voyageavecnous.com

TRAVEL YOURSELF

Suivez-nous partout où nous allons !

autourdumonde2023@gmail.com

Explorer la réserve du Palmarin nous plonge au cœur des légendes qui imprègnent ces lieux, où la nature tropicale luxuriante abonde en oiseaux et en végétation. Nous écoutons le cri de l’ibis sacré plongeant dans les eaux et le battement d’ailes du héron cendré qui s’envole, ressentant ainsi la présence des animaux, tandis que les hurlements des hyènes au crépuscule dans les méandres des bolongs ajoutent à l’atmosphère mystérieuse.

La création de la réserve vise à préserver l’importance archéologique et historique de la zone naturelle tout en protégeant la faune aviaire et terrestre, attirant ainsi de nouvelles espèces d’oiseaux. Nous pouvons notamment y observer une population de hyènes sauvages tachetées au coucher du soleil.

Le village porte bien son nom, nous offrant un véritable paradis de cocotiers, de palmiers rôniers et de palmiers à huile. Chaque année, lors de la saison du vin de palme, la petite localité alimente toute la région en « fossing », le vin de palme sérère.

Le trajet vers Palmarin est un voyage de contrastes et d’émerveillement, avec ses vastes étendues de terres nues, ses forêts de rôniers, ses lagunes survolées par des milliers de pélicans et ses petits villages traditionnels sérères. Une halte à Samba Dia nous permet d’acheter des mangues ou de l’eau fraîche, et dès que nous sentons la fraîcheur de la brise marine, nous savons que nous approchons de Palmarin.

Peu avant nous observons une grande pirogue posée sur le sable en contrefort de la plage de l’océan

LES PUITS DE SEL DU PALMARIN

Nous sommes ici à Palmarin, captivés par la découverte des puits de sel, une attraction fascinante de cette région côtière. Le fleuve, bien que salé en raison de la proximité des bras de mer et des bolongs, abrite une activité traditionnelle de récolte de sel, que nous explorons avec enthousiasme.

Nous observons les habitants locaux, affairés autour des puits creusés le long du fleuve. Ils récoltent le sel avec habileté et le disposent soigneusement sur des bâches en plastique pour le faire sécher. Ce spectacle nous offre un aperçu captivant de la vie quotidienne dans cette communauté.

La découverte ne s’arrête pas là. Nous apprenons que le sel récolté est non seulement utilisé localement, mais également exporté vers la Gambie voisine en pirogue. Cette connexion économique entre les deux régions souligne l’importance de cette activité pour les habitants de Palmarin.

Nous sommes fascinés par la façon dont les habitants ont su transformer la salinité du fleuve en une ressource précieuse. Cette expérience nous permet de mieux comprendre la façon dont les communautés côtières s’adaptent et prospèrent dans leur environnement unique.

En explorant les puits de sel et en apprenant sur cette activité traditionnelle, nous sommes témoins de la richesse culturelle et économique de Palmarin. C’est une expérience que nous n’oublierons pas de sitôt, nous laissant avec un profond respect pour la ingéniosité et la résilience des habitants de cette région.

Nous avons le plaisir sur place de retrouver également des rolliers d’Abyssinie que nous avions découverts dans la réserve de Bandia. Cet oiseau impressionnant par sa taille et son plumage coloré, est un incontournable pour les ornithologues et les photographes. Mesurant de 28 à 31 cm (42 cm avec ses deux rectrices), il se distingue par son front et son menton blancs, son œil noir entouré d’un trait loral noir allant jusqu’à son bec fort également noir. Sa nuque est d’un bleu-turquoise éclatant, tandis que son manteau et ses scapulaires affichent des teintes marron.

PALMARIN NGALLOU

En réalité, Palmarin est divisé en quatre « quartiers » distincts, espacés de plusieurs kilomètres le long de la plage.

En venant de Joal et de Samba Dia, le premier Palmarin que nous rencontrons est Palmarin Ngallou (également appelé Palmarin Sessène).

Après avoir traversé plusieurs kilomètres de terres nues et salées, parfois ponctuées de bosquets de mangrove, l’arrivée à Palmarin Ngallou donne l’impression d’atteindre un oasis.

Niché au milieu des cocotiers, le vieux village borde un bras de lagune.

Palmarin Ngallou/Sessène ne représente pas la partie la plus attrayante de Palmarin. De nombreuses constructions récentes, inachevées ou non peintes, donnent l’impression d’un chantier permanent. Seules quelques ruelles ombragées par les cocotiers conservent un charme pittoresque, invitant à la promenade. Malgré cela, plusieurs hôtels et auberges aux alentours méritent que l’on s’y attarde pour un séjour agréable.

PALMARIN NGUETH

Quelques kilomètres plus loin, nous trouvons Palmarin Ngueth, réputée pour la qualité de son eau. En effet, en raison de la position particulière de Palmarin entre la mer et de nombreuses lagunes, les puits de la région fournissent souvent une eau saumâtre, voire salée. Seuls les puits de Palmarin Ngueth offrent une eau claire et douce, où tous les habitants des quatre quartiers de Palmarin peuvent s’approvisionner en eau potable. Le hameau de Ngueth lui-même n’est pas directement situé le long de la route et compte seulement quelques rares habitations.

PALMARIN GOUNOUMANE

Le troisième quartier de Palmarin, situé à 5 km après l’entrée de Ngallou, est Palmarin Gounoumane. Considéré comme le cœur de Palmarin, c’est aussi le plus pittoresque des quatre quartiers. Le village est charmant, orné de coquillages partout, intégrés même dans les murs des maisons, rappelant ainsi l’ambiance de Fadiouth. Les palmiers et les cocotiers abondent dans ce havre de paix et de tranquillité.

La fourniture d’électricité n’est arrivée que récemment dans cette localité qui, jusqu’en 2005, dépendait encore de groupes électrogènes. Nous pouvons également assister à des tournois de lutte au stade municipal, généralement organisés en soirée et mettant en compétition les stars de la lutte traditionnelle des villages de Fadiouth, Palmarin, Nguéniène, Samba Dia, et d’autres encore.

Assister à une messe dominicale en sérère ou simplement flâner entre les maisons coquettes du centre du village sont des activités enrichissantes et reposantes. La quasi-totalité des habitants de Gounoumane sont des Sérères catholiques, entretenant des liens historiques et familiaux avec les habitants de Fadiouth.

PALMARIN DIAKHANOR

Enfin, Palmarin Diakhanor, situé juste avant Djiffer, vient clore le quatuor ! En décembre 2007, le débarcadère de Djiffer, menacé par l’érosion, a été déplacé vers Diakhanor, ce qui a été une grande source de préoccupation pour les habitants de Djiffer, qui ont perdu une partie importante de leur activité économique. Cependant, Diakhanor aurait pu se passer de cette activité de débarquement des pirogues de pêche, généralement très polluante.

Plusieurs options d’hébergement sont disponibles à Diakhanor pour les touristes, y compris une ou deux réalisations récentes, originales et accueillantes. Cette partie de Palmarin n’est cependant pas aussi pittoresque que Palmarin Gounoumane. L’électricité et le téléphone sont arrivés ici aussi récemment, et heureusement, les séries télévisées brésiliennes n’ont pas encore envahi les foyers.

DJIFFER et le Retour de pêche

Une fois que nous atteignons Diakhanor, nous sommes soulagés de voir une route asphaltée qui s’étend devant nous, nous offrant un accès plus facile à cette étroite bande de terre entre l’océan et le bras de mer du Saloum.

En explorant les « 4 Palmarin », nous sommes ravis de découvrir ce qui constitue un échantillon exceptionnel du Saloum et de la Petite Côte.

Les plages de Palmarin semblent figées dans le temps, presque désertes toute l’année. De l’autre côté, le long du Saloum, l’activité de pêche bat son plein, avec le village entier tournant autour de cette activité vitale, ainsi que du salage et de la conservation du poisson.

Tout comme à Joal, les retours de pêche sont constants, avec certains bateaux partant pour plusieurs jours à la fois pour pêcher dans le Saloum ou dans les eaux de la Gambie et de la proche Casamance. Les scènes sont d’une vivacité éclatante, avec une activité frénétique qui anime chaque coin du village.

 

LES LIENS VERS LES PHOTOS du Delta du  Saloum et de ses environs

J 627 INSTALLATION A L’ECOLODGE DU SIMAL DELTA DU SALOUM SENEGAL

J 627 Don de médicaments et divers matériel, Poste de Santé de Diofior DELTA DU SALOUM SENEGAL

J 627 LA LUTTE SERERE ECOLODGE DU SIMAL DELTA DU SALOUM SENEGAL

J 627 Le Village artisanal des femmes ECOLODGE DU SIMAL DELTA DU SALOUM SENEGAL

J 628 Ballade en Barque ou Pirogue dans le DELTA DU SALOUM SENEGAL

J 629 Pêche à la Palangrotte DELTA DU SALOUM SENEGAL

J 629 SORTIE EN CHARETTE ECOLODGE DU SIMAL DELTA DU SALOUM SENEGAL

J 629 SORTIE KAYAK ECOLODGE DU SIMAL DELTA DU SALOUM SENEGAL

J 630 MUSEE MAHICAO DJILOR DJIDJACK DELTA SU SALOUM SENEGAL

J630 DJILOR ET LA FORET DE RONIERS DEGENERES DELTA DU SALOUM SENEGAL

J 631 PIROGUE DANS LES ILES DU SALOUM – NDANGANE SENEGAL

J 631 ECOLE DE MAR WANDIE DELTA DU SALOUM SENEGAL.

J 632 LE PALMARIN ET LES PUITS DE SEL DELTA DU SALOUM SENEGAL

J 632 DJIFFER ET LE RETOUR DE PECHE LE PALMARIN DELTA DU SALOUM SENEGAL

J 633 SOKONE ET LE MARCHE HEBDOMADAIRE DE TOUBA MOURIDE DELTA DU SALOUM SENEGAL

J 633 TOUBAKOUDA PIROGUE AU COUCHER DE SOLEIL DELTA DU SALOUM SENEGAL

J 634 MARCHE AVEC LES LIONS RESERVE DE FATHALA L DELTA DU SALOUM SENEGAL

J 634 GAME DRIVE RESERVE DE FATHALA L DELTA DU SALOUM SENEGAL

J 634 VISITE AU ROI DE SIPO TOUBAKOUTA DELTA DU SALOUM SENEGAL

LES REPAS A L’AUBERGE KEUR YOUSSOU TOUKAKOUTA DELTA DU SALOUM SENEGAL

VIDEOS sur le Delta du Saloum et ses environs

AUTRES ARTICLES SUR LE SENEGAL A DISPOSITION :

Vous trouverez sur ce site de nombreux articles qui traitent des lieux à ne pas manquer au Sénégal.
vous pouvez faire une recherche par nom de ville en utilisant la loupe en haut à droite ou retrouver la liste complète en suivant ce lien : ARTICLES VILLES DU SENEGAL

La Cuisine Sénégalaise

Toutes les informations, par région sur la gastronomie sénégalaise en suivant ce lien : La Cuisine Sénégalaise

REPAS A L’ECOLODGE DU SIMAL

L’Écolodge de Simal, niché en bord de mer à Simal, au Sénégal, offre une expérience culinaire unique. En pension complète nous profitons du  petit-déjeuner, déjeuner et dîner : Le restaurant en plein air, à l’ombre des fromagers ou sous les étoiles selon l’heure, propose une cuisine  de la cuisine local au petit déjeuner, au déjeuner comme au diner, une cuisine riche et variée à base de produits frais. Chaque jour, un menu type est proposé et peut être modifié à votre convenance sans supplément.

A notre arrivée le déjeuner était composé d’une salade chaude d’aubergines et de tomates frites, excellente, suivi d’un poisson grillé en yassa et d’un gateau au chocolat.  est idyllique au bord du bolong avec une vue superbe sur les bateaux de pêche, les enfatns qui jouent dans le sable ou se baignent; Autour de nous des tisserins gendarme guettent les miettes que nous pouvons laisser tomber

Le soir nous étions attendus avec une excellente salade crudités et un tajine de viande aux légumes, et de beignets coco tèrs bons; Le spectacle de la lune se réflétant sur le bolong et les barques es magique

L’ambiance naturelle, la sérénité et la beauté du site font de l’Écolodge de Simal un lieu idéal pour se ressourcer et profiter de la cuisine locale dans un cadre enchanteur. Bon appétit !

NOS REPAS JOUR 2 A L’ECOLODGE DU SIMAL DELTA DU SALOUM SENEGAL
Après notre balade dans les bolongs, nous commençons à ressentir la faim qui se fait sentir ! Nous prenons place à notre table, le long du bras de mer. Bastien savoure un cocktail de fruits pendant que nous goûtons au vin local, bien frais. Les soles sont délicieuses, servies avec du riz et une sauce aïoli relevée au curcuma.
Pour le dîner, nous avons commencé avec d’excellentes crevettes frites en entrée, suivies de poulet rôti et de spaghetti.
REPAS JOUR 3 & MASSAGES ECOLODGE DU SIMAL DELTA DU SALOUM SENEGAL
Encore une belle journée à l Ecolodge de Simal avec un excellent repas de poisson grillé et des compagnons rampants qui ont mis un peu d’ambiance ! Un peu de repos au bord de la piscine et une très agréable séance de massage….

RESTAURANT MIAM MIAM DJILOR

Le Restaurant Miam-Miam à Djilor, au Sénégal, est une expérience culinaire inoubliable, nichée au cœur des jardins d’Aïda. Nous avons été accueillis dans ce cadre tropical paisible, à quelques pas du fabuleux Musée d’Art et d’Histoire des Cultures d’Afrique de l’Ouest.

Le menu du Miam-Miam est une fusion de saveurs, alliant les produits du jardin communautaire des femmes locales, la viande de qualité de Saly et les poissons frais du jour fournis par les pêcheurs du village. Nous avons eu le plaisir d’assister à l’arrivée des haricots verts fraîchement récoltés lors de notre visite. Chaque plat est une véritable invitation au voyage, combinant la cuisine classique française avec des notes exotiques des îles et des délices asiatiques.

En entrée, Nadège s’est laissée tenter par les gésiers confits tandis que j’ai opté pour les crevettes sautées à l’ail. En plat principal, la brochette de bœuf était d’une tendreté exquise, accompagnée d’un succulent pavé d’antilope venu de Bandia nappé d’une sauce grand-veneur maison et d’une purée au citron parfaitement équilibrée. Pour ma part, j’ai savouré un cochon de lait grillé, accompagné de délicieux haricots verts. Chaque bouchée était un véritable régal pour les papilles !

Restaurant le Cailcédrat Sokone

Le Cailcédrat, situé à Sokone, Sénégal, offre une agréable pause entre deux villages. Au  menu en ce dimanche de Pâques, des brochettes lotte, excellentes !

Ouverts tous les jours de 8h à 23h, et nous avons mangé pour un prix modique : 16000 FCFA incluant les boissons !

LES LOGEMENTS

ECOLODGE DU SIMAL

En famille, nous vivons une expérience unique au cœur du Sine Saloum en séjournant à l’Écolodge de Simal, niché en bord de mer à Simal. Inspiré par l’architecture traditionnelle des Peuls, cet écolodge propose des cases privatives offrant une vue imprenable sur la mangrove, le tout au bord d’un bolong, un bras du fleuve Saloum.

Entourées par une végétation luxuriante composée de fromagers, de palmiers à huile et de micocouliers, les cases se fondent harmonieusement dans leur environnement naturel. Les douches intégrées à chaque case sont situées dans un petit enclos privatif extérieur, ce qui nous rappelle agréablement notre voyage en Ouganda.

Au réveil, le chant des oiseaux nous accueille dans une atmosphère apaisante, loin de l’agitation des centres urbains et touristiques.

Le personnel chaleureux et attentif est toujours disponible pour répondre à nos besoins, créant ainsi une atmosphère accueillante et sereine. Le bord de la mangrove offre un accès à cinq bolongs, invitant à explorer l’estuaire du Saloum et à découvrir sa riche biodiversité.

Pour agrémenter notre séjour en famille, de nombreuses activités sont proposées, et les enfants peuvent profiter de divertissements inclus dans le séjour. Des balades en pirogue ou en barque, des promenades en charette ou encore de la pêche à la palangrotte sont au programme. La piscine et le marché traditionnel artisanal juste derrière l’écolodge ajoutent également à notre expérience. Les femmes sérères proposent un vaste choix de produits artisanaux, des vêtements typiques colorés aux objets en bois, en passant par les délicieuses cacahuètes et les noix de cajou.

Nous observons aux abords de la piscine dans les arbustes environnants quelques souimangas à longues queues se délectant du nectar des petites fleurs

Sans oublier la possibilité de se faire tresser les cheveux pour 20000 FCFA (durée 1 heure) ou d’assister à un spectacle de lutte sérère sur le sable.

L’Écolodge de Simal est ainsi le lieu idéal pour une escapade en famille, où la nature et l’hospitalité se conjuguent pour offrir une expérience authentique et mémorable au cœur du Sine Saloum.

VILLA AVEC PISCINE NDANGANE

La Villa avec piscine Bella Akuna Matata, située à Ndangane, offre un hébergement très confortable pour les familles, avec une magnifique piscine privée, un jardin paisible et un parking gratuit. Bien que les équipements puissent sembler un peu vétustes, l’ensemble reste confortable avec ses trois chambres, deux salles de bains, du linge de lit et des serviettes.

Inspirée par l’habitat traditionnel, la villa présente un style moderne avec un toit intérieur reconstitué et des chambres en mezzanine en forme de hutte. Les installations comprennent une télévision par câble à écran plat, une cuisine relativement bien équipée et une terrasse offrant une vue pittoresque sur le jardin.

La région propose diverses activités, notamment la randonnée, permettant aux visiteurs de profiter pleinement de la nature environnante. De plus, un service de location de voitures sur place facilite les déplacements. L’aéroport international Blaise Diagne, à seulement 92 km, offre un accès pratique pour les voyageurs. La villa est entièrement non-fumeurs, assurant un environnement sain pour tous les invités.

Depuis la terrasse nous admirons la faune qui vient à nous : des calaos à bec noir que nous observons pour la première fois nidifiant en haut d’un poteau.

Le petit calao à bec noir se déplace en couple ou en groupes et émet un appel plaintif répété de nombreuses fois. Son régime alimentaire est principalement composé d’insectes, d’araignées, de petits rongeurs, de grenouilles et de quelques fruits.

La période de reproduction varie selon les régions, avec une incubation d’environ 24 à 26 jours. Le nid est difficile à trouver car l’ouverture est murée par la femelle après le début de l’incubation. Les petits naissent nus et aveugles et quittent le nid après 19 à 34 jours, sous la garde attentive de la femelle.

KEUR YOUSSOU TOUBACOUTA

Keur Youssou, situé à Toubakouta au Sénégal, est un charmant campement où l’ambiance conviviale et le sourire accueillant de Youssou vous enchantent dès votre arrivée. Vous découvrirez un cadre paisible et des hébergements soignés, comprenant de jolies cases avec moustiquaire, ventilateur et salles de bain, ainsi que des bungalows avec terrasse privée, le tout niché dans un jardin fleuri. Il est bon de noter que l’eau chaude n’est pas disponible dans les cases et que le WIFI est accessible uniquement dans l’espace commun.

Youssou, le propriétaire, est un hôte exceptionnel, débordant d’énergie et toujours prêt à rendre service aux voyageurs. Son équipe est aux petits soins pour garantir la réussite de votre séjour.

Parmi les activités proposées, nous avons eu le plaisir de participer à une sortie en pirogue vers l’île aux coquillages et le dortoir aux oiseaux, ainsi qu’à une seconde excursion en pirogue pour visiter l’île du Roi de Simo !

Youssou est attentif à tous vos désirs et nous avons été agréablement surpris de découvrir au petit déjeuner un délicieux Café Touba que nous avions exprimé le souhait de goûter. Mais ce n’est pas tout, au dîner, nous avons eu le plaisir de déguster les célèbres huîtres de palétuviers, préparées traditionnellement au barbecue et servies avec une sauce tomate exquise.

Si vous recherchez un lieu chaleureux pour vous détendre et explorer la beauté du Sénégal, Keur Youssou est indéniablement un choix excellent et inoubliable !

LES ACTIVITES PROPOSEES PAR ADRAME FALL

Premier circuit journée entière :
Départ de Ndangane
– Île aux oiseaux
– Baobab sacré
– Bolong de Fossemou
– Village de Mar Lodj
– Pique nique à la plage de Diogari
**Possibilité de faire le circuit à la demi-journée sans le pique-nique

Deuxième circuit journée entière :
Départ de Ndangane
– Île aux oiseaux
– ⁠Village de Mar Lodj
– ⁠Village de Jiffer
– ⁠Bolong de Faliya
– ⁠Pique nique a la plage de Dionewar

Troisième circuit journée entière :
Départ de Ndangane
– Île aux oiseaux
– ⁠Village de Mar Lodj
– ⁠Visite du puit de sel
– ⁠Forêt de Fossémou
– ⁠Village de Mar Wagnier
– ⁠Pique nique a l’île du diable

Si visite du village de Mar Lodj un dimanche, possibilité d’assister à la messe

Quatrième circuit demi-journée ou journée entière :
Départ de Ndangane
– Demi-journée ou journée entière de pêche à Marignane

Bivouac 1 nuit
Départ de Ndangane
– Île aux oiseaux
– Bolong de Fossémou
– Village de Mar Lodj
– Village de Jiffer
– Bolong de Faliya
– Plage de Dionewar
– Passer la nuit à l’île du diable

Bivouac 2 nuits
Départ de Ndangane
– Île aux oiseaux
– Bolong de Fossémou
– Village de Mar Lodj
– Village de Jiffer et voir l’arrivée des pêcheurs
– Passage par l’embouchure du delta du Saloum
– Pique-nique à la plage de Dionewar
– Bolong de Faliya
– Première nuit à l’île de Diaboul
– Village de Djirda avec les danses traditionnelles
– Deuxième nuit à l’île du diable

Transferts possible au départ de Ndangane pour :
– Toubacouta
– Foundiougne
– Socone
– Missira

LIENS

2 thoughts on “La Réserve Naturelle du Palmarin

Laisser un commentaire