voyageavecnous.com

TRAVEL YOURSELF

Suivez-nous partout où nous allons !

autourdumonde2023@gmail.com

Dubrovnik, « La Perle de l’Adriatique » CROATIE

0

INTRODUCTION A Dubrovnik

La place forte de Dubrovnik, perle de l’Adriatique, autrefois appelée #Raguse, inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO, est la destination la plus visitée et médiatisée de Croatie. Et sa beauté est sans conteste étroitement liée aux empreintes de plus de mille années d’histoire présentes dans ses pierres et ses remparts d’une longueur de 1940 m et larges de plus de 6m plongeant dans les eaux de l’Adriatique.

Lourdement bombardés durant la guerre serbo-croate au début des années 1990, ses épais remparts, ses monastères, ses églises médiévales, ses places élégantes et ses quartiers résidentiels ont retrouvé leur superbe.

La beauté de cette ville-musée réside aussi dans son patrimoine historique : le #PalaisduRecteur d’origine gothique, le Palais #Sponzz inspiré par la Renaissance, le #Stradun, la Colonne d’#Orlando, la #cathédrale du XIIè siècle, l’église #SaintBlaise, le monastère des #Dominicains, … Rendez-vous sur la #Placa pour un spectacle haut en couleurs. Dans la célèbre rue Zudioska, vous pourrez admirer l’une des plus vieilles #synagogues du monde, datant du XIVè siècle.

Mais Dubrovnik est très fameuse aussi pour être un lieu de tournage de beaucoup de films et des séries télé comme #GameofThrones.

C’est une destination idéale pour un city-break : en deux ou trois jours, vous pouvez voir une grande partie de la ville et faire les incontournables : visite aux remparts, promenade dans la vieille ville, visite de certains monuments, les îles (Lokrum, Îles Élaphites), montée au Mont Srđ en téléphérique 412 m à l’aplomb de la vieille ville (les vues de Dubrovnik et de la côte sont magnifiques).

L’atout supplémentaire de la ville de Dubrovnik : ses plages paradisiaques, situées sur la mer Adriatique, qui font le bonheur des touristes quasiment toute l’année. L’eau turquoise, son sable chaud qui longe les remparts donnent au lieu une véritable douceur de vivre. Pour couronner le tout, vous serez comblés par les palmiers, orangers et mandariniers, qui décorent et parfument Dubrovnik et qui en font une ville unique au monde.

LES LIENS VERS LES PHOTOS DE Dubrovnik

DUBROVNIK La Perle de l’Adriatique

DUBROVNIK – VUE DEPUIS LE MONT SRD

TOUR DES ILES AVEC KATARINA CRUISE

 

 

FORT DE REVELIN (TVRĐAVA REVELIN)

La tour Revelin qui se situe tout près de la porte Ploče a été érigée durant la deuxième moitié du XVe siècle, dans le but de défendre la ville des assaillants turcs, installés dans la Bosnie voisine depuis 1463.
Au XVIe siècle, le Sénat approuva les dessins de l’architecte Antonio Ferramolino pour agrandir la structure, censée faire face, cette fois-ci, à la menace vénitienne.
Épargné par le tremblement de terre de 1667, le Revelin devint brièvement le centre administratif de la République après le séisme.
Aujourd’hui, la tour abrite une exposition archéologique au rez-de-chaussée et sa terrasse et son intérieur a été investi par une discothèque.
Parfois, il est également utilisé dans le cadre du festival d’été de Dubrovnik, qui se déroule au mois d’août.

ANCIENNE FONDERIE MÉDIÉVALE (TOUR GORNJI UGAO/TOUR DE MINČETA)

Un des tous derniers secrets de la vieille Raguse désormais ouvert au public. Une ancienne fonderie logée dans les remparts de la vieille ville (juste à côté du terrain de basket) est désormais accessible.

Đivo, guide hors-pair anglophone, propose une heure de visite des plus réjouissantes et des plus captivantes, car ce jeune passionné d’histoire regorge d’anecdotes et d’informations sur sa ville natale.

REMPARTS (GRADSKE ZIDINE)

La visite des remparts de Dubrovnik est indispensable et c’est la première chose à faire en arrivant, mais elle est payante et très chère 250 Kunas ! : d’en haut l’on peut apercevoir la structure exceptionnelle des fortifications, ainsi que la structure de la cité entièrement piétonne, fendue en deux par la rue Placa.
La vue est imprenable sur la vieille ville, ses ruelles, le Stradun, les différentes églises et monastères, le port, les petits jardins privatifs, les toits de la ville, les collines, la côte et la mer. Une balade à faire absolument !

À effectuer tôt le matin de préférence pour éviter les très fortes affluences. Tout au long de votre chemin sur ces remparts où finalement très peu de batailles ont été livrées, vous rencontrez des marchands de glace et autres vendeurs de bouteilles d’eau.

Les remparts de la ville de Dubrovnik existent depuis le XIIIe s., hauts de 24 m. et larges de 6 m. dans certains endroits. Des bastions Renaissance semi-circulaires remplacent des tours carrées gothiques depuis XVe s. Le fort Saint-Laurent, à l’ouest et le fort Revelin, à l’est, font aussi partie de cette magnifique enceinte. Elle se complète par trois portes : Pile, Ploče y Buža.

Elevés entre le VIIIe et le XVIe siècles, les murs d’enceinte ont protégé la ville pendant des centaines d’années, même si celle-ci a toujours privilégié la solution diplomatique au conflit armé avec ses rivaux. La partie intérieure, enceinte plus petite avec ses dix bastions semi-circulaires, fut construite par l’architecte florentin Michelozzo Michelozzi.

La ceinture extérieure comporte 3 tours circulaire, 5 bastions et 12 tours carrées ou rectangulaires, ainsi qu’une énorme forteresse Sveti Ivan (Saint-Jean) qui surplombe le port.

En outre, deux grosses forteresses extérieures défendent la ville. L’une à Revelin (côté est) est coiffée d’une grande terrasse. L’autre, à Lovrijenac (côté sud-ouest), est juchée à 37 m de haut sur son piton rocheux, près de la porte Pile. Cette dernière surveillait la mer mais aussi la route de l’ouest, bouclant la ceinture de protection de la cité fortifiée.

GRANDE FONTAINE D’ONOFRIO (VELIKA ONOFRIJEVA ČESMA)

Parfait polygone à 16 faces, posé à l’entrée de la vieille ville, cette grande fontaine du Moyen Âge nous vient tout droit d’Italie ou plutôt de Onofrio della Cava, qui l’édifie en 1441.

 

 

L’été, c’est une source inépuisable d’eau fraîche (grâce à un aqueduc de 14 km acheminant l’eau de source du mont Srđ) et de troubadours !

ÉGLISE DES FRANCISCAINS (CRKVA FRANJEVAČKA – CRKVA MALE BRAĆE)

Il reste peu de témoignages de l’édifice originel de style romano-gothique.

 

L’église a été en grande partie reconstruite dans un style baroque à la suite du tremblement de terre de 1667. L’intérieur, qui était à l’époque chargé en dorures et en tableaux des maîtres de la Renaissance (Titien, Le Caravage…), a brûlé dans le sinistre. S

 

 

 

ur le fronton, à l’entrée de l’église, la Pietà sculptée des frères Leonard et Petar Petrović, de style gothique, a été miraculeusement conservée.

Informations et horaires sur ÉGLISE DES FRANCISCAINS (CRKVA FRANJEVAČKA – CRKVA MAL

MONASTÈRE FRANCISCAIN DES FRÈRES MINEURS ET ANCIENNE PHARMACIE (FRANJEVAČKI SAMOSTAN I STARA APOTEKA MALE BRAĆE)

Les monastères franciscain et dominicain sont de vrais joyaux d’architecture romane et gothique. Bâtis aux deux portes de la ville : le franciscain à l’ouest, le dominicain à l’est.

 

Visitez le magnifique cloître du monastères des franciscains et sa pharmacie (du 1317), la seule de l’Europe qui fonctionne encore aujourd’hui.

À côté de l’église Saint-Sauveur sur le Stradun, juste après la porte Pile, le monastère fut construit à partir de 1337 dans un style architectural qui emprunte à la fois aux styles roman et gothique.
Le cloître, édifié entre 1327 et 1348 par Mihoje Brajkov distribue quatre galeries à arcades. Doté d’un beau jardin avec des palmiers et de multiples essences végétales, il possède aussi une galerie couverte, une arcade à ogives, d’élégants piliers surmontés de chapiteaux figuratifs.
Vous pourrez admirer au calme le style roman tardif de ce cloître tout en respirant les odeurs parfumées du jardin méditerranéen.
L’église fut remaniée après le séisme de 1667 dans un style baroque.
Côté Stradun cependant, son portail reste de style gothico-Renaissance. Ce monastère est le pendant du monastère dominicain qui se trouve, lui, de l’autre côté, juste derrière la porte Ploče.
Dans le musée monastique, des nombreuses oeuvres conservées, l’une compta particulièrement. Il s’agit d’une peinture représentant la ville avant le tremblement de terre (1667) qui détruisit la quasi-totalité de la cité ragusienne.
Cette vue graphique de la cité médiévale et renaissance constitua un document important pour les architectes. Elle leur permit, entre autres, de rebâtir la vieille ville au plus près des plans originels.
De la période antérieure au séïsme n’a donc subsisté que ce portail principal donnant sur le Stradun et au fronton décoré d’une pietà. Même thématique de la Vierge au Christ mourant, que l’on retrouve dans l’église de Male Braće, acollée au couvent.
Cette sculpture gothique fut réalisée par les frères Léonard et Petar Petrović. L’ancienne pharmacie, toujours active à l’intérieur du couvent, ouvrit pour la première fois en 1317. Historiquement, elle fut la troisième plus importante officine d’Europe et continue à bien fonctionner à ce jour ! Son premier comptoir et de nombreux ustensiles d’apothicaire sont conservés au musée du monastère alors que la riche bibliothèque possède, elle, environ 30 000 ouvrages et 1 500 manuscrits.

STRADUN

La rue Placa est une large artère qui sépare la cité de Dubrovnik en deux parties. Le Nord, plus ordonnée, avec ses ruelles et escaliers ; et le Sud, avec son labyrinth de ruelles.

 

Autrefois, la rue Placa s’appelée Stradum, et elle était un bras de mer ou étroit canal qui separe l’île de Raguse de la terre ferme au IX e s. Aujourd’hui elle reste l’une des rues les plus belles de l’ancienne Raguse, avec son sol dallé.

Si l’on vient du vieux port, on ne pourra manquer de remarquer la tour de l’horloge, qui marque triomphalement l’arrivée du Stradun (haute de 35 m) érigée en 1444.

La principale artère de la cité médiévale de Dubrovnik, aussi appelée Placa, est une large artère qui part de la porte Pile et aboutit à la porte Ploče, s’étirant majestueusement sur près de 300 m de long

La rue fut pavée en 1468 et reconstruite après le grand tremblement de terre de 1667. Le pavé poli par les âges est bordé de deux rangées de maisons, qui datent quasiment toutes du XVIIe siècle et respectent le plan urbain, ce qui dégage une grande unité dans cet axe historique.

 

Tous les magasins adoptent le style na koljeno, soit une arche surplombant la vitrine et une porte dans le même cadre. Très fréquenté, quelle que soit la période de l’année, le Stradun est l’endroit où l’on peut voir et être vu. Mais c’est en hiver ou la nuit, vidé de la foule, qu’il se révèle le plus majestueux.

LUZA

luža, la « place de la Loge », est le cœur de la Vieille Ville.

 

Elle se trouve à l’extrémité est de l’élégante Placa, et l’on y voit les magnifiques bâtiments de la splendeur de Raguse (XIVe-XVIIIe s.) : le palais du Conseil majeur, qui abrite l’hôtel de ville et le théâtre, le palais Sponza et sa magnifique façade gothique et Renaissance de dentelle; l’église Saint-Blaise et la belle statue de Roland, qui porte l’épée Durandal ; le monastère dominicain et son cloître ; le Palais des Recteurs la tour de l’Horloge,…la cathédrale de Dubrovnik,…Tout près, le Vieux-Port.

ÉGLISE SAINT-BLAISE (CRKVA SV. VLAHA)

Cette belle église baroque du XVIIe siècle fut construite par l’architecte vénitien Gropelli.

 

Église intimiste et parmi les plus importantes de Dubrovnik, elle est dédiée au saint patron de la ville et fut édifiée en 1715. Celui-ci s’inspira de l’église San Maurizio de Venise pour la concevoir.

 

Au-dessus de l’autel, Saint Blaise tient une maquette de la ville d’avant le tremblement de terre de 1667, précieux témoignage d’une époque révolue dont il ne reste que peu de vestiges.

HÔTEL DE VILLE ET THÉÂTRE MARIN DRŽIĆ (VIJEĆNICA I KAZALIŠTE MARINA DRŽIĆA)

Le grand bâtiment qui fait l’angle de la place Luža et de la rue Pred dvorom est le siège du conseil municipal ainsi qu’une salle de représentations théâtrales. Le palais fut construit en 1303, détruit par un incendie en 1817 reconstruit en 1864 dans un style néo-renaissance italienne. Derrière le palais du Grand Conseil, se trouvait autrefois l’arsenal de la ville, dans lequel étaient entreposés les grands vaisseaux de la flotte de Dubrovnik.

 

Presque totalement détruit en 1863, on a construit le grand théâtre par la suite. De l’édifice ne reste qu’une terrasse et des arcades orientées vers le vieux port. Le café Gradska Kavana, où la bourgeoisie de la ville conversait à loisir des affaires des uns et des autres, offre toujours l’un des points de vue les plus appréciables de la cité.

La maison natale du grand dramaturge croate, Marin Držrić, se trouve elle dans la rue Široka ulica 7

PALAIS DES RECTEURS

Le Palais des Recteurs est un très beau bâtiment style Renaissance, avec des éléments gothiques et baroques, où habitait le recteur (pouvoir exécutif). Elu pour un mois, il ne pouvait pas en sortir pour éviter l’influence dans ses décisions. On lui remettait les clés des deux portes de la cité.

VIEUX PORT (STARA LUKA)

Un lieu intéressant pour contempler l’Adriatique, les bateaux qui partent vers l’île de Lokrum, Cavtat ou les îles Élaphites.
On peut voir des habitants de la ville de Dubrovnik en train de parler, vous pouvez vous asseoir à côté d’eux sur des bans en pierre. Ou prendre un verre dans une terrasse.

Également appelé gradska luka, le vieux port de Raguse, situé au sud-est de la vieille ville, ne manque pas de charme.

 

Ex grand port / chantier naval de la République de Raguse, c’est aujourd’hui un agréable cadre de promenade qui a réduit sa voilure (plaisanciers, pêcheurs et le bateau reliant Lokrum y jettent encore l’ancre).

 

Il comprenait autrefois un arsenal (le Gradska kavana d’aujourd’hui), et son brise lame Kaše est toujours sur pied. La promenade du port, Porporela, a été érigée par les Habsbourg en 1873.

CATHEDRALE DE DUBROVNIK

La cathédrale de Dubrovnik est un monument splendide dont son dôme s’élève sur l’esplanade Pred Dvorom.

 

 

Magnifique la façade baroque, à l’intérieur le chœur, et le polyptyque de l’Assomption de la Vierge de Titien (1549).

TOUR DES ILES AVEC KATARINA CRUISE

Visiter la côte adriatique sans une sortie en bateau pour la visite des îles et la fameuse BLUE CAVE n’est pas envisageable !

MONT SRD –TELEPHERIQUE DE DUBROVNIK

Pour une vue inégalée sur Dubrovnik, la « Perle de l’Adriatique », prenez le téléphérique qui rejoint la colline de Srđ, ou emprunter la route en lacet assez étroite qui vous emmènera jusqu’en haut.

D’en haut, la vue sur la vieille ville et ses toits aux tuiles roses est spectaculaire

Monter dans le téléphérique est recommandé même si la durée ne dure que quelques minutes, sauf si vous avez la possibilité de vous y rendre en voiture. Au sommet du Mont Srđ se trouve un fort napoléonien, qui va bientôt être dans les circuits de visite.

Dubrovnik en VIDEO

AUTRES ARTICLES SUR LA CROATIE A DISPOSITION :

Vous trouverez sur ce site de nombreux articles qui traitent des lieux à ne pas manquer en Croatie.
vous pouvez faire une recherche par nom de ville en utilisant la loupe en haut à droite ou retrouver la liste complète en suivant ce lien : ARTICLES VILLES DE CROATIE

LA GASTRONOMIE CROATE

Toutes les informations, par région sur la gastronomie croate,  en suivant ce lien : LA GASTRONOMIE CROATE

LES LOGEMENTS

LES LOGEMENTS DE LA SAISON I

LES LIENS

#unplatunjour #voyageavecnous #cuisineavecnous #voyageenfamille #tourdumonde #tourdumondeenfamille #raptor #dji  #travelyourself

Laisser un commentaire