voyageavecnous.com

TRAVEL YOURSELF

Suivez-nous partout où nous allons !

autourdumonde2023@gmail.com

Vautour de Rüppell Gyps rueppelli

1

Le Vautour de Rüppell (Gyps rueppelli) est un grand rapace appartenant à la famille des Accipitridae. Il tire son nom de l’explorateur et zoologiste allemand Eduard Rüppell (1794-1884). Avec une population estimée à environ 30 000 individus, cette espèce est confrontée à une diminution due à la perte de son habitat, aux empoisonnements accidentels et à d’autres facteurs. Le Vautour de Rüppell détient le record de l’oiseau volant le plus haut, avec un exemple enregistré à plus de 11 000 mètres d’altitude.

Originaire du Sahel en Afrique, le Vautour de Rüppell occupait autrefois divers habitats tels que les plaines, les montagnes et les forêts. Cependant, sa présence se raréfie rapidement, en particulier dans la partie occidentale de cette région. Bien qu’il vole à une vitesse de croisière relativement lente, ne dépassant pas les 35 km/h, il peut parcourir de longues distances à la recherche de nourriture, s’éloignant jusqu’à 150 km de son nid.

Depuis 1992, le Vautour de Rüppell est occasionnellement observé en Europe, principalement en Espagne et au Portugal. Sa présence est attestée chaque année depuis 1997, surtout dans la région de Cadix et du détroit de Gibraltar, mais également plus au nord, en France, dans les Baronnies, les gorges du Verdon et les Grands Causses.

Ce vautour se distingue par sa taille imposante, nettement supérieure à celle de son cousin proche, le vautour africain, avec une envergure atteignant 2,6 mètres pour une longueur d’environ un mètre. Les adultes présentent un plumage tacheté de marron ou de noir, un ventre brun clair, un jabot brun et une tête couverte d’un duvet beige, avec une collerette blanche. Leur œil est jaune ou orangé. Une particularité physique est l’absence de plumes sur la tête, une adaptation à leur comportement alimentaire consistant à enfoncer la tête dans les carcasses lorsqu’ils se nourrissent.

Malgré leur taille et leur spécialisation, les vautours de Rüppell ne dominent pas dans leur habitat d’origine, laissant cette place au vautour oricou.

Ces rapaces sont grégaires, se regroupant pour se percher, nicher et se nourrir en grands groupes. Leur régime alimentaire spécialisé en fait des charognards experts, avec des adaptations telles que des aspérités sur la langue pour retirer la viande des os.

Le Vautour de Rüppell est monogame, formant des couples à vie. Les deux partenaires participent à la construction du nid, fabriqué à partir de brindilles, d’herbe et de feuilles. La couvaison, assurée par les deux parents, dure environ 55 jours, et les jeunes restent dépendants de leurs parents pendant environ 150 jours après l’éclosion.

Depuis sa première mention par l’Union internationale pour la conservation de la nature en 1988, les populations de Vautour de Rüppell ont considérablement diminué. Classée comme espèce en danger critique d’extinction depuis 2015, cette espèce est inscrite à l’annexe II de la CITES.

Les principales menaces pesant sur cette espèce incluent la perte d’habitat, les empoisonnements accidentels et l’utilisation des vautours dans des pratiques médicinales et rituelles. La mise en place d’aires protégées et la sensibilisation des populations locales sont essentielles pour assurer la survie de cette espèce emblématique.

Nous avons obervé en vol le  VAUTOUR DE RÜPPELL au MURCHISON NATIONAL PARK OUGANDA

1 thought on “Vautour de Rüppell Gyps rueppelli

Laisser un commentaire