voyageavecnous.com

TRAVEL YOURSELF

Suivez-nous partout où nous allons !

autourdumonde2023@gmail.com

Tata « La Ville Rose » et son environnement naturel MAROC

3

Tata est une ville saharienne située dans la zone de l’Anti-Atlas à côté des monts du Djebel Bani et dans l’oasis de l’Oued Tata, affluent du fleuve Drâa, sur la route Zagora Guelmine – Agadir. Elle dispose d’une importante caserne militaire du fait de la présence à proximité de la frontière algérienne

Comme Foum Zguid c’est une ville agricole connue pour produire du henné.

Tata est une destination incontournable pour vos excursions dans le sud marocain. Les randonneurs et les passionnés d’excursions désert peuvent aussi profiter des circuits riches et variés entre douars, oueds, montagnes et désert. Le Géoparc du Djebel Bani, pour les amateurs de randonnée est un lieu aux paysages impressionnants avec des montagnes de grand intérêt : y compris pour la présence de minéraux et de peintures rupestres.

Son artisanat se caractérise par la poterie vernissée, la bijouterie en argent, les tapis, les sandales, les babouches et les paniers en feuilles de palme.

Nichée au cœur d’une immense vallee oasienne alimentée par les rivières de l’Anti-Atlas, Tata est également réputée pour ses nombreux ksours et maisons traditionnelles en pisé. Cette région était un carrefour caravanier important entre le Mali, le Niger et le Maroc.

En voyage à Tata, ne manquez pas de visiter les nombreux ateliers traditionnels ou l’on produit la poterie Tataoui, très réputée. La vannerie constitue également l’une des principales activités artisanales féminines de l’oasis de Tata

LE RIMAL TATA CAMP

Après notre magnifique journée en 4×4 depuis l’Erg Chegaga , mais éprouvante, nous sommes heureux de nous installer dans notre nouveau campement, le RIMAL TATA CAMP
Là encore une adresse très agréable avec de belles tentes, salle de bains et toilettes intégrées et surtout un accueil irréprochable. Côté restauration c’est le top , avec pour 300 MAD pour 4 de la salade mixte avec avocat, melon, concombre, tomates, oignons rouges et en plat un gros tajine de poulet aux olives. En dessert une salade de fruits à l’orange
Excellent
A noter aussi l’excellent petit déjeuner avec omelette, jus d’abricot, thé ou café, crepes, pain, miel…..

L’Oasis de Tata

L’oasis de Tata est aussi le berceau des premières colonies humaines Homo Sapiens qui se sont installées en Afrique du Nord à l’âge de pierre. Ces vestiges paléolithiques sont un patrimoine inestimable pour la région

Grace à une eau abondante, l’oasis de Tata est un havre de verdure dans l’immensité désertique qui donne le vertige tant le paysage est magnifique.

Les oasis de la palmeraie sont alimentées en eau par des Khettaras, des canalisations souterraines qui acheminent l’eau des nappes phréatiques en surface par gravité. Ne pas manquer de découvrir l’horloge de l’eau, un instrument pluriséculaire qui sert à distribuer l’eau équitablement entre les parcelles de l’oasis.

LES GROTTES DE MESSALIT

A 7 Kms au Nord de Tata (en direction de Tagmoute) vous pourrez visiter les grottes de Messalit que l’eau a sculpté au fil des siècles. Profondes avec d’impressionnantes formations de stalagmites et stalactites, c’est l’ œuvre de la chute lente et continue d’eaux calcaires

Datant du Paléolithique, elles forment aujourd’hui de véritables salles dans la roche volcanique. Certaines grottes semblent avoir été habitées, puisqu’on remarque les traces noires de suie sur les plafonds, tandis que d’autres se transforment en nid de guêpes en été.

Le site n’est accessible qu’à pied depuis la route de Tagmoute, sur la droite. Il faut garer sa voiture sur une esplanade et descendre par un sentier périlleux pour accéder au site. Il n’est pas nécessaire d’avoir un guide mais c’est malgré tout conseillé. Il est plus facile de repérer l’endroit quand on revient vers Tata, un panneau en arabe indiquant l’entrée

AGADIR AIT KINE

Nous poursuivons en direction de Tagmoute par la route(40kms) et traversons des paysages splendides de vallée et de montagnes. Les couleurs sont exceptionnelles avec des nuances de marron et quelques monts à l’aspect verdâtre. La roche forme même par endroit des cercles concentriques.

A Aït Kine nous garons la voiture et poursuivons à pieds vers le centre du village. Aïcha nous rejoint et nous accompagne jusqu’à l’Agadirun des plus grands greniers fortifiés du sud marocain, et remarquablement conservé.

Il faut appeler le conservateur pour accéder à l’intérieur du grenier. Il arrive avec une grande clef et nosu ouvre les portes de l’agadir

A l’intérieur une multitude de cases aménagées dans la paroi, accessibles depuis des escaliers taillés dans le tronc de palmier. A l’intérieur sont conservés des parchemins, des actes de vente et de cession, mais aussi des céréales.

C’est également à l’ointérieur de cet agadir que se trouve l’horloge de l’eau du village : sous une dalle un immense réservoir qui distribue l’eau dans les différentes parcelles. Un sablier original permet de compter le temps d’utilisation de l’eau de source : un petit bol troué est posé dans une cuvette d’eau. Lorsque la cuvette est remplie et tombe au fonds, en une trenataine de minutes, l’eau est coupée

Juste en face une coopérative féminine s’est istallée et présente les produits locaux. En particulier ils vantent les bienfaits du nerprun

Le nerprun est un arbuste à la croissance lente (adulte, il atteint 6 à 8 m de hauteur) et au port buissonnant, compact, dense. Les rameaux longs possèdent quelques piquants et sont couverts d’un joli feuillage caduc. Les feuilles, vert foncé, brillantes, se colorent d’or et de pourpre en automne avant de tomber. Ses propriétés sont nombreuses : il renforce l’immunité du corps en général car il contient de la vitamine G Team B complexe et de la vitamine A,  apporte à l’organisme énergie, vitalité et vivacité (car il contient des sucres tels que le glucose, le fructose et les arbollydrates).

Il lutte également favorablement à la fragilité des os et des dents car il contient du calcium et du phosathare. Il soigne l’hypertension artérielle car il contient du potassium et réduit le risque de crise cardiaque, renforce le sang et augmente la production de calories rouges, etc…

Il se consomme sous la forme d’une petite bille au goûr proche du chocolat qui contient un noyau. Ce dernier peut aussi être pilé pour donner une poudre, qui mélangée à de l’huile d’olive donne une pâte proche de l’Amlou ou du nutella

Un peu plus loin à Irtame, nous nous balladons à la sortie du village et poussons jsuqu’à une forteresse en ruine. Une seconde occasion d’observer le système ingénieux des khetarras et l’utilisation de l’horloge de l’eau pour irriguer l’oasis

Les cascades d’Attiq, Tissint

Aujourd’hui nous prenons la direction de Ouarzazate pour découvrir les cascades d’eau salée de Tissint (sel en berbère) à 69 Kilomètres à l’Est de Tata (29.903051, -7.314031)

Ce petit village est célèbre pour ses cascades d’eau salée où il est possible de se baigner

Loin du tumulte assourdissant des villes, Les cascades salées de Tissint offrent un panorama magnifique sur l’oasis et le Jbel Bani

Les cascades d’Attiq forment des déversoirs sur une barre rocheuse, avec de belles vasques, une rangée de palmiers tout autour et en arrière-plan, de petites collines rocailleuses. Ici et là, vous verrez des tâches blanchâtres laissées par le sel. Le lieu est encore plus beau lorsque le débit d’eau est important.

Le vieux village est également connu pour avoir eu parmi ses habitants le géographe l’explorateur Charles de Foucauld. Ses travaux et relevés d’informations, durant son périple où il se déguisa en juif,  lui valurent la médaille d’or de la Société de géographie pour son livre « Reconnaissance au Maroc » publié en 1888.

Quelqu’un vous indiquera la maison où il séjourna (à environ 400 mètres en aval de la source). Peu entretenue, elle constitue tout de même un témoignage de cette époque et vous entrainera dans les ruelles de la medina, à l’abri du soleil . La ballade est trés agréable. Le retour peut se faire le long du point d’eau.

Outre les cascades d’Attiq, Tissint permet de découvrir deux autres sites naturels d’exception, à savoir le lac Bani et le mont Djebel Bani (qui ressemble plus à un plateau), qui forme une séparation entre le désert et le Haut Atlas. D’une part les points d’eau, d’autre part les dunes qui s’étendent à perte de vue, le paysage autour du village n’a rien d’un mirage.

Les alentours sont réputés également pour les gravures rupestres d’El Maleh

A la sortie de Tissint ne direction de Tata, nous nous arrêtons sur la crête qui surplombe les gorges de Tissint. Le paysage est magnifique. Nous observons aussi quelques écureuils. Nous empruntons ensuite une piste qui mèene au village en surplomb Akka nait Sidi ; le panorama sur l’oasis et le sgorges est tout simplement splendide !

Les Gorges d’Agouliz

Nous quittons tôt notre campemant à tata pour rejoindre notre étape suivante Tafraoute. Notre hôte et sa mère sont d’une gentillesse infinie et nous ne pouvons partir sans quelques cadeaux généreux. L’accueil au Rimal Tata Camp est vraiment extraodinaire. Quelques photos nous permettent d’immortaliser cet instant et nous quittons le camp, dans l’espoir de pouvoir y repasser un jour.

Sur la route qui nous mène à Tafraoute, nous faisons un léger détour pour visiter Agouliz, ses falaises et ses gorges

Nous garons le véhicule près de la mosquée et entamons une jolie marche, longeant l’oued jusqu’aux gorges aux immenses falaises. Devant ce panorama sublime et grandiose on ne peut qu’apprécier la grandeur de la nature face à la petitesse de l’homme.

Ici ou là nous croisons des femmes affairées à ramasser les branches de palmier : pour que le palmier se renforce et grandisse d’une part et pour alimenter le feu d’autre part.

Puis nous reprenons la route de Tafraoute, une belle national qui longe l’oued qui serpente entre de magnifiques montagnes aux reliefs dessinant des motifs parfois  elliptiques. Puis nous obliquons à 60 km sur une piste goudronnée qui attaque les sommets jusqu’ 1880 m d’altitude avant une vertigineuse et longue descente vers Tafraoute

LES LIENS VERS LES PHOTOS de Tata et de ses environs

INSTALLATION ET REPAS AU RIMAL TATA CAMP

J512 OASIS DE TATA MAROC

RESTAURANT OASIS DE REVE TATA MAROC

J513 les environs DE TATA MAROC : les grottes de Messalit et l’agadir d’Ait Kine

RESTAURANT EL HOUDA TATA MAROC

J514 les environs DE TATA MAROC : TISSINT gorges et cascades

CAFE RESTAURANT SIMO A TISSINT MAROC

RIMAL TATA CAMP

J515 De TATA à TAFRAOUTE via les gorges et falaises d’Agouliz

RESTAURANT ESPACE HARBAZ TAFRAOUTE – MAROC

VIDEO DE L’ETAPE

AUTRES ARTICLES SUR LE MAROC A DISPOSITION :

Vous trouverez sur ce site de nombreux articles qui traitent des lieux à ne pas manquer au Maroc.
vous pouvez faire une recherche par nom de ville en utilisant la loupe en haut à droite ou retrouver la liste complète en suivant ce lien : ARTICLES VILLES DU MAROC

LA GASTRONOMIE MAROCAINE

Toutes les informations, par région sur la gastronomie marocaine en suivant ce lien : LA GASTRONOMIE MAROCAINE

LES LOGEMENTS

LES LOGEMENTS DE LA SAISON IV (voyageavecnous.com)

LES LOGEMENTS DE LA SAISON V

LES LOGEMENTS DE LA SAISON VI

LES LOGEMENTS DE LA SAISON VII ET VIII

LES LIENS

#MAROC2023 #moroccotrip #visitemaroc #visitmorocco #tata #tagmoute #aitkine #messalit #tissint #agouliz #rimal #rimaltatacamp

3 thoughts on “Tata « La Ville Rose » et son environnement naturel MAROC

Laisser un commentaire