandises sur le Douro. La ville dispose d’un joli front de fleuve et abrite l’excellent Museu do Douro

Nous profitons de la ville pour se restaurer. Un petit restaurant de locaux, Adega 87 nous attire. Pas de carte ou de menu, c’est entrecôte ou mixed grill. Mais avec la boisson et le café, l’addition est à 8 € !

Bifurquons ensuite à droite pour atteindre le Miradouro de Sao leonardo de  Galafura considéré comme le meilleur pont de vue qui existe sur le Douro

 

 

 

MIRADOURO DE SAO LEONARDO DE GALAFURA

C’est l’un des plus beaux points de vue de toute la région du Douro, le point de vue S. Leonardo, où Miguel Torga a « plongé » dans la rivière et s’est immergé dans le paysage magnanime de ce « Douro sublimé », qui dans l’un de ses « Journaux » qu’il appelait « excès de nature ».

Un extrait de l’œuvre de l’un des plus grands écrivains portugais du XXe siècle est enregistré sur une pierre, dans laquelle le Douro est une présence constante. Des légendes et des histoires sont racontées sur ce lieu, ce qui augmente le charme de ces lieux, l’un des plus beaux endroits de la commune de Reguense, une étape obligatoire pour quiconque visite le Douro.

Monte de S. Leonardo est situé à l’est du village de Galafura et à une altitude de 566 mètres. Ici se trouvait un castro romain, dont Galafre était gouverneur, étymologie du nom actuel de la paroisse de Galafura.

De ce point de vue, en plus de la vue sur le Douro, vous pouvez voir les régions d’Armamar, Sabrosa, Tabuaço, Fontelo ou Valença do Douro, parmi de nombreux autres endroits qui encadrent le paysage. Sur le Monte de S. Leonardo, formé de silex et de quartz, il existe plusieurs puits romains, certains très profonds, résultat de la recherche et de l’extraction de minerais.

 VIDEOS DE LA REGION

AUTRES ARTICLES SUR LE PORTUGAL A DISPOSITION :

Vous trouverez sur ce site de nombreux articles qui traitent des lieux à ne pas manquer au Portugal.

vous pouvez faire une recherche par nom de ville en utilisant la loupe en haut à droite ou retrouver la liste complète en suivant ce  LIEN

LES LOGEMENTS

LES LOGEMENTS DELA SAISON V ET VB

LES LOGEMENTS DE LA SAISON VI

LA GASTRONOMIE PORTUGAISE

Toutes les informations sur la gastronomie portugaise, par région, avec commentaires sur les restaurants testés en suivant ce lien l’Alentejo

LA CUISINE PORTUGAISE

#tourdumonde #voyageenfamille #tourdumondeenfamille #raptor #drone #dji #Voyageavecnous #travelyourself #vivreautrem ent #flashbackpacker

#traveladdict #voyagerautrement #slowtravel #slowtravelling #paysage #4×4 #4x4life #4x4adventure #travelphotography #roadtrip #ontheroad #overland #overlander #overlanding #traveladdict #toutestpossible #allispossible #quefaireuaportugal #quevisiterauportugal #todoportugal

#douro #douroriver #DouroEspagne
#douroportugal

Laisser un commentaire