voyageavecnous.com

TRAVEL YOURSELF

Suivez-nous partout où nous allons !

autourdumonde2023@gmail.com

Tournepierre à collier Arenaria interpres

1

CORNICHE CAFE RESTAURANT TERASSA DAKHLA

Description : Le Tournepierre à collier (Arenaria interpres) est un oiseau limicole de la famille des scolopacidés. Il mesure environ 22 à 23 cm de longueur. En plumage nuptial, l’adulte présente une tête noire et blanche, un dos et des ailes noirs et roux avec une barre alaire blanche, et un ventre blanc. Une caractéristique distinctive est un collier noir marquant la poitrine. Le bec, noir et légèrement retroussé, complète son apparence.

En plumage internuptial et chez les jeunes, les couleurs sont plus ternes, principalement gris sombre et blanc.

Habitat : Le Tournepierre à collier fréquente les zones côtières, notamment les plages de galets, les estrans vaseux, et les rivages. Pendant la période de reproduction, il se reproduit dans les régions arctiques et subarctiques. En hiver, ces oiseaux migrent vers des zones plus chaudes et peuvent être observés sur une variété de zones côtières.

Comportement : Ces oiseaux ont un comportement caractéristique de recherche de nourriture le long du rivage, picorant des invertébrés marins dans la vase ou le sable.

Migration : Le Tournepierre à collier est un migrateur et effectue de longues migrations entre ses zones de reproduction dans l’Arctique et les zones d’hivernage plus au sud.

Répartition : L’espèce a une vaste répartition dans le monde, se reproduisant dans l’Arctique et subarctique de l’Amérique du Nord, de l’Eurasie, et du Groenland. En hiver, elle migre vers des zones côtières plus tempérées à travers le monde.

Statut de Conservation : Le Tournepierre à collier est généralement considéré comme une espèce de préoccupation mineure du point de vue de la conservation. Cependant, les menaces potentielles comprennent la perte d’habitat due au développement côtier et aux changements climatiques, ainsi que les perturbations humaines pendant la période de reproduction. Des efforts de conservation sont déployés pour surveiller et protéger les populations de ces oiseaux.

Alimentation

Carte de répartition

  • Aire de nidification
  • Voie migratoire
  • Présent à l’année
  • Aire d’hivernage

Alimentation : Le Tournepierre à collier se nourrit en retournant les coquillages, les galets et les algues sur les estrans à la recherche d’invertébrés tels que des annélides et des crustacés. Son bec est adapté à cette méthode de recherche alimentaire.

Reproduction : La période de reproduction du Tournepierre à collier se situe généralement en mai-juin. La femelle pond environ 4 œufs, qu’elle couve à tour de rôle avec le mâle. Une fois les œufs éclos, cela prend généralement de 23 à 24 jours, le mâle participe également à l’élevage des petits. Les deux parents coopèrent pour veiller sur la couvée et s’occuper des jeunes oiseaux.

Sous-espèces : Il existe deux sous-espèces reconnues du Tournepierre à collier :

  1. Arenaria interpres interpres (Linnaeus, 1758) :
    • Répartition : île d’Ellesmere (nord-est du Canada), nord du Groenland, nord de la Scandinavie, pays baltes, Mer blanche, sud de la Nouvelle-Zemble et des îles de Nouvelle-Sibérie jusqu’au nord-est de la Sibérie et ouest de l’Alaska.
  2. Arenaria interpres morinella (Linnaeus, 1766) :
    • Répartition : nord-est de l’Alaska et nord du Canada.

Ces sous-espèces présentent des variations géographiques dans leur répartition, mais leurs caractéristiques générales et leur comportement reproducteur sont similaires.

Le Tournepierre à collier, avec son régime alimentaire spécialisé et son comportement migratoire, contribue à l’équilibre des écosystèmes côtiers et demeure un acteur important dans les zones d’estran.

 

NOUS AVONS OBSERVE LE TOURNEPIERRE A COLLIER EN PERIODE MIGRATOIRE SUR LA CORNICHE DE DAKHLA

EGALEMENT sur la plage  AU CAP BLANC A NOUADHIBOU MAURITANIE

Mais aussi lors d’une sortie en barque dans la lagune de la Somone au SENEGAL

 

 

1 thought on “Tournepierre à collier Arenaria interpres

Laisser un commentaire