voyageavecnous.com

TRAVEL YOURSELF

Suivez-nous partout où nous allons !

autourdumonde2023@gmail.com

Souimanga à longue queue Cinnyris pulchellus – Beautiful Sunbird *

5

Le Souimanga à longue queue est un Nectariniidé de taille moyenne, caractérisé par son corps mince et son long bec courbé. Avec ses longues filets de queue, le mâle reproducteur présente une silhouette imposante, notamment avec des projections pouvant atteindre jusqu’à 6 cm. Comme souvent chez les membres de la famille des Nectariniidés, le dimorphisme sexuel est prononcé.

En plumage nuptial, le mâle arbore une tête, des parties supérieures, des couvertures supérieures des ailes et un croupion d’un vert métallique irisé. La couleur de chaque individu peut varier en fonction de l’iridescence des plumes, qui est due à de fines gouttes d’air emprisonnées dans la kératine des plumes. Les plumes du menton, de la gorge et du haut de la poitrine forment de petites écailles vert métallique, avec des reflets dorés plus ou moins prononcés selon les régions. Une fine ligne horizontale bleue-turquoise ou bleu foncé peut parfois dessiner un collier séparant la gorge de la poitrine. Une tache centrale rouge écarlate contraste fortement avec les côtés jaunes de la poitrine. L’abdomen est généralement d’un vert métallique brillant, mais il peut être noir dans certaines régions. Les flancs et les sous-caudales sont bleu métallique, tandis que la queue est bleu-noir à brun foncé, avec des franges vert métallique sur les rectrices intérieures. L’iris est brun foncé, le bec et les pattes sont noirs.

Le plumage d’éclipse du mâle ressemble davantage à celui de la femelle, avec un dessus gris-brun et un dessous jaune terne. Les plumes des ailes et de la queue sont noires, bien que certaines plumes du menton et de la gorge puissent conserver leur couleur verte métallique. Pendant cette période, il n’est pas rare que les plumes du menton et de la gorge tombent, laissant apparaître une tache pâle sur la gorge.

Le plumage de la femelle n’est pas irisé. Ses parties supérieures sont brun-gris teintées de jaunâtre, tandis que ses parties inférieures vont du menton aux sous-caudales en passant par la poitrine et les flancs, qui sont jaunes avec des marbrures brun noirâtre variables.

Les mâles juvéniles ressemblent aux femelles, mais avec une large bande noire verticale visible du menton jusqu’au haut de la poitrine, ainsi que deux grandes moustaches blanc jaunâtre descendant des côtés de la gorge jusqu’aux épaules.

Le Souimanga à longue queue se nourrit principalement de nectar de petites fleurs, mais également d’insectes et de petites araignées. Il peut être observé se nourrissant seul ou en petits groupes, tant en hauteur qu’à moins d’un mètre du sol. Ses fleurs favorites appartiennent aux familles des Fabaceae, des Nyctaginaceae, des Malvaceae, des Verbenaceae et des Bignoniaceae.

Cette espèce se reproduit pendant la saison des pluies. Les nids, en forme de bourse, sont suspendus dans les arbres à une hauteur variant d’un mètre à cinq mètres au-dessus du sol. Les femelles pondent un ou deux œufs, qu’elles incubent et nourrissent seules.

Le Souimanga à longue queue est résident dans toute son aire de répartition, à l’exception de l’extrême nord. Ses populations peuvent migrer en fonction de la floraison des plantes, mais aussi des périodes de reproduction. Son habitat typique comprend les savanes épineuses sèches, les bords de rivières et les marais adjacents, ainsi que les mangroves et les plages côtières.

Nous avons observé le souilanga à l’Ecolodge du Simal dans le Delta du Saloum au SENEGAL aux abords de la piscine ou encore toujours dans le delta à la Villa Bella Akuna Matata toujours à picorer les fleurs aux abords de la piscine

5 thoughts on “Souimanga à longue queue Cinnyris pulchellus – Beautiful Sunbird *

Laisser un commentaire