voyageavecnous.com

TRAVEL YOURSELF

Suivez-nous partout où nous allons !

autourdumonde2023@gmail.com

Zagora « la Cité Silencieuse » MAROC

3

La route qui mène d’Ouarzazate à Zagora traverse des paysages époustouflants le long de la Vallée du Drâa, offrant un spectacle saisissant de diversité et de beauté naturelle.

En quittant Ouarzazate, nous entamons notre périple en direction d’Agdz, où nous sommes immédiatement accueillis par les majestueuses montagnes de l’Anti-Atlas. Leurs sommets escarpés et leurs contours impressionnants témoignent de la puissance de la nature dans cette région.

Au fur et à mesure que nous avançons, le paysage se transforme, laissant place à des plateaux vastes et ouverts qui s’étendent à perte de vue. La terre prend des teintes variées, mêlant les nuances chaudes des ocres et des rouges aux tonalités plus douces des verts et des bruns.

Le désert minéral se déploie devant nous, un paysage austère mais magnifique, où chaque roche semble raconter une histoire ancienne. Les couleurs chatoyantes du sable et des roches créent un tableau vivant qui émerveille les sens.

Sur cette route de l’Anti-Atlas, chaque virage révèle un nouveau panorama, chaque colline cache une surprise, et chaque kilomètre parcouru nous rapproche un peu plus de l’âme profonde de cette région fascinante.

ROUTE DE L’ANTI-ATLAS

Vous êtes en pays berbère ….. Cette ancienne route des caravanes conduit à la célèbre ville de Tombouctou et longe à partir d’Agdz sur 80 km le fleuve Draa.

AGDZ

À Agdz, un charmant village niché aux pieds du djebel Kissane (1531 mètres), nous entrons véritablement dans la Vallée du Draâ avec son oued sinueux.

Agdz, dans la région de Mezguita, est désormais une ville de taille moyenne, abritant environ 15 000 habitants.

Cet endroit privilégié offre un cadre paisible où l’on peut facilement observer une incroyable diversité d’oiseaux à l’ombre des palmiers. C’est un lieu idéal pour se détendre, respirer l’air frais, simplement être en harmonie avec la nature et ralentir le rythme de la vie.

Sur la place principale, on trouve le marché aux dattes, le marché aux légumes et de nombreux commerces, créant ainsi une atmosphère animée et colorée.

Chaque jeudi, le grand marché situé à la sortie de la ville attire les populations des villages environnants. Ne manquez pas cette expérience riche en rencontres et en découvertes ! À Agdz, les hammams sont une véritable institution. Vous pourrez profiter d’une expérience agréable dans des bâtiments séparés pour les femmes et les hommes.

Une visite incontournable à Agdz est la kasbah du caïd Ali, entourée de son jardin d’orangers. Depuis son toit, on bénéficie d’une vue imprenable sur les oasis et les ksour environnants.

À seulement 6 km au sud-est d’Agdz, en franchissant le pont qui enjambe le Draâ, on arrive à Tamnougalt, où se dresse une immense kasbah, véritablement fascinante. En explorant la vieille ville en contrebas, on découvre un site magique, chargé d’histoire et de charme.

TAMNOUGALT

Édifié majestueusement surplombant le fleuve Drâa, le Ksar de Tamnougalt dévoile son architecture du 16ème siècle, un village historique regorgeant d’histoires et de récits captivants !

Ancienne capitale de la tribu Mezguita, le Ksar Tamnougalt demeure l’un des plus anciens ksour encore bien conservés dans la vallée du Drâa. Fondé il y a plus de trois siècles par une famille de caïds, représentant le sultan dans la région, le Ksar Tamnougalt occupait une position stratégique.

À cette époque où les rivalités entre tribus amazighes étaient vives, le Ksar Tamnougalt jouait un double rôle, à la fois défensif pour protéger la vallée du Drâa contre les attaques ennemies et commercial en étant situé sur la route des caravanes reliant Marrakech à Tombouctou.

Le Caïd Si Ali, fidèle au Sultan Sidi Mohammed Ben Youssef, a marqué l’histoire du Ksar. Son antagonisme envers le Pacha Thami El Glaoui, en raison de sa proximité avec le Protectorat, lui a valu d’être détrôné de son poste dans les années 1940, sur l’impulsion d’El Glaoui. Si Ali est décédé peu après l’Indépendance en 1956. Malgré cela, le Ksar de Tamnougalt a progressivement perdu de son importance en tant que carrefour commercial, subissant également les conséquences des sécheresses récurrentes, tandis que la communauté juive, autrefois active, a fini par émigrer vers Israël.

Le Ksar Tamnougalt offre une vue panoramique époustouflante sur la vallée du Drâa, depuis des siècles. Imposant avec sa porte monumentale, il enchante les visiteurs avec ses ruelles et ses couloirs semi-couverts.

La richesse architecturale de Tamnougalt se manifeste à travers ses décorations murales distinctives et ses tours effilées. En plus des somptueuses demeures des caïds, le Ksar abrite le sanctuaire d’un marabout (Sidi Abdellah ben Ali), une école coranique, deux mosquées, un hammam, une synagogue et l’ancien mellah (quartier juif), offrant une expérience de découverte unique. On pénètre dans le Ksar par l’une des quatre portes qui le protégeaient autrefois.

Les habitations sont reliées par des passages couverts, offrant une fraîcheur bienvenue face à la chaleur écrasante. Les ruelles mènent à des placettes où se tenaient autrefois les festivités, les mariages et les rassemblements villageois.

La plupart des maisons familiales sont construites sur deux niveaux, avec des chambres disposées autour d’une cour centrale. L’étage est utilisé lorsque le rez-de-chaussée devient trop chaud, et le toit offre une vue imprenable sur la vallée du Drâa, invitant à la détente contemplative.

Zagora

Zagora, nichée dans la région de Souss-Massa-Drâa au sud du Maroc, marque le début de la fascinante vallée du Drâa et la piste des caravanes menant à Tombouctou. Bordée de superbes kasbahs, la ville se dévoile à travers la monumentale porte de Ouarzazate, tandis que le fameux panneau indiquant la route vers Tombouctou à son extrémité sud annonce l’entrée dans le désert.

La région de Zagora réserve des surprises, avec la splendeur du Sahara qui se dévoile dans toute sa majesté : des montagnes aux teintes rougeâtres, des oasis luxuriantes, des oueds sinueux, la végétation de Tamaris et d’Acacia, et les immenses dunes de sable.

Explorer cette région révèle Zagora comme un trésor pour les passionnés de cinéma et d’architecture Art Déco. Sa richesse et sa diversité, encore trop méconnues, dévoilent des paysages somptueux où se mêlent oasis, montagnes et plaines désertiques, ainsi qu’un patrimoine architectural riche en histoire.

Zagora est la dernière étape avant le désert et ses premières dunes, notamment celles de Tinfou, à une vingtaine de kilomètres de là. Avec une flore et une faune diversifiées, la vallée du Drâa offre des paysages désertiques parmi les plus spectaculaires, avec des dunes aux teintes dorées telles que Tinfou, M’Hamid, El Ghislane, Chegaga, Erg Lihoudi et N’Khila.

Sous un ciel couleur ocre, Zagora offre de nombreuses possibilités d’excursions dans le désert, que ce soit à pied, à dos de dromadaire ou en 4×4. Ses palmeraies font sa fierté, offrant aux voyageurs qui l’explorent la paix et la pureté de ce désert saint.

La ville de Zagora elle-même n’impressionne pas par son architecture, mais le panneau indiquant la route des caravanes à côté de l’hôtel de la province attire l’attention des voyageurs, devenant l’un des endroits les plus photographiés de la ville. Récemment déplacé pour éviter les embouteillages causés par les touristes s’arrêtant pour le photographier, il incarne l’esprit aventurier de cette ville aux portes du désert.

Traverser l’oued et se perdre dans la palmeraie est une expérience à ne pas manquer. À quelques kilomètres de la sortie de la ville, un point panoramique offre une vue imprenable sur la palmeraie.

Cette région regorge de trésors historiques, notamment des gravures rupestres bien préservées datant de la préhistoire. Si la ville a été un centre administratif sous le protectorat, l’oasis elle-même est habitée depuis des siècles. Les Almoravides ont laissé leur marque dès le XIe siècle, comme en témoignent les vestiges d’une forteresse au sommet du djebel Zagora. La région a également été le berceau de la puissance saadienne, qui s’est étendue au XVIIe siècle sur le Sous, le Maroc, et même jusqu’à Tombouctou.

AMEZROU

Rendez-vous ensuite jusqu’à Amezrou, petit village aux pieds de l’ancienne « kasbah des juifs ». Nous suivons notre guide trouvé en chemin au travers de la palmeraie. nous constatons à quel point elle souffre de la sécheresse. Ici le bain de sable est une institution : les bienfaits sont nombreux dont la guérison des rhumatismes

LE SOUK HEBDOMADAIRE DU DIMANCHE A Zagora

Comme dans beaucoup d egrandes villes marocianes un immense espace à l’extérieur de la ville est réservée au souk hebdomadaire.

Tous les dimanches (c’est le plus grand)  et mercredis, les vendeurs affluent vers le marché pour vendre leurs produits, leurs fruits, leurs légumes ou leurs bêtes. Il est divisé en différentes sections.

Fruits, légumes, viandes et animaux vivants sont vendus aux côtés de vêtements traditionnels, d’artisanat local, d’articles de toilette, d’ustensiles de cuisine et de meubles.

Un marché aux puces attenant vend des articles d’occasion, tels que des vélos, des tentes et des vêtements, généralement importés d’Europe.

Pendant la saison des dattes d’automne, il y a aussi un marché aux dattes géant. Les prix y sont très doux ; comptez 30 MAD le kg de dattes

LES LIENS VERS LES PHOTOS de Zagora et de ses environs

J 505 LA ROUTE DE L’ANTI ATLAS ET LA VALLEE DU DRÂA MAROC

j 506 VISITE DE ZAGORA

LE GARAGE IRIKI – SPECIALISTE DU 4X4

LE RESTAURANT MARWA ZAGORA

LE RESTAURANT CHEZ ALI ZAGORA

j 506 AMEZROU – ZAGORA 

j 507 TISSERGATE – l’Oasis de ZAGORA et le Grand souk du dimanche

LES POTIERS DE TAMEGROUTE – ZAGORA MAROC

J 508 TAMEGROUTESA ZAOUIA ET SA BIBLIOTHEQUE DU DESERT

VIDEO DE L’ETAPE

AUTRES ARTICLES SUR LE MAROC A DISPOSITION :

Vous trouverez sur ce site de nombreux articles qui traitent des lieux à ne pas manquer au Maroc.
vous pouvez faire une recherche par nom de ville en utilisant la loupe en haut à droite ou retrouver la liste complète en suivant ce lien : ARTICLES VILLES DU MAROC

LA GASTRONOMIE MAROCAINE

Toutes les informations, par région sur la gastronomie marocaine en suivant ce lien : LA GASTRONOMIE MAROCAINE

RESTAURANT MARWA ZAGORA MAROC

Le restaurant Marwa à Zagora, au Maroc, est une petite adresse dont la réputation n’est plus à faire dans la région. Le service y est très sympathique, l’établissement est très propre et les plats sont servis à des prix excellents.

Pour seulement 185 MAD pour 4 personnes, vous pouvez déguster des plats délicieux et copieux. C’est une adresse à ne pas manquer si vous êtes de passage à Zagora et que vous recherchez une bonne cuisine à un prix abordable.

RESTAURANT CHEZ ALI ZAGORA MAROC

Le Restaurant Chez Ali à Zagora, Maroc, est une superbe adresse située à proximité du Garageiriki Zagora. Le bâtiment est magnifique, avec un extérieur très fleuri et une belle piscine ! Nous avons même eu la compagnie d’un paon, peu farouche et très charmant !

Côté cuisine, la carte propose des plats traditionnels marocains simples mais efficaces, à des prix très raisonnables. Le tajine Makfoul était particulièrement excellent !

Nous avons payé 480 MAD pour 6 personnes. Une expérience culinaire à recommander sans hésitation !

RESTAURANT LE DROMADAIRE GOURMAND ZAGORA

Alors que nous parcourions la route principale de Zagora, nos pas nous ont menés jusqu’au restaurant Le Dromadaire Gourmand. Une trouvaille inattendue, mais ô combien appréciable, surtout lorsque nous avons découvert que c’était Mustapha, que nous avions rencontré plus tôt dans sa boutique d’antiquités à Amezrou, qui en était le gérant.

En pénétrant à l’intérieur, une ambiance chaleureuse et accueillante nous a enveloppés, et nous avons pris place avec une certaine excitation. Le menu proposait une sélection alléchante de plats traditionnels, mais notre attention s’est portée en particulier sur le Tajine mariage, leur spécialité renommée, composée de bœuf, d’amandes et de pruneaux. Et quelle découverte gustative ce fut ! Chaque bouchée était un véritable festin pour les papilles, évoquant les saveurs authentiques de la cuisine marocaine.

Nous avons également eu l’occasion de déguster le Tajine de bœuf aux légumes, un autre délice qui a su captiver nos palais avec ses arômes riches et ses ingrédients frais.

À la fin de notre repas, alors que nous sirotions nos boissons, nous avons réalisé à quel point cette expérience culinaire avait été mémorable. Non seulement pour la qualité des plats, mais aussi pour l’atmosphère conviviale et l’accueil chaleureux de Mustapha et de son équipe.

Et le meilleur dans tout cela ? L’addition pour notre repas pour quatre personnes s’est avérée être une véritable surprise agréable, ne totalisant que 280 MAD, boissons comprises. Une expérience à recommander à quiconque souhaite découvrir la véritable essence de la cuisine marocaine à Zagora.

LES LOGEMENTS

RESIDENCE DRAA 2– ZAGORA – MAROC

La Résidence Draa 2 à Zagora, au Maroc, offre un appartement confortable situé au deuxième étage d’un immeuble en plein centre-ville. Bien que situé dans une rue passante, l’appartement reste relativement calme.

Il comprend une cuisine équipée, bien que les ustensiles de base tels que les assiettes soient limités aux assiettes à dessert ou aux plats. Les deux chambres sont joliment décorées et offrent un espace de repos agréable. Le salon marocain est spacieux, offrant un cadre confortable pour se détendre.

De plus, la connexion Wi-Fi est correcte, ce qui est pratique pour rester connecté pendant votre séjour. Dans l’ensemble, la Résidence Draa 2 est un bon choix pour un séjour confortable à Zagora.

LIEN VERS L’ANNONCE

j 508 TINFOU – village, zaouia tagarssifft & LES DUNES DE TINFOU – ZAGORA MAROC

LES LIENS

#MAROC2023 #moroccotrip #visitemaroc #visitmorocco #Zagora

3 thoughts on “Zagora « la Cité Silencieuse » MAROC

Laisser un commentaire