voyageavecnous.com

TRAVEL YOURSELF

Suivez-nous partout où nous allons !

autourdumonde2023@gmail.com

Nosy Komba – Archipel de Nosy Bé MADAGASCAR

1

Depuis la Grande terre ou Nosy Bé, nous décidons de rejoindre Nosy Komba et Nosy Tanikely

Nosy Komba – Archipel de Nosy Bé

Nous voilà donc prêts à embarquer au lever du jour pour notre première étape de cette aventure excitante. Nous nous apprêtons à traverser les eaux scintillantes depuis Ankify jusqu’à Nosy Komba, réputée pour ses parfums envoûtants et son atmosphère paisible.

La plupart des bateaux collectifs en partance d’Ankify ont pour destination le port d’Hell Ville à Nosy Be. Cependant, nous avons opté pour un itinéraire direct vers Nosy Komba, évitant ainsi de passer par Nosy Be. Avant le départ, nous prenons soin d’informer le responsable du bateau de notre destination.

Nous avons choisi de prendre la mer le matin, sachant que les conditions sont généralement plus clémentes à cette heure-ci. Évitant ainsi les remous souvent rencontrés l’après-midi. De plus, cette option nous permet d’éviter l’attente parfois nécessaire pour remplir les vedettes collectives, préférant ainsi une expérience plus privée et personnalisée.

Il est temps maintenant de se laisser bercer par les vagues et de se laisser guider vers de nouveaux horizons, impatients de découvrir ce que Nosy Komba a à nous offrir.

Très vite nous approchons de côtes de Nosy Komba. L’ile nous apparait comme plutôt verdoyante de premier abord.

C’est avec un enthousiasme débordant que notre famille entame la découverte de Nosy Komba, cette île merveilleuse située entre Nosy Be et la grande terre de Madagascar. Dès notre arrivée, nous sommes éblouis par la silhouette majestueuse de l’île, semblable à une carapace de tortue émergeant des eaux cristallines.

Nos premiers pas sur ses plages bordées de sable noir et caressées par les vagues turquoise nous laissent sans voix. La végétation luxuriante qui enveloppe chaque coin de l’île nous transporte dans un véritable paradis tropical. Nous sommes littéralement hypnotisés par la densité de la forêt, par le chant des oiseaux exotiques et le murmure des petites rivières serpentant à travers les montagnes.

Chaque plage que nous découvrons nous réserve une nouvelle surprise, avec son sable d’une couleur différente et ses eaux cristallines abritant une vie marine foisonnante. Nous passons des heures à explorer les criques cachées, à escalader les rochers et à nous laisser bercer par le bruit des vagues.

Au cœur de l’île, nous sommes fascinés par la diversité de la flore qui s’offre à nous. Des arbres centenaires majestueux aux plantes tropicales exotiques, chaque recoin de Nosy Komba semble abriter une nouvelle merveille de la nature. Nous nous perdons avec délice dans ce véritable jardin d’Éden, où chaque sentier nous réserve une nouvelle surprise.

Et quelle expérience extraordinaire que notre rencontre avec la faune ! Entre les caméléons aux couleurs chatoyantes se fondant dans le feuillage, les geckos curieux se faufilant entre les rochers et les singes malicieux bondissant de branche en branche, nous sommes tout simplement entourés par la vie sauvage. Chaque observation est une source d’étonnement et d’émerveillement pour nous tous, petits et grands, nous rappelant la richesse et la diversité infinie de notre planète.

La nature regorge également d’une multitude d’insectes fascinants : papillons aux ailes délicates, libellules aux couleurs éblouissantes, araignées de toutes sortes, dont la fameuse araignée taureau, scorpions, scarabées, mille-pattes, mantes religieuses, et bien d’autres encore.

Et que dire des magnifiques tortues étoilées de Madagascar que nous avons eu la chance de croiser ? Originaires du sud de Madagascar, ces créatures majestueuses sont considérées comme parmi les plus belles tortues du monde. Endémiques de l’île, nous les avons observées sur les dunes proches de l’océan, les hauts plateaux et la savane.

La tortue étoilée, également appelée tortue radiée, se distingue par sa carapace sombre et bombée, ornée de motifs en forme de rayons de soleil. Avec une taille pouvant atteindre jusqu’à 50 cm et une longévité allant de 60 à 100 ans, ces tortues sont de véritables trésors vivants de la nature.

Cependant, nous avons appris avec tristesse que ces merveilleuses créatures sont menacées en raison de la destruction de leur habitat naturel. Victimes du braconnage pour leur viande et de leur vente sur le marché des animaux domestiques, les tortues étoilées sont heureusement protégées par les Malgaches, qui les considèrent comme un « fady » (interdit) et refusent de les consommer.

Nous trouvons aussi sur place quelques spéciments de la tortue géante de Madagascar,

Les écrevisses, petits crabes, anguilles et bernard-l’ermite vivent dans les ruisseaux et les rivières où ils se nourrissent de petites algues, de larves et de limons.

Une vingtaine d’espèces d’oiseaux est recensée, telles que le railovy, également appelé le roi des oiseaux, le guêpier de Perse, le souimanga, le pigeon vert, la crécerelle, et le martin-pêcheur.

Le Furcifer pardalis ou caméléon panthère est la principale espèce que l’on peut rencontrer sur l’île. Cependant, d’autres espèces de caméléons sont également présentes. Parmi celles-ci, on trouve le fameux Brookesia minima, caractérisé par sa très petite taille.

 

N’oublions pas de mentionner le boa Sanzinia, une espèce de boa non venimeuse endémique de l’île de Madagascar. Bien qu’il soit un habitant des arbres, il ne les utilise que pour se reposer pendant la journée. La nuit, il chasse principalement au sol, se nourrissant de rats, de lémuriens souris et d’autres petits mammifères. Pour les humains, ce serpent est totalement inoffensif, et vous pourrez même être sollicités pour en porter sur les épaules ! Les adultes mesurent généralement entre 120 et 150 cm de longueur, mais il semble que des individus mesurant jusqu’à 180 cm aient été trouvés.

.

Les lémuriens sont des primates endémiques de Madagascar ; il en existe plusieurs espèces, dont le eulemur macaco ou plus communément appelé maki macaco, que l’on trouve ici, à Nosy Komba. On peut les observer de jour, et la nuit on peut entendre leurs cris résonner contre la paroi montagneuse de l’île. Il est très facile de distinguer les femelles macaco des mâles. En effet, « ces dames » ont un poil entre le marron et le roux, tandis que leurs compagnons ont une fourrure noire. Ces peluches fascinent tant leur agilité est majestueuse et tant leur ressemblance avec nous est grande.

Les makis vivent en communauté. On distingue plusieurs groupes mixtes. Un groupe est en général composé de sept à une quinzaine de lémuriens. Bien que les mâles soient plus nombreux, le mode social des macaco est matriarcal. Une femelle dominante dirige un groupe, accompagnée d’autres femelles.

Ils ne se retiennent pas quand ils ont envie de faire leurs besoins. Ils rejettent dans leurs excréments des graines de fruits qu’ils ont mangés. Comme les oiseaux, ils sont des disséminateurs.

Ils sont principalement végétariens et se nourrissent essentiellement de graines, de feuilles et de fruits, dont ils aiment le goût sucré mais ils peuvent aussi se régaler avec les liquides sécrétés par les arbres ou les plantes.
Leur odorat développé leur permet de flairer et de repérer très facilement les fruits. Ce sont de grands friands de bananes, et lorsque la saison des mangues arrive à partir du mois de novembre jusqu’à la fin du mois de février, ils s’en régalent. Parfois ils mangent de tout petits insectes et des mille-pattes.

Les moyens de communication des eulemurs macaco sont très spéciaux. Leur langage a plusieurs sonorités. Certains sons ressemblent à des grognements, d’autres s’apparentent à des cris de singe. Lors de la période des amours, les cris se font plus stridents et les disputes entre eux sont nombreuses.

LIENS VERS FACEBOOK

ARTICLES SUR MADAGASCAR

TRAVERSEE ANKIFY NOSY KOMBA NOSY BE MADAGASCAR

VISITE DE NOSY KOMBA

VIDEOS SUR MADAGASCAR

REELS NOSY KOMBA

AUTRES ARTICLES SUR MADAGASCAR A DISPOSITION :

Vous trouverez sur ce site de nombreux articles qui traitent des lieux à ne pas manquer à Madagascar.
vous pouvez faire une recherche par nom de ville en utilisant la loupe en haut à droite ou retrouver la liste complète en suivant ce  LIEN

1 thought on “Nosy Komba – Archipel de Nosy Bé MADAGASCAR

Laisser un commentaire