voyageavecnous.com

TRAVEL YOURSELF

Suivez-nous partout où nous allons !

autourdumonde2023@gmail.com

Guêpier écarlate Merops nubicus – Northern Carmine Bee-eater *

1

Le Guêpier écarlate est un ajout spectaculaire aux berges du fleuve Gambie dans le parc national du Niokolo Koba. Avec ses couleurs vives et son comportement social, il est difficile de le manquer le long des rives, surtout pendant la saison de nidification lorsque les colonies se rassemblent pour élever leurs jeunes. Imaginez des centaines, voire des milliers de ces oiseaux perchés sur des falaises de sable, creusant leurs nids dans les pentes escarpées et offrant des cadeaux de séduction dans l’espoir d’attirer un partenaire.

Les eaux calmes du fleuve Gambie fournissent également un excellent terrain de chasse pour le Guêpier écarlate. Il est souvent vu en train de planer au-dessus de la surface de l’eau, capturant habilement des insectes en vol ou plongeant pour attraper des proies sous-marines. Les observateurs d’oiseaux et les visiteurs du parc sont sûrs d’être impressionnés par ces acrobaties aériennes et la vivacité de ces oiseaux colorés.

En plus de leur beauté visuelle, les Guêpiers écarlates jouent également un rôle important dans l’écosystème local en contrôlant les populations d’insectes et en contribuant à la biodiversité de la région. Leur présence ajoute une touche de vie et de dynamisme aux paysages déjà magnifiques du parc national du Niokolo Koba, créant ainsi une expérience inoubliable pour tous ceux qui ont la chance de les observer dans leur habitat naturel.

Avant les années 2000, le Guêpier écarlate était scindé en deux sous-espèces. Les différences morphologiques et biologiques sont si rares, voire nulles, que l’espèce est aujourd’hui monotypique. Il n’existe pas de dimorphisme sexuel entre le mâle et la femelle si ce n’est la longueur des filets légèrement plus courts chez la femelle.

Le Guêpier écarlate est un grand guêpier avec une longue queue, les filets correspondant aux deux rectrices centrales pouvant faire jusqu’à 12 cm de long. Espèce brillamment colorée de rouge cramoisi et de carmin, il fait le bonheur de ses observateurs et ne peut être confondu avec un autre guêpier. Un œil non averti pourrait éventuellement le confondre avec le Guêpier carmin, mais son aire de répartition reste différente. Seuls quelques vagabonds du Guêpier carmin, qui restent rares, peuvent croiser notre espèce au Soudan du Sud. Les Anglo-Saxons ont d’ailleurs bien séparé ces deux espèces en Northern et Southern.

Perché, le Guêpier écarlate possède la tête entièrement vert-béryl, ou bleu à contre-jour, qui devient progressivement nuancée de turquoise-olive foncé au niveau de la nuque et de la gorge. Un masque noir, assez fin au niveau des lores, s’élargit jusqu’aux couvertures auriculaires. Il s’arrête exactement à la limite du bleu de la tête. De profil, cette limite forme un demi-croissant. Le bec est noir, légèrement courbé, long et massif, large à sa base et pointu en son extrémité. L’iris est rouge-sang ou brun-rouge et les pattes brun noirâtre. La nuque, le manteau, la poitrine et le ventre sont rose-carmin. Les scapulaires sont rouge cramoisi, les rémiges tertiaires sont bleu verdâtre et les primaires et secondaires sont brunes avec de légères bordures bleu foncé. Le dos, le croupion ainsi que les sus-caudales sont bleu-ciel pâle. Les rectrices sont rouge cramoisi avec les filets noirâtres.
En vol et vu de dessous, les ailes sont chamois, la queue grise, les sous-caudales bleu clair et la poitrine rose. Dépliée, la queue prend la forme d’un éventail prolongé par les deux filets centraux.

Chez le juvénile, des taches foncées sont visibles sur le front et la calotte. La nuque et le haut du manteau sont brun terreux et le bas est roux. Les plumes du menton et de la gorge sont gris foncé, liserées de bleu. La poitrine est rose pâle tachetée de chamois et le ventre est rose très pâle. Les sous-caudales sont bleu grisâtre pâle. Les scapulaires et les tertiaires sont brun-olive clair bordées de bleu. Le croupion est bleu-gris. Les ailes et la queue sont cramoisi mat, teinté de brun. Les couvertures alaires sont bordées de rose. Les rectrices sont bordées de verdâtre et il ne possède pas de filets centraux.

L’habitat du Guêpier écarlate peut être situé en zones sèches ou humides. Il est constitué de savanes boisées ou parsemées de buissons, de plaines herbeuses arides et de steppes sèches d’acacias, de champs et de forêts, de plaines inondables avec des cours d’eau lents formants entre autres des méandres, de bord de lacs et de mangroves. Sa limite altitudinale se situe entre 1 000 et 1 500 mètres.

Le Guêpier écarlate est une espèce grégaire qui peut effectuer des migrations saisonnières, sur de courtes distances, maximum 650 km, lors de la nidification.

Guêpier écarlateadulteIl s’agit là d’une migration Nord-Sud entre la saison de reproduction et l’hivernage. Autre fait, alors que certains individus sont sédentaires et nichent à basse altitudes d’autres migrent vers les hauteurs

jusqu’à 1 500 mètres. Ce sera le long de hautes falaises de sable, de préférence dépourvues de végétation et situées le long des grands fleuves à méandres qu’il nidifie. Le Guêpier écarlate chasse au-dessus des milieux humides ou arides en fonction de son aire de répartition. Il est vite attiré par la fumée des feux de brousses pour chasser près des flammes les insectes fuyants les feux. En langues mandingues, il est surnommé le « cousin du feu ». Il profite également de la présence des mammifères sauvages ou domestiques, des gros oiseaux terrestres et même des déplacements de l’homme à pied ou véhiculé pour trouver aisément sa pitance. Enfin, certaines colonies se déplacent aussi pour chasser, notamment lorsqu’elles se nourrissent d’abeilles et partent à la recherche des essaims ou qu’elles suivent la migration des criquets. Vol Guêpier écarlateadulte Le vol du Guêpier écarlate est direct ou forme de larges cercles planés.

Alimentationmode et régime Guêpier écarlateadulte Le Guêpier écarlate est insectivore. Il se nourrit d’orthoptères (sauterelles, criquets), d’hyménoptères (abeilles, fourmis), d’hémiptères (cigales), de papillons, de libellules et de termites.

Guêpier écarlate Il chasse à l’affût depuis un poste fixe et dégagé, cela peut être un arbre avec des branches mortes, des piquets de clôture ou depuis le dos d’un grand mammifère. Les grosses proies comme les abeilles sont chassées à l’affût. Le Guêpier écarlate revient ensuite sur son perchoir pour arracher le dard et éviter ainsi de se faire piquer. Les proies sont lancées en l’air afin de les placer correctement dans le bec et avalées. Les petits insectes sont chassés directement en vol. Reproduction nidification Guêpier écarlateadulte Le Guêpier écarlate nidifie le long des fleuves. Dans le nord de son aire de répartition, son aire de nidification s’étend horizontalement du fleuve Sénégal à l’Érythrée, les pontes ont lieu de février à juin. Au sud, la limite de nidification passe par la Gambie, le nord du Ghana, le centre du Nigeria, le nord de la République démocratique du Congo jusqu’au nord du Kenya et des rivières Juba et Chébéli en Somalie, les pontes ont lieu de septembre à octobre. Les sites de nidifications ne sont pas fixés et évoluent au fil des ans car les vieilles parois sableuses s’écroulent et de nouvelles se forment.

Guêpier écarlate Si le site n’est pas détruit, la colonie peut revenir plusieurs années au même endroit. Dans le cas contraire, la colonie s’installera 4 à 5 mois avant la nidification. Le Guêpier écarlate niche en grandes colonies denses. Un site de nidification réunit généralement entre 100 et 1 000 nids, mais parfois jusqu’à 10 000. On estime la densité à environ 60 trous au mètre carré. Lors de cette période, les colonies deviennent très bruyantes et les offrandes des mâles aux femelles sont courantes. Comme nous l’avons écrit quelques lignes plus haut, le nid se situe dans des parois sableuses mais peut aussi être creusé directement dans un sol plat. La galerie, plus ou moins rectiligne et horizontale, mesure entre 1 et 2 mètres et fait 6 cm de diamètre, elle se termine par une chambre d’incubation ovale. La femelle pond 2 ou 3 œufs si le couple nidifie à basse altitude et 3 à 5 œufs en altitude. L’incubation est assurée par les deux parents et ils nourrissent ensemble les jeunes qui quitteront le nid 23 à 30 jours après la naissance. Les nids occupés sont vite tapissés de pelotes de réjections contenant des débris d’insectes et piétinées finissant par dégager une forte odeur d’ammoniaque. Distribution Distribution Guêpier écarlateadulte La distribution du Guêpier écarlate se situe de la partie nord de l’Afrique subsaharienne, du Sénégal à la Somalie, jusqu’à la limite équatorienne pour le sud. Elle descend également jusqu’en Tanzanie pour l’Afrique de l’Est.

1 thought on “Guêpier écarlate Merops nubicus – Northern Carmine Bee-eater *

Laisser un commentaire