voyageavecnous.com

TRAVEL YOURSELF

Suivez-nous partout où nous allons !

autourdumonde2023@gmail.com

Guélack : un village Peul en autosuffisance – SENEGAL

1

Guélack : un village Peul en autosuffisance – SENEGAL

Nous rxplorons le Gandiolais avec une première escale au marché de Rao. Bien loin des étals destinés aux touristes, cet endroit est authentiquement local. Les Peuls y arrivent avec leurs troupeaux ou par cars rapides, créant un tableau vivant avec leurs grandes djellabas bleues maures, chéchias et couleurs vives sénégalaises. C’est une immersion totale dans l’authenticité, déconnectée de toute autre expérience dans le pays. Ce marché, considéré comme une intersection hebdomadaire des civilisations, propose des marchandises aussi bien sénégalaises que mauritaniennes.

À travers des pistes serpentant à travers la brousse, nous pénétrons les terres pastorales principalement habitées par les Peuls. Sur notre droite, de grandes dunes rouges attirent notre regard, que nous contournons en traversant des villages peuls et wolofs par des pistes plus sableuses.

Notre destination est le village de Guélakh, situé encore plus profondément dans la brousse. En chemin, nous découvrons des rizières et des terrains dédiés à l’apprentissage de l’utilisation durable de la ressource en eau en agriculture. Dans cette région assoiffée, où des puits de près de dix mètres de profondeur sont creusés à la main, la quête de l’eau prend tout son sens.

Arrivés à Guélakh, nous découvrons une communauté peule qui a pris en main son destin et réussit le pari de l’ autosuffisance. Traditionnellement pasteurs, les Peuls sont installés dans toute l’Afrique de l’Ouest, constituant une population estimée entre 25 et 65 millions de personnes. Confrontés aux conflits fonciers, aux changements climatiques et parfois au racisme d’État, beaucoup d’entre eux ont abandonné leur nomadisme pour devenir sédentaires.

À Guélakh, ils ont pris conscience des défis auxquels ils faisaient face et l’ autosuffisance alimentaire devient une nécessité. Tout commence par la vente de produits laitiers. Les femmes parcouraient à pied des dizaines de kilomètres pour vendre du lait caillé. Avec l’aide d’une association flamande, ils ont décidé de créer un circuit de transformation du lait, produisant désormais des fromages et des yaourts, plus faciles à transporter et offrant une meilleure valeur ajoutée.

Un centre de transformation des produits fruitiers et légumiers a vu le jour : les femmes produisent maintenant de la confiture de mangue, entre autres.

Ils ont également créé une école pastorale pour former les jeunes à l’agriculture durable, une agriculture écologique. Des écoles de tous niveaux ont été mises en place pour que les enfants n’aient pas à parcourir de longues distances pour être éduqués.  L’ autosuffisance éducative est ainsi garantie

La production de gaz est également biologique : le fumier de vache mélangé à l’eau, après fermentation, produit un gaz distribué immédiatement dans les tuyaux. Un essai réussi avec un réchaud nous montre que cela fonctionne ! Couplé à une production d’électricité photovoltaïque ce système assure également leur autosuffisance énergique

Pour les engrais, un bassin d’eau abrite des poissons-chats qui recueillent les excréments de pigeons installés en hauteur dans une volière.

Un atelier de tissage a également été créé. Les techniques de batik utilisées ont évolué, et l’atelier utilise désormais le takk, une technique de réserve traditionnelle à l’aide de coutures, de nœuds, permettant des compositions originales mettant en valeur les teintes naturelles.

Jusqu’à présent, l’indigo était cueilli dans les environs de Guélack. Des essais de culture sont en cours près du village. L’indigo, effeuillé et broyé, est mis à macérer avec différents adjuvants selon les nuances de bleu souhaitées. Il sert à fabriquer un pigment utilisable toute l’année.

Dans cet atelier composé d’une vingtaine de femmes et encadré par Fatou Sow, des teinturières et des couturières âgées de 18 à 60 ans travaillent. Les femmes teignent des coupons de coton et cousent vêtements et linge de maison.

La vente des textiles a permis la création d’une mutuelle santé et d’une banque de microcrédit. Chaque femme est rémunérée pour son travail. Les femmes âgées qui cessent leur activité bénéficient également d’un capital retraite. Ces initiatives, portées et gérées économiquement par les femmes, améliorent le niveau de vie d’une cinquantaine de familles

 

L’atelier des femmes participe activement au projet de développement intégré de Guélack. Le programme agricole écologique du village vise l’ autosuffisance alimentaire et promeut la diversification des activités économiques. Aujourd’hui, les jeunes peuvent suivre une formation professionnelle pour devenir agro-éleveurs, acquérant des compétences en élevage, laiterie, maraîchage, agriculture, menuiserie, métallurgie. Les femmes jouent un rôle clé dans le projet grâce à leur atelier textile et leur atelier de transformation de fruits et légumes.

Si vous souhaitez soutenir cette initiative incroyable et participer au développement de cette communauté, contactez Ndiack Sow au +221 77 561 24 71.

 

LES LIENS VERS LES PHOTOS de Saint-Louis et ses environs

J 573 PARC NATUREL DE DIAWLING & LA FRONTIERE MAURITANIE SENEGAL

J 573 LA PRESQU’ILE DE SAINT LOUIS – SAINT LOUIS SENEGAL

J 573 LE QUARTIER DES PECHEURS – SAINT LOUIS SENEGAL

J 574 LE PARC NATIONAL DE DJOUDJ PARTIE 1/2 – SAINT LOUIS SENEGAL

J 574 LE PARC NATIONAL DE DJOUDJ PARTIE 2/2 – SAINT LOUIS SENEGAL

J 575 LA RESERVE NATURELLE DE GUEMBEUL – SAINT LOUIS SENEGAL

J 576 LE QUARTIER DE SOR – SAINT LOUIS SENEGAL

Guélack : un village Peul en autosuffisance – SENEGAL

Aller-retour à Dakar pour faire valider le CPD👍

J 579 DAGANA – PODOR SENEGAL

VIDEO DE L’ETAPE

AUTRES ARTICLES SUR LE SENEGAL A DISPOSITION :

Vous trouverez sur ce site de nombreux articles qui traitent des lieux à ne pas manquer au Sénégal.
vous pouvez faire une recherche par nom de ville en utilisant la loupe en haut à droite ou retrouver la liste complète en suivant ce lien : ARTICLES VILLES DU SENEGAL

La Cuisine Sénégalaise

Toutes les informations, par région sur la gastronomie sénégalaise en suivant ce lien : La Cuisine Sénégalaise

Le supermarché Auchan près de l’Église Notre-Dame de Lourdes est une option pratique pour trouver une variété de produits alimentaires, y compris de la viande, du poisson, des légumes et des articles d’épicerie traditionnelle. De plus, le rayon d’alcools bien achalandé peut offrir une sélection diversifiée de boissons.

LES REPAS AU LAMPSAR LODGE

Bien que l’équipement décevant du Lampsar et de ses bungalows ait terni notre expérience, il faut noter que la cuisine demeure satisfaisante.

Les plats tels que le pavé de zébu en sauce crémée et le curry de lotte sont irréprochables. Le capitaine grillé et la brochette de lotte sont tout à fait convenables. Il est possible de déguster les repas sur la terrasse extérieure avec vue sur le fleuve ou à l’intérieur.

RESTAURANT CHEZ DASSO – SAINT LOUIS

Noé et Laurent, des Bretons rencontrés au Lampsar Lodge, ont partagé avec nous une pépite culinaire à Saint-Louis : le petit restaurant de Dasso, niché au cœur de la presqu’île. L’endroit, chaleureux avec seulement quelques tables, donne l’impression d’être chez soi.

Dasso, l’hôte sympathique, concocte dans sa cuisine ouverte des mets délicieux à partir de produits frais et locaux. Parmi les délices au menu, les nems au poulet et aux crevettes se distinguent par leur saveur légèrement pimentée. Nous succombons à la tentation en explorant les plats traditionnels tels que le Yassa, le Thiou et le fonio, sans oublier de goûter au bissap blanc orange, une boisson rafraîchissante. Un vrai festin qui ajoute une touche exquise à notre expérience à Saint-Louis !

RESTAURANT FLAMINGO SAINT LOUIS SENEGAL

Une belle adresse sur la presqu’ile avec une terrasse couverte ouverte sur le fleuve, une piscine (payante) et un service de qualité
L’adresse propose des plats diversifiés entrées, viandes, volailles, et bien sur poissons et fruits de mer, mais aussi un coin snack
Le Choukouya de viande et de poulet au kan kankan, un plat d’origine ivoirienne et nigérienne de viande marinée et cuite à l’étouffée, en papillote ou braisée, est exceptionnel
Le kankan est une épice très prisée des amateurs de viandes braisées, t un mélange très aimé en Afrique Subsaharienne. On s’en sert pour assaisonner les choukouya de mouton, d’agneau ou de poulet.
Les médaillons de poissons et crevettes façon malaisienne sont aussi excellents
TARIF 45000 FCFA pour 4 soit 68 €

La gastronomie de Saint-Louis puise largement son inspiration dans les traditions culinaires des quartiers voisins tels que Guet N’Dar, réputé pour ses pêcheurs. Au Flamingo Lodge, cette influence se manifeste notamment à travers la marmite de poissons de Guet N’Dar, une soupe exquise et épicée, préparée avec les poissons frais du jour. À ne pas manquer également, le remarquable filet de Thiof, cuit sur peau et enrobé d’une croûte d’herbes fraîches, servi avec une succulente fondue de tomates. Cette fusion de saveurs locales et d’innovations culinaires promet une expérience gastronomique inoubliable.

RESTAURANT HOTEL LA RESIDENCE – SAINT LOUIS

Notre découverte gastronomique à Saint-Louis s’est révélée être une expérience exceptionnelle, notamment au restaurant de l’hôtel La Résidence. Ce lieu emblématique, imprégné de l’esprit colonial, offre une ambiance à la fois surannée et métissée, créant une atmosphère unique.

La diversité et la qualité de la carte sont remarquables, avec une mention spéciale pour le pavé de zébu au poivre, une création présente sur la carte depuis 1954, ce qui lui confère une valeur historique. Chaque jour, le restaurant propose également un menu différent, ajoutant une touche d’excitation à chaque visite.

Parmi les recommandations qui ont marqué notre palais, la bouillabaisse saint louisienne et le poisson farci à la louisienne se distinguent par leur excellence, leur générosité et leurs saveurs délicieuses. Les prix, très raisonnables compte tenu de la qualité des plats, rendent cette expérience gastronomique encore plus appréciable.

L’hôtel La Résidence a vraiment su créer une expérience culinaire mémorable à la croisée de l’histoire et de la gastronomie. Cette découverte restera gravée dans nos souvenirs gustatifs à Saint-Louis.

PRIX POUR 6 : 78900 FCFA soit environ 115 € comprenant le dessert et les boissons

DINER HOTEL RESTAURANT LA RESIDENCE

HOTEL RESTAURANT OASIS SAINT LOUIS

L’hôtel-restaurant, situé près de l’hydrobase, offre une atmosphère agréable et accueillante. À la recherche d’une table près de la piscine, vous avez été chaleureusement accueillis par la patronne. Le menu propose des plats simples mais bien réalisés, avec des crevettes à l’ail et à la crème qui se distinguent par leur excellence. Le poulet, accompagné d’une pâte de curry verte savoureusement préparée, offre une expérience culinaire délicieuse. Les salades composées sont également appétissantes, offrant une option fraîche et légère.

En plus des délices culinaires, l’hôtel-restaurant propose une sélection d’alcools pour accompagner votre repas. La piscine, très propre, est accessible au prix de 3000 FCFA par personne, bien que hors saison, vous ayez eu la possibilité d’en profiter après le repas.

Le prix total pour six personnes s’est élevé à 35 500 FCFA, offrant ainsi une expérience culinaire et de loisirs complète.

RESTAURANT DE LA POINTE NORD SAINT LOUIS

Dès notre arrivée sur l’île de Saint-Louis, Oumou nous a réservé un accueil des plus chaleureux. Son petit restaurant, niché sur la pointe nord, avait piqué notre curiosité lors de notre première visite, mais nous avions été déçus de le trouver fermé ce jour-là. Toutefois, fidèles à notre promesse faite à Oumou, nous avons décidé de revenir, et c’est exactement ce que nous avons fait ce dimanche.
Nous avons été enchantés de déguster les spécialités de poissons à la sauce à l’ail et de poulet braisé à l’ail, préparées avec une grande attention par Oumou. Ces plats étaient accompagnés d’un assortiment de riz et de légumes sautés, comprenant des pommes de terre, des navets, des carottes, du chou, et même une délicieuse patate douce blanche ! L’ambiance de son restaurant, agrémentée d’un décor magnifique, a ajouté une touche spéciale à notre expérience culinaire.
Mais ce qui a véritablement marqué cette expérience, c’est la gentillesse et l’accueil chaleureux d’Oumou, qui ont contribué à rendre notre repas encore plus mémorable et délicieux.

LES LOGEMENTS

LAMPSAR LODGE SAINT LOUIS

Le Lampsar Lodge se présente comme un havre hôtelier au nord du Sénégal, niché au cœur de la vallée du fleuve, promettant un confort moderne (climatisation, jacuzzi, accès internet) dans un décor original et soigné.

Cependant, la réalité est tout autre, et les travaux en cours ne suffisent pas à justifier l’état général décevant. Nous aurions apprécié d’être informés à l’avance des inconvénients. Notre séjour a été raccourci à une seule nuit, et nous encourageons fortement les voyageurs à inspecter les chambres et la structure avant de s’y installer : la piscine était négligée, les moustiquaires déchirées, absence d’eau chaude dans les lavabos, parfois aucune eau du tout ou un mince filet à la douche, la climatisation fonctionnait de manière aléatoire, et le jacuzzi était hors service, comme prévu. L’accès à internet était pratiquement inexistant.

Malgré son emplacement privilégié au milieu d’une nature sauvage, le séjour au Lampsar Lodge a été entaché par une réception peu accueillante et une déception générale quant à la qualité des installations.

LES LIENS

#tourdumonde #voyageenfamille #tourdumondeenfamille #raptor #Voyageavecnous #travelyourself #vivreautrement #backpacker #flashbackpacker 

#drone #dji #Voyageavecnous #travelyourself #vivreautrement
#traveladdict #voyagerautrement #slowtravel #slowtravelling #paysage #4×4 #4x4life #4x4adventure #travelphotography #roadtrip #ontheroad #overland #overlander #overlanding #traveladdict #toutestpossible #allispossible

#senegal #senegalphotography #senegal2024 #saintlouis #saintlouissenegal #lampsarlodge #chezdasso #DJOUDJ #GUEMBEL #DAGANA #BROUSSARDE #GUELACK

#autosuffisance

autosuffisance autosuffisance  autosuffisance  autosuffisance autosuffisance

1 thought on “Guélack : un village Peul en autosuffisance – SENEGAL

Laisser un commentaire