voyageavecnous.com

TRAVEL YOURSELF

Suivez-nous partout où nous allons !

autourdumonde2023@gmail.com

Dakhla un « Bout de Paradis » ? au MAROC

0

Dakhla, la « Porte du désert », est une destination exceptionnelle alliant histoire, beauté naturelle, et atmosphère apaisante. Ses caractéristiques sont uniques :

Elle jouit d’un climat exceptionnel offrant des températures agréables toute l’année, ce qui en fait une destination attrayante pour les visiteurs.

Son histoire est captivante : fondée sous domination espagnole en 1884, la ville a été un point d’escale crucial pour les pionniers de l’aviation civile dans les années 1920-1930, dont Antoine de Saint-Exupéry. Des vestiges historiques tels que la tour carrée et la coupole de Notre-Dame-du-Mont-Carmel rappellent son passé.

Dakhla vit de la pêche et du tourisme, attirant les visiteurs avec ses plages étendues et son lagon sublime. Les plages, entourées de dunes blanches, offrent une expérience paisible isolée du monde. Les plages de Dakhla offrent une gamme d’activités nautiques pour les passionnés de planche et les amateurs de détente au bord de l’Atlantique.

Le souk vibrant et les rues tracées au cordeau contribuent à préserver le charme traditionnel de Dakhla. Sa cuisine locale reflète le mélange des cultures du désert et du littoral, offrant des plats uniques comme le pageot farci à la viande de dromadaire et les huîtres.

Dakhla organise des événements annuels remarquables, dont le rallye aérien Toulouse-Saint-Louis et le phare d’Arcipèse, témoins de son histoire

La messe hebdomadaire dans l’église Notre-Dame-du-Mont-Carmel rassemble des fidèles migrants, créant un lien avec l’histoire et la culture locales.

En somme, Dakhla est un lieu où le passé rencontre le présent, offrant une expérience complète qui va au-delà des plages magnifiques, combinant histoire, culture, et détente dans un cadre enchanteur.

Pour autant, après le troisième jour sur place, avouons que notre déception est grande. Rien de bien alléchant et d’exceptionnel depuis notre arrivée…
La ville est plutôt sale, désordonnée, en perpétuels travaux, les constructions non terminées fusent de partout, les paysages sont sympas sans être exceptionnels, les infrastructures touristiques inexistantes , voire fermées, et le prix plutôt exorbitants
Et la journée d’aujourd’hui ne change guère notre vision : le sahraoui Village est ouvert mais vide de tout ce qui est proposé sur leur site internet, la plage de PK25 plutôt jolie mais rien d’exceptionnel…
Espérons que nos deux prochaines journées rattraperons cet avis plutôt très mitigé… pour une station qui est censée devenir le paradis marocain…

SAHRAOUI VILLAGE

Le Sahraoui Village, situé en face du Royal Golf Dakhla, constitue une initiative captivante de Dahi El Khattat et Ladislas Toth, visant à mettre en lumière la culture sahraouie. Ouvert de midi à 1 heure du matin, cet endroit vous invite à vous immerger dans des tentes spacieuses décorées selon les traditions sahraouies, directement posées sur le sable. Les terrasses offrent une vue panoramique sur l’océan à l’horizon, créant un cadre enchanteur pour déguster le thé Sahraoui, un symbole de bienvenue et d’hospitalité. L’événement phare est la « desert party », organisée chaque samedi soir. Cette soirée réunit conteurs, chanteurs et musiciens hassanis autour d’un feu de joie, offrant une occasion rare de s’immerger dans l’âme profonde de la culture sahraouie.

Le Sahraoui Village ne se limite pas à être une simple attraction touristique, mais offre une véritable initiation à la culture sahraouie et à son légendaire sens de l’hospitalité. Une expérience inoubliable pour découvrir et apprécier cette culture unique dans un cadre authentique.

Le programme du Sahraoui Village propose une diversité d’activités pour explorer la culture sahraouie. Participer à des ateliers d’artisanat, s’initier à des jeux traditionnels, goûter des spécialités culinaires locales, et faire même une balade à dos de dromadaire le long d’un parcours balisé avec des panneaux didactiques. Pour les amateurs de sensations fortes, des quads sont également annoncés disponibles.

Voilà en tout cas tel que le Sahraoui village est présenté sur leur site internet. Un programme bien alléchant en vérité et nous pensions y passer quelques heures bien agréables et y déjeuner. Mais si, comme nous vous souhaitez le visiter en Janvier alors la déception sera grande

Bien qu’ouvert, aucune de ces attraction n’est à disposition. Les panneaux didactiques à l’entrée décrivent quelques activités traditionnelles, la tente d’accueil est vide, le thé sahraoui offert est absent. Et rien n’est fait pour retenir le client, bien que nous soyons arrivés à 6 à l’heure du déjeuner…

PLAGE DE PK 25

Nous nous tournons donc vers la plage PK 25 qui s e situe juste à côté du village Sahraoui.

Aux abords de Dakhla, deux plages remarquables attirent l’attention : PK25 et Foum El Bouir. PK25 séduit les amateurs de détente, offrant un lieu paisible où les visiteurs peuvent se baigner en toute quiétude au cœur des eaux calmes et cristallines de la lagune. En revanche, Foum El Bouir propose une atmosphère plus dynamique, dédiée aux plaisirs de la glisse.

Foum El Bouir est un site dédié aux passionnés de sports nautiques tels que le surf, le kitesurf et la planche à voile. Que vous soyez un amateur enthousiaste ou un professionnel aguerri, cet endroit est propice à la pratique de ces activités, où les surfeurs, kitesurfeurs et windsurfeurs se laissent porter par les vagues et les vents.

PK25, niché le long des rives envoûtantes de l’océan Atlantique, est décrit comme un havre de paix. C’est un lieu idéal pour les voyageurs en quête de tranquillité, d’aventure et de détente. Les visiteurs peuvent profiter des eaux calmes et du cadre naturel exceptionnel pour se ressourcer et apprécier la beauté de la région.

Sur place nous avons pu observer de nombreux crabes qui s’enfouissaient dans le sable à notre approche mais également des huîtriers-pie, encore appelés Pies de mer. les Huîtriers pies avec un bec large, à bout arrondi, se nourrissent de bivalves en forçant leur ouverture ou en perçant les coques par percussion. D’un autre côté, ceux avec un bec plus fin et plus pointu préfèrent déterrer des vers. En réalité, la forme du bec est largement influencée par l’usure résultant de leurs habitudes alimentaires. La technique alimentaire de chaque individu est souvent héritée de l’apprentissage parental.

PLAGE DE OUM EL BOUIR

La plage de « Foum Labouir » est un trésor apprécié des touristes et des vacanciers en quête d’une destination estivale idyllique. Ses eaux de baignade de qualité, son sable fin et doré, ainsi que ses paysages enchanteurs font de cette plage un lieu parfait pour des vacances paisibles et agréables, adaptées à tous les âges. La proximité du centre-ville en fait un lieu fréquenté par les familles et les amis souhaitant profiter des eaux bleues de l’océan Atlantique et du cadre pittoresque qui l’entoure.

Foum Labouir est également un spot prisé par les amateurs et les professionnels de sports nautiques tels que le surf et le kitesurf. Les vagues puissantes, creuses et rapides au départ offrent un défi passionnant, tandis que leur progression plus progressive au milieu les rend accessibles aux surfeurs de différents niveaux, des débutants aux intermédiaires. C’est un endroit incontournable pour ceux en quête de sensations fortes et de défis aquatiques.

À proximité de la plage, la réserve naturelle de Dakhla abrite une riche variété d’oiseaux migrateurs. Une excursion en kayak permet d’observer les dauphins et les tortues de mer qui évoluent dans les eaux environnantes.

La journée se clôture idéalement par une promenade le long de la plage d’Oum El Bouir, offrant aux visiteurs l’occasion d’admirer un coucher de soleil magique. Alors que le désert revêt son manteau rouge, les spectateurs se laissent emporter par le spectacle envoûtant de la nature sauvage, rythmé par le vent qui souffle doucement.

VISITE D’UNE FERME OSTREICOLE – TALHAMAR

Nous partons à la découverte d’une ferme ostréicole dans le parc à huîtres de Dakhla. C’est l’occasion de savourer des huîtres tout juste récoltées dans la lagune, avec un délicieux tajine de fruits de mer ou un poisson de 2 kg cuit au four avec des légumes frais. Incontournable : le délicieux thé saharaui pour terminer votre repas…

MARCHE MUNICIPAL EL MASSIRA

Le marché El Massira, niché loin des zones touristiques habituelles, offre une expérience authentique et pittoresque. Ce marché couvert regorge de produits frais, mais ce qui le rend véritablement unique en raison de sa proximité avec la mer, c’est la diversité des étals de poissons.

Les amateurs de fruits de mer seront enchantés par le choix étendu, allant des soles vivantes aux poulpes, en passant par une grande variété de coquillages. La particularité du marché ne réside pas seulement dans la diversité de ses produits, mais aussi dans sa propreté exemplaire. Aucune odeur désagréable ni mouche ne vient perturber l’atmosphère enchantée de cet endroit.

Les produits de la mer jouent un rôle économique crucial pour la ville, étant considérés comme la ressource la plus précieuse. Dakhla est reconnue comme le principal fournisseur sur le marché national, exportant même vers l’Europe et certains pays d’Asie. Avec une contribution de plus de 40% à l’ensemble des richesses maritimes du royaume, elle constitue un pilier essentiel de l’économie locale. L’exploitation des huîtres de Boutalha, située à 25 kilomètres au nord de Dakhla, est vantée comme un véritable trésor économique pour la région.

LE SOUK DE DAKHLA – SOUIKA

Le souk de Dakhla, bien qu’il soit plus modeste que le célèbre marché de Marrakech, offre une expérience unique qui vaut vraiment la peine d’être explorée. Il met en avant des caractéristiques propres à la région, avec des objets et des souvenirs introuvables ailleurs au Maroc. Parmi les trésors que vous pourrez y découvrir, le Melhfa, un tissu léger utilisé par les femmes du Sahara comme couvre-chef, peut constituer un souvenir rafraîchissant de vos aventures dans le désert.

 

Le souk propose également du thé sahraoui en vrac, de la sève d’acacia utilisée pour sucrer le thé, ainsi que d’autres spécialités locales comme l’el aych, une céréale largement consommée dans la région. Cette diversité d’articles rend le souk de Dakhla particulièrement captivant pour les visiteurs en quête d’authenticité et de produits uniques.

Village de pêche de Lassarga

Vers l’extrémité sud de cette langue de terre entre l’océan et la lagune, une découverte  surprenante nous attend : le village de pêcheurs de Lassarga.Il occupe une position pittoresque à la pointe de la presqu’île de Dakhla, situé à environ 11 km au sud de la zone industrielle du port. Nous remercions à ce titre El Mamoune de Daklha Ride Aventures qui nous a indiqué ce spot peu connu

Nous garons nos véhicules près du poste de police : la piste continue mais le risque d’ensablement est important. D’ailleurs c’est le cas de quelques pick-up

Le sable est parsemé de centaines, voire de milliers, de petits bateaux de pêche, tandis que des cabanons entassés témoignent des difficultés et de la rigueur de la vie des habitants de cet endroit.

sur la plage nous pouvons observer de nombreux oiseaux comme des barges rousses, mais aussi des bécasseaux sanderling

Ici, les Land Rover sont omniprésentes, équipées de moteurs de barque ou transportant des hommes dans leur plateau arrière. Nous avons lu quelque part que « les produits de la mer représentent la ressource économique la plus cruciale de la ville, étant considérés comme le principal fournisseur sur le marché national, voire sur plusieurs marchés étrangers tels que l’Europe et certains pays d’Asie, avec une production dépassant 40% de l’ensemble des richesses maritimes du royaume ». Cependant, cela s’accompagne de prix élevés et de conditions de vie précaires. Peu de voyageurs osent s’aventurer dans cette région.

Découvrez notre article sur les projets de réhabilitation des villages de pêcheurs dans le grand sud marocain

LA DUNE BLANCHE

Une excursion à Dakhla n’est pas complète sans la visite de la fameuse dune blanche.

La côte du Sahara Occidental recèle de curiosités naturelles, à l’exemple de la Dune Blanche, haut monticule de sable blanc formé sous l’effet des vents. La Dune Blanche, « White Dune » ou « Duna Blanca » est l’attraction la plus connue sur la péninsule de Dakhla.

C’est une très grande dune de sable blanc qui plonge dans la lagune et forme un petit lagon en son centre. Idéal pour prendre de belles photos et aussi un lieu de prédilection pour les flamants roses. En fonction des conditions de vent, de magnifiques down-wind sont organisés au départ de la lagune.

La piste qui y mène en 4×4 est cassante et n’a rien de passionnant. Elle débute face à la source chaude d’Asmaa (et non sur la route de la Mauritanie comme l’indique Maps) et traverse un désert de pierre et de sable assez monotone qui ne s’ouvre sur la mer que sur les derniers instants

Il faudra garer son véhicule malgré tout assez loin de la dune afin de ne pas risquer d’être surpis par la marée et éviter l’enlisement dans le sable mou. Complètement entourée d’eau en marée haute, la dune blanche n’est accessible qu’en bateau ou en kite « downwind », une expérience inoubliable pour les kitesurfeurs confirmés.

Les conditions météorologiques lors de notre visite n’étaient pas optimales avec un ciel blanc qui ne met pas en valeur la beauté du site.

Une dune de sable blanc façonnée par le vent se dresse comme ça au milieu de la baie formant sa propre lagune aux milles et une teintes de bleu et de vert. Du haut de la dune blanche, la vue 360° parfaitement dégagée révèle la majestuosité du site.

A ce jour, aucune explication scientifique fiable de ce phénomène n’a été donnée. Plusieurs hôtels proposent des excursions sur cette dune.

a noter que de l’autre côté de la baie, le long de la lagune des parc à huîtres sont installés, de catégorie A, assurant la meilleure qualité possible !

LA SOURCE D’EAU CHAUDE D’ASMAA

La source thermale Asmaa, située à 35 km de Dakhla, offre une expérience hors des sentiers battus…, attirant chaque année un nombre croissant de touristes locaux et internationaux. Il faut dire que la publicité sur ce site est bien présente. Qui résisterait à l’envie de prendre un bain chaud à 36°C au mlilieu des dunes ?

La réalité est un peu voir beaucoup moins glamour : une baraque effectivement au milieu des sables à 100m de la nationale, accessible par une bonne ppiste bien que mal indiquée.

On ajoute sur la façade à la peinture le prix : 15 MAD par personne

Et vous vous mettez en maillots de bain sur une plateforme en béton en attendant que l’on vous asperge à l’aide d’un tuyau de pompier d’une eau chaude souffrée effectivement à 38°C réputée pour ses bienfaits sur le corps, notamment pour soulager l’arthrose et les problèmes articulaires et cutanés.

Cette source d’eau était autrefois fréquentée par les nomades du désert et les pêcheurs locaux, mais aujourd’hui, elle semble être quelque peu oubliée, avec seulement trois maisons laissées à l’abandon. Malgré cela, le potentiel touristique de la source thermale est évident, et certains suggèrent qu’il pourrait être développé en une petite station thermale du désert, créant ainsi des opportunités d’emploi pour les habitants de la région. Une prise de décision et des investissements pourraient rendre cet endroit plus accessible et accueillant, offrant à la fois des avantages économiques et touristiques à la communauté locale.

LA ZONE HUMIDE D’IMLILI

La zone humide d’ Imlili est à environ 100 km au sud de la ville de Dakhla en direction de la Mauritanie. Une belle route goudronnée s’entame à gauche en direction d’ Imlili et c’est bien indiqué

LA PLAGE DE PORTO RICO

De retour sur la Nationale, il est nécessaire de la traverser immédiatement et de prendre la piste menant à la côte qui nousmène à la magnifique plage de Porto Rico

ILE DU DRAGON

http://www.saharasailing.com/

https://lovetrotters.net/2016/10/05/excursion-voilier-ile-du-dragon-dakhla/

L’Île du Dragon à Dakhla est un site naturel exceptionnel, prisé par les amateurs de sports de glisse, les estivants en quête de détente, et les amoureux de la nature. Voici ce que cet endroit unique a à offrir :

  1. Spot de Surf International : La Pointe de Dragon est réputée pour ses déferlantes impressionnantes, attirant des surfeurs renommés. Les tubes spectaculaires qui se déploient sur des centaines de mètres en font un lieu prisé par les passionnés de surf.
  2. Forme Topographique Unique : L’île tire son nom de sa forme topographique, évoquant la créature mythologique asiatique, le dragon. La diversité de la faune et de la flore ajoute à l’attrait de cet endroit exotique.
  3. Paysage Enchanté : Ses dunes blanches, ses eaux turquoises et calmes, ainsi que les activités nautiques disponibles, contribuent à l’enchantement des visiteurs. La plage est appréciée pour sa sérénité et son atmosphère captivante.
  4. Faune et Flore : En chemin vers l’île, on peut observer des bancs de sable blanc accueillant divers oiseaux migrateurs et échassiers, notamment des flamands roses. L’île elle-même offre un habitat unique pour la faune, avec des opportunités d’observation.
  5. Activités sur l’Île : À marée basse, l’île devient accessible à pied. Les visiteurs peuvent escalader le promontoire rocheux pour une vue spectaculaire, profiter d’un bain d’argile blanche, nager dans les eaux cristallines, et partir à la chasse aux coquillages.
  6. Accès et Exploration : L’accès à l’île se fait à pied à marée basse, offrant une expérience unique pour les explorateurs. La navigation en catamaran offre une perspective différente depuis le large.
  7. Richesse Environnementale : En raison des marées changeantes et du climat désertique de la région, l’Île du Dragon abrite des espèces uniques qui ont développé des adaptations particulières pour survivre dans cet environnement.

L’Île du Dragon à Dakhla offre ainsi une combinaison envoûtante de beauté naturelle, de possibilités d’aventure et d’une biodiversité exceptionnelle.

À  la découverte de la faune de DAKHLA

Faune marine à Dakhla :

Dakhla, située au Maroc, abrite une diversité remarquable de faune marine, ce qui en fait un lieu privilégié pour les amateurs de nature et d’animaux marins. Voici quelques-unes des espèces notables que l’on peut rencontrer à Dakhla :

  1. Langoustes Vertes : Emblème de la baie de Dakhla, les langoustes vertes sont une fierté locale. Elles sont désormais une richesse protégée, soulignant l’importance de la conservation de la faune marine.
  2. Crabe Violoniste : Ces crabes sont une curiosité pour de nombreux visiteurs. Une balade le long des plages de Dakhla offre l’occasion de découvrir ces créatures fascinantes.
  3. Dauphins : Les dauphins sont souvent aperçus dans les eaux de Dakhla, offrant aux visiteurs le spectacle majestueux de ces cétacés jouissant de la douceur de la mer.
  4. Requins Pèlerins : Bien que non menaçants pour l’homme, les requins pèlerins apprécient les eaux côtières marocaines, offrant une expérience unique pour ceux qui ont la chance de les rencontrer.
  5. Oiseaux Marins : Dakhla est un lieu de rassemblement pour une variété d’oiseaux marins. Des flamands roses se déplacent en bandes, offrant une vision impressionnante. Les ibis chauves, avec leurs longs becs incurvés, ajoutent à la richesse ornithologique de la région.
  6. Reptiles : Dakhla abrite divers reptiles, dont des lézards colorés inoffensifs, mais aussi des vipères et des cobras. Certains peuvent être observés dans des zones désertiques de la ville.
  7. Pêche : La baie de Dakhla est réputée pour ses fonds marins exceptionnels. Les sorties de pêche sont populaires, offrant aux amateurs une expérience inoubliable.

Dakhla, avec son microclimat agréable, est également le lieu d’événements tels que des concours de pêche à la canne en mer, soulignant l’importance de préserver l’écosystème marin.

Nous avons aussi observé des oiseaux locaux ou migrateurs comme le Huîtrier-pie ou encore le Tournepierre

Village de Pêcheur de Lamhiriz – Bir Gandouz

Pour rejoindre la Mauritanie depuis Daklha, nous décidons de faire étape à Bir Gandouz. L’idée est d’être au plus près de la  frontière afin d’éviter une trop longue attente. Seulement 80 km séaprent Bri Gandouz de la frontière marocco-mauritanienne.

En route, après la visite de la zone humide d’imlili et de la plage de Porto Rico, nous rejoignons notre hôtel, le Barbass

Après nous être installé et restauré rapidement, nous partons à la découverte d’un village de pêcheur ; celui de Lamhiriz. encore un village de pêcheur à la destinée malheureuse.

Là aussi un projet de reconstruction a été voté en 2005  et toujours en cours de réalisation

Au détriment malheureusement de la nature sauvage des lieux et de la pêche traditionnelle toujours d’actualité.

Ici les bâteaux sont des centaines amassés sur la plage face à l’océan d’un bleu émeraude. Les bateaux partent plusieurs fois dans la journée en fonction des marées, un tracteur les pousse à l’eau, un par un . Les mouettes se battent sur la plage pour manger les restes de poissons tombés au sol et ramenés par la vague de bateau précédente.  Les pêcheurs proposent leurs prises à même le sable dans des petites cagettes en plastique : lotte, abr, daurades, sar, … Ici la variété de poissons est incroyable. Le site est connu pour la qualité et l’abondance de ses ressources halieutiques, notamment le poisson blanc et les crustacés.

Découvrez notre article sur les projets de réhabilitation des villages de pêcheurs dans le grand sud marocain

LES LIENS VERS LES PHOTOS de Dakhla et de ses environs

RESIDENCE TAMAYA

RESTAURANT TALHAMAR

J 557 le SOUK et le MARCHE MUNICIPAL de DAKHLA- MAROC

J 558 le SAHRAOUI Village et la plage de PK25 DAKHLA- MAROC

CAFE RESTAURANT TERASSA DAKHLA MAROC

J 559 VILLAGE DE PECHEUR DE LASSARGA DAKHLA- MAROC

REPAS SOIR A LA RESIDENCE TAMAYA

J 561 LA PLAGE DE PORTO RICO DAKHLA- MAROC

J 561 LA ZONE HUMIDE D’IMLILI DAKHLA- MAROC

 

HOTEL BARBASS

J 558 VILLAGE DE PÊCHEUR DE LAMHIRIZ BIR GANDOUZ- MAROC

VIDEO DE L’ETAPE

AUTRES ARTICLES SUR LE MAROC A DISPOSITION :

Vous trouverez sur ce site de nombreux articles qui traitent des lieux à ne pas manquer au Maroc.
vous pouvez faire une recherche par nom de ville en utilisant la loupe en haut à droite ou retrouver la liste complète en suivant ce lien : ARTICLES VILLES DU MAROC

LA GASTRONOMIE MAROCAINE

Toutes les informations, par région sur la gastronomie marocaine en suivant ce lien : LA GASTRONOMIE MAROCAINE

RESTAURANT TALHAMAR

CAFE RESTAURANT TERASSA DAKHLA MAROC

LES LOGEMENTS

LES LOGEMENTS DE LA SAISON IV (voyageavecnous.com)

LES LOGEMENTS DE LA SAISON V

LES LOGEMENTS DE LA SAISON VI

LES LOGEMENTS DE LA SAISON VII ET VIII

RESIDENCE TAMAYA

Bien arrivés à Dakhla, nous nous installons dans un appartement de la résidence Tamaya
Un bel appartement avec deux chambres , une salle de bains + un coin toilettes, une cuisine bien équipée, avec de nombreux ustensiles, four frigo et plaques de cuisson, une machine à laver et un coin terrasse pour étendre le linge
Le salon marocain est confortable avec une table à hauteur
La situation est idéale à proximité du marché municipal et des commerces
Il faut grimper quelques marches pour accéder à l’appartement mais il est possible de se garer devant et l’espace est sécurisé par un gardien
Bref, un logement bien agréable à 55 € la nuit donc accessible et raisonnable

HOTEL BARBASS

Nous nous installons à Bir Gandouz à 80 km de la frontière mauritanienne. Notre objectif est de nous rapprocher au maximum afin de passer les frontières au plus tôt, anticipant un délai plutôt long. En tout cas nous avons été prévenus !
L’hôtel Barbass est à ce titre bien situé et ce sont essentiellement de sgens de passage qui s’installent ici : motards pour une grande partie
Les chambres sont simples mais disposent pour certaines d’une salle de bains privée et d’eau chaude . Petites serviettes, prises de courant, lit assez confortable et propre. Cout 300 MAD la chambre sans le petit déjeuner
Côté repas c’est simple aussi et basique avec tajine de poulet ou de viande (assez grasse), des pizzas (napo, poulet ou thon) et du poulet rôti/ Tous les plats à 60 MAD et les boissons excessives à 20 MAD

HOTEL BARBASS – à 80 km de la frontière Mauritanienne

LES LIENS

#tourdumonde #voyageenfamille #tourdumondeenfamille #raptor #drone #dji #Voyageavecnous #travelyourself #vivreautrement

#traveladdict #voyagerautrement #slowtravel #slowtravelling #paysage #4×4 #4x4life #4x4adventure #travelphotography #roadtrip #ontheroad #overland #overlander #overlanding #traveladdict #toutestpossible #allispossible #maroc #morocco #MAROC2023 #moroccotrip #visitemaroc #visitmorocco #dakhla  #imlil #asmaa #iledudragon

 

Laisser un commentaire