voyageavecnous.com

TRAVEL YOURSELF

Suivez-nous partout où nous allons !

autourdumonde2023@gmail.com

Oasis de Terjit – Adrar

Après avoir chevauché les quelques 500 kilomètres à travers les vastes plaines d’Akjut, nous nous sommes lancés à l’assaut d’une route sinueuse qui nous a conduit au cœur des montagnes de l’Adrar. Notre destination : le pittoresque village près de l’ Oasis  de Terjit, niché entre des sommets majestueux et entouré d’une oasis luxuriante et de sources chaudes.

Le périple pour rejoindre Terjit demande une dose d’aventure. Il faut bifurquer à droite avant d’atteindre Atar, déceler l’embranchement marqué par un contrôle et une modeste construction en dur. La piste de 11 kilomètres qui conduit à l’oasis traverse un oued à plusieurs reprises. Autrefois réservée aux 4×4 intrépides, elle est désormais praticable en véhicule léger grâce à une rénovation récente, mais la prudence reste de mise si vous campez chez Jamal. La piste caillouteuse est fort abimée

Notre campement, tenu par le vaillant Jamal au cœur même de l’oasis, offre un confort à l’état brut. Des tentes de type khaïma de tailles diverses sont dressées, et nos lits sommaires (en fait juste un matelas de 5 cm) reposent sur des nattes au sol. Les tentes, bien que laissant passer le souffle du vent, ajoutent à l’authenticité de l’expérience. Les commodités se limitent à des douches fraîches, et l’absence de Wi-Fi renforce le caractère sauvage de l’endroit.

Nos repas, servis autour d’une grande table commune, sont simples mais préparés de façon délicieuse. Pour inaugurer notre séjour, un couscous de dromadaire succulent nous est offert. Aux abords du camp, des chèvres, un dromadaire et une ancienne case à palabre, érigée autour de l’arbre à palabre, complètent le tableau.

Mais également une tente khaïma reproduite en miniature. Sidi nous explique qu’il faut beaucoup de temps pour réaliser ce type de tente, utilisant des poils de chameau et de chèvre. Plusieurs mois. Ce qui rend le produit assez onéreux

Suivant un sentier caillouteux, nous gravissons un sommet qui récompense nos efforts par une vue à couper le souffle sur l’oasis. Une aventure authentique au cœur de la nature sauvage mauritanienne.

Les sources d’eau chaudes et froides de Tergit – Région de l’Adrar

A l’aube, nous nous aventurons à travers des massifs gréseux imposants, découvrant un chemin qui nous guide jusqu’à un cul-de-sac signalé par un parking où nous stationnons notre véhicule. Un vendeur local nous propose divers objets artisanaux, dont des poches de dattes réalisées avec habileté dans de la peau de chèvre.

De là, un sentier nous conduit à travers les palmiers et le chant mélodieux des oiseaux, nous menant à l’oasis. La présence de ce havre est révélée par le doux murmure de l’eau qui s’écoule. Terjît se distingue en tant que l’une des rares oasis en Mauritanie alimentée naturellement, une caractéristique qui en fait une destination incontournable pour les voyageurs explorant l’Adrar. De plus, l’eau qui dévale du plateau en une série de cascades coule toute l’année. Il est difficile d’imaginer ce spectacle pendant la saison chaude, lorsque le soleil brûle intensément les sommets environnants.

Terjit est l’oasis la plus renommée et la plus magnifique de l’Adrar. Lovée à l’ombre d’une faille de canyon, elle offre une halte paradisiaque aux voyageurs, avec sa palmeraie abritant une source chaude et une source froide. Des petits poissons viennent grignoter votre peau tandis que vous vous baignez dans cette eau à 32°C. L’eau coule en permanence, jaillissant de façon magique au fond d’un canyon rose orné de stalactites végétales. L’atmosphère y est d’une fraîcheur paradisiaque autour d’un petit bassin. Le long des canaux alimentés en permanence, les palmiers arborent des troncs opulents, aussi généreux qu’une bouchée onctueuse de confiture de dattes. Cependant, les habitations de Terjit ont été installées légèrement à l’écart de cette fraîcheur, sur un espace plat et élevé.

L’endroit évoque une scène digne des « Mille et Une Nuits », avec un point d’eau propice à la baignade et une zone ombragée abritant une vaste palmeraie.

Une découverte enchanteresse au cœur du désert mauritanien.

Sur le chemin du retour nous retrouvons le pommier de Sodome  déjà observé à proximité des déserts de Merzouga et de l‘erg Chegaga au Maroc

Ses fruits verts, souvent comparés à de petites pommes ovales voire à des testicules (d’où les surnoms vulgaires comme roustonnier ou arbre à couilles attribués par les légionnaires), présentent une curieuse ressemblance. On le connaît également sous le nom d’arbre à soie au Sénégal ou d’arbre de Satan au Maroc. Adapté à la sécheresse et tolérant au sel, il ne supporte cependant pas le gel et les températures inférieures à 5 °C. Ses graines se disséminent rapidement grâce au vent et aux animaux. On le trouve fréquemment sur des sols dégradés, notamment sur d’anciennes terres cultivées envahies par le sable.

POMMIER DE SODOME

Toutes les parties de la plante, en particulier le latex blanc riche en composés chimiques, renferment un mélange complexe de substances très toxiques

Le pommier de Sodome, bien que très toxique en raison de son latex, offre de nombreuses utilisations pratiques et médicinales dans les régions du Sahel :

  • L’écorce et les rameaux pilés sont employés pour faire cailler le lait.
  • Le latex, malgré sa toxicité, a été utilisé pour fabriquer des flèches empoisonnées, mais il peut également soigner les plaies des chameaux, agir comme antivomitif et éliminer les tiques des animaux.
  • Les feuilles desséchées et les fleurs sont consommées par les chèvres et parfois les moutons.
  • Le bois, résistant aux termites, est utilisé dans la construction de huttes, de toits, de flotteurs pour la pêche et de selles. Il sert également de combustible avec une fumée utile pour le séchage du poisson.
  • La fibre du liber, très robuste, est utilisée pour fabriquer des cordages, des filets de pêche et divers fils. La fibre des fruits peut servir de bourre ou de substitut au coton hydrophile.
  • Les propriétés médicinales, bien que parfois entourées de croyances magiques, sont nombreuses et diverses.
  • Les abeilles pondent leurs larves dans les branches creuses, produisant un miel au goût prononcé de pain d’épices, que les Touaregs consomment après avoir fendu les tiges (attention aux piqûres).
  • Le fruit séché au soleil, calciné puis mélangé au beurre de karité, constitue un remède efficace contre la teigne et les dermatoses.

    LES LIENS VERS LES PHOTOS de l’ Adrar et ses environs

    j 566 OASIS DE TERJIT REGION DE L’ADRAR MAURITANIE

    j 567 ATAR REGION DE L’ADRAR MAURITANIE

    J 566 D’ATAR A CHINGUETTI PAR LE FORT SAGANNE MAURITANIE

    J 567 CHINGUETTI La vieille ville et les bibliothèques du désert MAURITANIE

    J 568 LA PISTE BLANCHE CHINGUETTI- OUADANE MAURITANIE

    J 569 LA VIEILLE VILLE DE OUADANE MAURITANIE

    J 569 OASIS DE MHAÏRETH ET SES GUELTAS MAURITANIE

    J 570 LA VALLEE BLANCHE ADRAR MAURITANIE

    VIDEOs DE L’ Adrar

    AUTRES ARTICLES SUR LA MAURITANIE A DISPOSITION :

    Vous trouverez sur ce site de nombreux articles qui traitent des lieux à ne pas manquer en Mauritanie.
    vous pouvez faire une recherche par nom de ville en utilisant la loupe en haut à droite ou retrouver la liste complète en suivant ce lien : ARTICLES VILLES DE LA MAURITANIE

    LA GASTRONOMIE MAURITANIENNE

    Toutes les informations, par région sur la gastronomie marocaine en suivant ce lien : LA GASTRONOMIE MAURITANIENNE

    LE COUSCOUS DE DROMADAIRE – CHEZ JEMAL OASIS DE TERJIT MAURITANIE

    CHEZ SYLVETTE A CHINGUETTI

    LE ZRIG – AUBERGE AGOUEIDIR OUADANE MAURITANIE

    COUSCOUS AU POULET CHEZ JAMAL TERGIT

    LES LOGEMENTS

    CHEZ JAMAL OASIS DE TERJIT

    Notre campement, tenu par le vaillant Jamal au cœur même de l’oasis, offre un confort à l’état brut. Des tentes de type khaïma de tailles diverses sont dressées, et nos lits sommaires (en fait juste un matelas de 5 cm) reposent sur des nattes au sol. Les tentes, bien que laissant passer le souffle du vent, ajoutent à l’authenticité de l’expérience. Les commodités se limitent à des douches fraîches, et l’absence de Wi-Fi renforce le caractère sauvage de l’endroit.
    Nos repas, servis autour d’une grande table commune, sont simples mais préparés de façon délicieuse. Pour inaugurer notre séjour, un couscous de dromadaire succulent nous est offert. Aux abords du camp, des chèvres, un dromadaire et une ancienne case à palabre, érigée autour de l’arbre à palabre, complètent le tableau. Suivant un sentier caillouteux, nous gravissons un sommet qui récompense nos efforts par une vue à couper le souffle sur l’oasis. Une aventure authentique au cœur de la nature sauvage mauritanienne.

    AUBERGE CHEZ SYLVETTE « La Française » à CHINGUETTI

    Nous sommes enfin arrivés à Chinguetti, après un voyage fascinant à travers la passe de l’Ould Ebnou, la visite de Fort Saganne et une escapade sur les dunes de Chinguetti au coucher du soleil. Notre choix d’auberge se révèle être un véritable refuge gastronomique, avec des chambres spacieuses, une douche offrant une eau chaude à pression, des toilettes séparées impeccables et des lits d’un confort exquis. Ce lieu devient un havre de fraîcheur, de tranquillité et de luxe bienvenu, surtout après notre étape relativement rustique à Tergit !

     

    L’ambiance dans l’auberge évoque un charme d’époque, rappelant les établissements prestigieux de l’ère coloniale. La bibliothèque regorge de livres soigneusement sélectionnés, et les fauteuils confortables attendent avec élégance leurs invités. Sylvette, la propriétaire, se joint gracieusement à nous, partageant des récits passionnants sur le passé, les trésors incontournables de la région, ainsi que les défis qu’elle relève pour maintenir le prestige de son auberge.

    Un festin gastronomique nous est offert, débutant par une soupe exquise en entrée, suivie d’un couscous de dromadaire et d’un flan aux dattes d’une finesse remarquable. Les graines de couscous au blé complet, agrémentées d’un mélange d’herbes aux vertus diurétiques, ajoutent une touche de raffinement. Une tisane bien-être vient parfaire cette expérience culinaire.

     

    Le lendemain matin, un petit-déjeuner opulent est présenté, mettant en avant des délices locaux tels que la confiture de lait de chamelle, la crème de dattes, la confiture d’hibiscus, du miel et des yaourts maison préparés avec des ferments importés de France. Une expérience gastronomique qui sublime notre séjour à Chinguetti.

    AUBERGE AGOUEDIR OUADANE

    Une belle auberge qui propose tentes, chambres et même un petit appartement avec deux chambres,cuisine et salon

    L’auberge est propre, le service soigné et les repas sont corrects. Une belle entrée de salade mixte suivie d’une crèpe servie avec un ragout de dromadaire. Un peu spécial

    Petit déjeuner copieux

    LES LIENS

    #tourdumonde #voyageenfamille #tourdumondeenfamille #raptor #Voyageavecnous #travelyourself #vivreautrement #backpacker #flashbackpacker 

    #drone #dji #Voyageavecnous #travelyourself #vivreautrement
    #traveladdict #voyagerautrement #slowtravel #slowtravelling #paysage #4×4 #4x4life #4x4adventure #travelphotography #roadtrip #ontheroad #overland #overlander #overlanding #traveladdict #toutestpossible #allispossible

    #Mauritanie #Mauritaniens #adrar #valleeblanche #adrar #mhaireth #piste #sable #dunes #guelta  #chinguetti #piste #sable #dunes #ouadane #piste #sable #dunes #ouadane #horspiste #horspisteintégral #bibliotheque #bibliothequesdudésert #fortsaganne #Depardieu #noiret #deneuve #marceau #gardel #dunes #atarmauritanie #atar #gommearabique #sig #tergit #oasisdetergit #chezjamal

     

1 thought on “Oasis de Terjit ADRAR MAURITANIE

Laisser un commentaire