voyageavecnous.com

TRAVEL YOURSELF

Suivez-nous partout où nous allons !

autourdumonde2023@gmail.com

La Somone et la petite côte – SENEGAL

11

La Somone, surnommée ainsi d’après un petit fleuve local, est une charmante station balnéaire située sur la Petite-Côte, à 77 km au sud de Dakar, au Sénégal. Nichée entre mer et lagune, elle offre un havre de paix loin du tourisme de masse. Ses coordonnées sont 14° 29′ 10″ nord et 17° 04′ 43″ ouest, avec une altitude de 9 mètres. Autrefois isolée avant la construction de l’autoroute, La Somone est désormais accessible rapidement depuis Dakar ou Thiès grâce à une bretelle d’autoroute.

Nous avons choisi de poser nos valises à la Somone pour une pause bien méritée d’une dizaine de jours. Nichée entre deux villages de pêcheurs et bordée par une charmante lagune, cette destination offre un cadre naturel d’une beauté exceptionnelle.

La plage de sable fin de la Somone est une invitation à la détente et au ressourcement. Les visiteurs viennent ici pour profiter du calme et de la tranquillité qu’offre ce lieu préservé. Les hébergements, principalement composés de petites structures et de résidences secondaires, contribuent à créer une atmosphère conviviale et chaleureuse.

L’un des points forts de notre séjour ici est sans aucun doute les couchers de soleil spectaculaires que nous avons la chance d’admirer chaque soir.

La population de La Somone compte 3 702 habitants répartis en 422 ménages, selon le PEPAM (Programme d’assainissement du Millénaire). Principalement axée sur le tourisme, l’économie locale bénéficie également de la présence de nombreux résidents occidentaux ayant acquis des biens immobiliers dans la région. Le sport, notamment le football et la lutte sénégalaise pratiquée sur la plage, occupe une place importante dans la vie quotidienne. Un stade rénové en 2019 et un club de judo appelé “Baobab-Somone” témoignent de cette dynamique sportive.

Lors de notre séjour à La Somone, nous avons eu l’occasion de découvrir une ambiance unique et un riche patrimoine culturel. Nous avons exploré les boutiques artisanales de la région qui regorgent d’objets locaux tels que des peintures, des sculptures en bois, des masques et des bijoux, témoignant de la diversité et de la créativité de la région.

Nous avons également été témoins de controverses entourant la réserve d’oiseaux de La Somone. En 2018, des décrets prévoyaient de la déclasser au profit d’un groupe hôtelier, ce qui a suscité de vives protestations de la part des populations locales. Finalement, en 2020, un décret présidentiel a classé la réserve en tant qu’aire marine protégée, préservant ainsi cet écosystème fragile.

En résumé, notre expérience à La Somone nous a permis de découvrir un petit coin de paradis entre mer et lagune. Nous avons pu nous ressourcer loin de l’agitation de Dakar, tout en profitant de la nature préservée, des délices culinaires locaux et de la tranquillité environnante.

La Lagune de la Somone

Le principal attrait de La région réside indéniablement dans la découverte de la lagune de la Somone , située à l’extrémité du village. Dotée d’un climat plus frais et d’une atmosphère paisible, cet endroit invite à la détente et à la contemplation. Observer les oiseaux, se relaxer et se ressourcer sont des activités incontournables pour quiconque visite cet endroit. De plus, il est fascinant de venir à La Somone à différentes périodes de l’année afin d’observer les variations du paysage entre les baobabs et la lagune, dont l’apparence est notablement modifiée en fonction des saisons et des niveaux d’inondation.

ITINERAIRE

NGAPAROU – La Somone

À seulement 2 kilomètres de La Somone, se niche Ngaparou, un charmant village de pêcheurs peuplé principalement de Lébous et de Sérères. Contrairement à leurs homologues de Joal, Kayar ou Soumbédioune, les pêcheurs de Ngaparou sont plus enclins à engager la conversation.

Vous les verrez souvent s’approcher avec une offre alléchante de poissons et de fruits de mer, proposés à des prix tout à fait raisonnables : par exemple, une langouste à 15 000 FCFA le kilo. Le village lui-même est traversé par la route nationale reliant La Somone à Saly, avec ses ruelles secondaires sablonneuses menant à la plage.

Se promener le long de cette route promet de belles rencontres avec des oiseaux limicoles mais aussi de magnifiques aigrettes à gorges blanches (et leurs pattes vertes très visibles)  et des rapaces, en passant par des troupeaux de moutons et de bovins qui déambulent librement sur le vaste étendue de sable.

Ngaparou a ouvert ses portes au tourisme au début du XXIe siècle, attirant les visiteurs avec ses vastes plages et son climat agréable. Son économie repose sur la pêche, l’artisanat, le commerce et le tourisme. Bien que majoritairement musulmane, la commune compte également des communautés catholiques, comme en témoigne l’église de Nguering située à environ 5 kilomètres. En juillet 2008, le village a été érigé en commune.

Malgré l’absence de grands complexes hôteliers, Ngaparou dégage un charme authentique. L’hébergement touristique se compose principalement de villas privées proposées à la location, très appréciées des visiteurs. La population locale témoigne d’une certaine réticence envers le tourisme de masse, préférant préserver l’atmosphère paisible et l’authenticité du lieu.

PARC EXOTIQUE DE NGUERING

Le Parc Exotique de Nguering, situé à environ 3 km de la mer à Nguering, près de Ngaparou au Sénégal, est un véritable joyau de la nature. Niché dans un cadre luxuriant, ce parc animalier abrite une variété exceptionnelle d’espèces d’oiseaux exotiques provenant des quatre coins du monde.

À notre arrivée, un parking sécurisé nous permet de garer notre véhicule à l’entrée du parc. Le prix d’entrée, de 10 000 FCFA par adulte et 6 000 FCFA pour les enfants jusqu’à 12 ans, comprend un cocktail de bienvenue. Nous sommes accueillis par un guide qui nous accompagnera tout au long de notre visite, prenant le temps de nous présenter les particularités de chaque espèce rencontrée

Dès nos premiers pas dans le parc, nous sommes émerveillés par la présence d’aras et de cacatoès blancs qui évoluent en liberté et n’hésitent pas à s’approcher de nous. À proximité, aux côtés de majestueuses tortues géantes, des gangas à ventre brun se délectent de graines et de légumineuses.

Outre les oiseaux exotiques, parmi lesquels nous pouvons observer des choucadors, des merles métalliques et des grues couronnées, le parc abrite également d’autres animaux fascinants tels que des crocodiles, des vautours africains et des singes.

La préservation de la nature est au cœur même de ce parc, où les passionnés veillent au bien-être des oiseaux ainsi qu’à la diversité de la faune et de la flore. Dans les arbres, nous découvrons de superbes amarantes du Sénégal et des touracos verts, tandis que dans les volières, des gris du Gabon, des perroquets robuste du Capdes perruches à collier , et des perroquets jardine attirent notre attention. Quelques grues couronnées se promènent également librement parmi les bovidés.

Le parc propose également une gamme d’activités variées, telles que des visites guidées de la ferme pédagogique, une boutique souvenir où nous pouvons trouver des souvenirs uniques, et même la possibilité d’acquérir des animaux et des plantes pour prolonger l’expérience chez soi.

TOUBAB DIALAO

Toubab Dialao, un village côtier de la région de Thiès au Sénégal, est situé sur la Petite-Côte, à environ 50 kilomètres au sud de Dakar. Ce village est renommé pour ses plages de sable fin, ses falaises imposantes et son ambiance tranquille qui attirent les visiteurs en quête de détente et de beauté naturelle.

La Plage de Toubab Dialao est un lieu prisé pour se relaxer, se baigner et profiter du soleil et de l’océan Atlantique. Les Falaises de Toubab Dialao offrent une vue panoramique sur l’océan, ce qui en fait un endroit apprécié des amateurs de photographie pour capturer des paysages saisissants.

Le Centre Culturel Le Père Léon propose des expositions d’art, des ateliers et des spectacles pour permettre aux visiteurs de découvrir la riche culture sénégalaise à travers diverses activités. Le Village Artisanal est un lieu où l’on peut explorer les boutiques proposant des produits artisanaux locaux, tels que des sculptures en bois, des bijoux et des textiles, tout en soutenant les artisans de la région.

L’Île aux Coquillages, accessible à marée basse, est un endroit pittoresque pour une promenade tranquille parmi les coquillages. En plus de ses attractions naturelles et culturelles, Toubab Dialao est réputé pour son ambiance conviviale et son accueil chaleureux, offrant aux visiteurs une expérience mémorable lors de leur séjour dans ce coin de paradis sénégalais.

ITINERAIRE

La réserve de Faune de BANDIA

Ce matin, nous nous lançons dans l’aventure de découvrir la Réserve de Bandia, située à 65 km de Dakar et à 15 km de la Somone, sur la route principale menant à Mbour et à la Casamance.

ITINERAIRE

La réserve naturelle de Popenguine

La Réserve Naturelle de Popenguine (RNP), créée en 1986 et s’étendant sur 1 009 hectares, est un sanctuaire de biodiversité soutenu par la Fondation Nicolas Hulot. Située près du village de Popenguine non loin de la Somone sur la Petite-Côte sénégalaise, elle abrite une variété impressionnante de faune et de flore.

Sanctuaire Marial de Popenguine

Le Sanctuaire Marial de Popenguine, un lieu de pèlerinage d’importance pour les fidèles catholiques, abrite la basilique Notre-Dame-de-la-Délivrande. Cette basilique, construite à Popenguine sur la Petite-Côte sénégalaise à la fin du XIXe siècle, est devenue un symbole du catholicisme dans le pays. Sa construction s’est achevée en 1988, et elle abrite une Vierge Noire, faisant d’elle un sanctuaire marial majeur.

L’église de Popenguine, érigée en 1887, est l’une des plus anciennes du Sénégal. Lieu de pèlerinage catholique reconnu, surtout lors du week-end de la Pentecôte, elle témoigne de l’importance historique du catholicisme sur la Petite Côte. En dehors de cette période de pèlerinage, l’église, la grotte et le sanctuaire sont ouverts au public.

Chaque année, Popenguine attire de nombreux fidèles catholiques, en particulier le lundi de Pentecôte, pour un pèlerinage à travers la marche depuis Dakar, la capitale, sur une distance de 70 km. La visite historique du Pape Jean Paul II en 1992, lors de laquelle il a béni la Vierge noire, a renforcé la réputation religieuse de Popenguine.

Un nouveau sanctuaire dédié à la Vierge Marie a récemment été érigé à Popenguine. Ce vaste sanctuaire, débuté en février 2023, s’étend sur 20 800 mètres carrés en bordure de l’océan et peut accueillir plus de 500 personnes.

Chaque année, le sanctuaire organise le pèlerinage marial de Popenguine, dont la 135e édition a eu lieu en 2023. Ce pèlerinage est l’occasion de célébrations, de messes et de méditations sur un thème religieux spécifique, et il attire de nombreux fidèles de la région et d’ailleurs.

Les principales messes ont lieu le dimanche matin, généralement à 9h30.

ITINERAIRE

MBOUR

Ce matin, cap sur Mbour, à une distance d’environ 80 km de Dakar et à une vingtaine de kilomètres de La Somone. Mbour, chef-lieu du département et subdivision de la région de Thiès, est une ville d’importance économique notable dans la région, proche de La Somone. Avec une agglomération comptant près de 600 000 habitants, elle abrite une mine de titane et le deuxième port de pêche du pays.

La route reliant La Somone à Mbour est parsemée de dos d’âne, ce qui ralentit la circulation. Classée deuxième site touristique du Sénégal après la Casamance, Mbour est une véritable ville côtière. Bien que son attrait touristique soit moins marqué que celui de Saly, situé à seulement 5 km, Mbour attire de nombreux visiteurs en raison de son authenticité. Le retour des pêcheurs est particulièrement prisé, attirant à la fois les touristes et la population locale.

Le port de pêche de Mbour, le deuxième port le plus important du Sénégal, est un centre d’activité intense. Des guides locaux se proposent spontanément pour offrir des visites structurées du port, organisées par l’office de tourisme. Adamo (+221766699781) est un guide recommandé pour ses explications intéressantes.

Le spectacle des centaines de pêcheurs partant ou rentrant au port avec leurs pirogues colorées est impressionnant. Peu importe l’heure, le spectacle dure toute la journée jusqu’à 20 heures. Les piroguiers partent parfois pour une ou deux semaines de pêche dans les eaux gambiennes voire de la Casamance.

À chaque retour, une activité commerciale intense se déploie. Des jeunes hommes déchargent le poisson des bateaux pour le vendre sur la plage, où une première criée a lieu. Les prix augmentent au fur et à mesure que l’on remonte vers la halle aux poissons. Des professionnels achètent le poisson pour les restaurants, les villes voisines, voire pour l’exportation vers l’Europe.

Les femmes jouent également un rôle essentiel, achetant, revendant, nettoyant et transformant le poisson directement sur la plage. Rien n’est perdu : les coquilles de coquillages sont réutilisées pour les fondations mélangées à du ciment, les invendus sont salés et séchés, et même les écales de poissons servent d’engrais dans l’agriculture.

Mbour offre une alternative intéressante pour ceux qui cherchent à échapper à l’atmosphère touristique de Saly. Outre le marché aux poissons, le marché aux légumes et aux épices offre une immersion totale dans l’ambiance typique des marchés sénégalais. On y trouve de tout, notamment du karité, mais il faut faire attention à la qualité des produits. Le marché est très coloré, bruyant et odorant, avec des stands de poissons séchés et de yett.

Le marché artisanal est également un incontournable. Pour découvrir ce petit trésor, il est préférable d’être accompagné d’un guide. C’est ici que les artisans travaillent le bois pour créer des djembés, des tambours, des pilons, et même de grandes statues animalières directement à partir de la matière, sans aucun assemblage. Vous y trouverez également de petites pièces vendues à des prix intéressants. Nous avons même eu la chance d’assister à une démonstration de djembé, et les enfants ont pu s’essayer à cette expérience enrichissante. C’est un endroit remarquable où l’artisanat local prend vie sous vos yeux, offrant une immersion authentique dans la culture sénégalaise.

Mbour reste une ville commerçante animée, conservant son caractère africain authentique malgré l’augmentation de sa population ces dernières années. Outre le port de pêche, le marché artisanal constitue le deuxième centre névralgique de la ville, offrant une expérience authentique aux visiteurs.

ITINERAIRE VOITURE

JOAL FADIOUTH

Nous partons de la Somone de bonne heure pour explorer Joal-Fadiouth. Bien que les distances soient courtes, le trajet s’annonce long. Il nous faut près de 1,5 heures pour parcourir les 45 kilomètres : de nombreux dos d’âne, des zébus sur la route et des nids de poule (ou plutôt d’autruche !).

Joal-Fadiouth, commune nichée à l’extrémité de la Petite-Côte du Sénégal, au sud-est de Dakar, regroupe en réalité deux villages distincts : Joal, établi sur le littoral, et Fadiouth, une île artificielle constituée d’amoncellements de coquillages reliée à la côte par un pont de bois. Cette île, où les coquillages sont utilisés dans l’architecture locale et l’artisanat, offre un mélange unique de beauté naturelle, d’histoire et de culture. C’est également le lieu de naissance du premier président du Sénégal, Léopold Sédar Senghor.

L’histoire de Joal-Fadiouth est riche et complexe, avec des origines controversées, mais une occupation par les Sérères et une influence des Almoravides au XIe siècle. Au fil du temps, la région a été visitée par plusieurs nations européennes. Aujourd’hui, faisant partie du département de M’bour, Joal-Fadiouth occupe la pointe sud de la région de Thiès, offrant un fascinant mélange de paysages côtiers, d’histoire et de traditions locales.

Ne pas visiter Fadiouth serait une erreur, car c’est une commune unique située à l’extrémité sud de la Petite Côte, une île artificielle formée par l’amoncellement de coquillages au fil des siècles. D’ailleurs, Joal-Fadiouth dispose d’un syndicat d’initiative avec des guides compétents à prix fixe, ce qui facilite la découverte de ce lieu pittoresque et original.

ITINERAIRE

La Ville de Joal

Joal, bien que semblant peu remarquable au premier abord, présente un intérêt particulier en tant que l’un des ports de pêche les plus importants du Sénégal et le lieu de naissance de Léopold Sédar Senghor, premier président du pays. Certains de ses poèmes célèbrent l’évolution de ce qui fut autrefois un comptoir portugais, devenu une villégiature coloniale, puis un vaste port de pêche. Un musée, dédié à Senghor et à la culture sérère, lui rend hommage, bien qu’il porte le nom de son père, Mbind-Diogoye.

Habitée principalement par des pêcheurs sérères, majoritairement musulmans, Joal est réputée pour être l’une des zones de pêche les plus importantes du pays. Malgré sa taille modeste, la ville est renommée à travers tout le Sénégal, en grande partie grâce à l’empreinte laissée par Léopold Sédar Senghor. Vous pourrez explorer la ville le long de la plage, depuis la forêt du séminaire de Ngazobil jusqu’au pont de Fadiouth.

Le port, très animé, s’anime particulièrement lorsque les pirogues reviennent de la mer. Femmes, enfants et aînés s’activent pour réceptionner, trier et préparer les poissons, dans une scène d’activité artisanale typique qui coexiste avec les pêcheries modernes de la région.

À notre arrivée, le spectacle est saisissant : des pirogues approchent de la plage dans la brume matinale, contrastant avec une activité intense. Les chevaux s’approchent des pirogues en mer pour décharger les poissons.

L’estuaire de Joal est également remarquable, recouvert de mangroves traversées par des bras de mer, faisant de cette ville la perle de la Petite-Côte.

Fadiouth

Nous reprenons la route vers Fadiouth. Une fois sur place, nous décidons de prolonger notre visite pour admirer la vue sur l’île depuis le Cap Finio. Malgré la présence persistante de la brume, la silhouette de l’île est presque fantomatique. Nous garons notre voiture à proximité du pont reliant Joal à Fadiouth.

Sur place, une coopérative locale propose un service de guides pour les visiteurs, permettant ainsi de bénéficier des connaissances des habitants tout en soutenant l’économie locale. Nous évitons les vendeurs une fois sur place pour profiter confortablement des explications intéressantes fournies par les guides. Le bureau de la coopérative est facilement repérable, juste en face du pont de bois. Le tarif pour une visite guidée est de 1000 CFA (environ 1,5 €) par personne, auxquels s’ajoute éventuellement le prix d’une pirogue, soit 11000 FCFA pour nous quatre.

La traversée du pont est un moment exceptionnel qui varie selon les marées. La quantité de poissons présente dans les eaux est incroyable, et nous distinguons nettement les parcs à huîtres à proximité de la mangrove.

Dès notre arrivée sur l’île, la blancheur des coquillages recouvrant le sol et la présence d’arbres ayant poussé grâce au calcaire des coquilles captent notre attention. La légende raconte que ces amas de coquillages sont les vestiges des mollusques consommés depuis l’Antiquité par les habitants. En réalité, le processus est plus scientifique : le lieu présentait une forte population de coquillages, notamment de coques. Des algues sont apparues et ont asphyxié ces coquillages, qui se sont ensuite entassés avec le courant. Plus tard, les habitants, face à la nécessité d’agrandir l’île qui leur servait de refuge contre les ennemis, ont utilisé la technique du polder. Ces coquillages étaient également utilisés dans la construction des maisons. Malgré son apparence de village de pêcheurs, Fadiouth compte principalement des agriculteurs.

Parmi les curiosités de l’île, on note la présence inhabituelle de nombreux cochons d’élevage, un animal peu commun dans un pays majoritairement musulman. Ils sont consommés ici contrairement aux pratiques habituelles musulmanes et sont également utilisés pour éliminer les déchets.

Fadiouth est en réalité une île catholique, comptant plus de 90 % de fidèles de cette religion. L’église, une fierté des habitants, est une caractéristique remarquable de l’île. Le cimetière, où reposent chrétiens et musulmans, reflète la coexistence pacifique des différentes religions. Le paysage de ce village de 8000 habitants, érigé sur un amas de coquilles d’huîtres, est parsemé de croix et de coquillages.

Construite en 1981, l’église est principalement fréquentée par la communauté chrétienne locale. Son toit, initialement en chaume, a été remplacé par de la tôle après la violente tempête de 1999. Cette rénovation illustre un bel exemple de solidarité, les chrétiens et les musulmans unissant leurs efforts pour restaurer cet édifice religieux. Elle est également un lieu de découverte architecturale, avec ses décors riches et son histoire qui se mêle à celle de l’île.

Cette église, dédiée à Saint François Xavier, est un symbole de coexistence pacifique et de respect mutuel entre les différentes croyances. Elle rappelle que la foi peut transcender les frontières religieuses et unir les gens autour de valeurs communes.

Le village est divisé en six quartiers, chacun avec son propre mode d’organisation. Sous les places à palabres, les habitants se rassemblent pour jouer, discuter et écouter le rythme des tambours annonçant les événements importants selon la tradition sérère. Les rues commerçantes de Fadiouth sont également animées, avec des boutiques aux noms amusants et des slogans empruntés au marketing occidental.

Reliée au continent par une passerelle élégante, l’île de Fadiouth est une curiosité géologique formée par l’accumulation de coquillages au fil des siècles. Outre ses aspects culturels et religieux, l’île abrite une culture animiste qui côtoie la mosquée et l’église, témoignant de la diversité et de la tolérance de sa population.

Les visiteurs sont invités à porter des lunettes de soleil pour se protéger des reflets intenses des coquillages, qui peuvent causer des problèmes ophtalmologiques chez les habitants plus âgés. L’atmosphère de Fadiouth rappelle parfois la vieille France, avec ses habitants portant des vêtements traditionnels et savourant des boissons locales telles que le pastis.

Les visiteurs ont parfois l’opportunité de déguster des plats locaux préparés par des habitants, notamment du porc de lait grillé ou, plus rarement, de la tortue de mer. Il est important de rappeler que les tortues de mer sont protégées et qu’il est interdit de ramener leurs carapaces en France, malgré les tentatives de vente à la sortie du pont.

BAOBAB SACRE

Au cœur de cette petite île, trône un baobab réputé comme étant le plus imposant du Sénégal. Comme souvent, chaque village, chaque forêt revendique avoir le plus gros baobab du pays, mais celui-ci ne manquera pas de vous impressionner. Selon la légende locale, cet arbre majestueux aurait environ 800 ans et demeure unique en son genre : il aurait conservé ses feuilles tout au long de son existence, défiant ainsi les lois de la nature. Selon les principes animistes, c’est l’âme d’un défunt qui permet de faire la liaison avec les esprits de l’arbre. Une visite près de cet illustre baobab ne manquera pas de susciter l’émerveillement et le respect pour cet emblème de la nature sénégalaise, véritable témoignage du passage du temps et de la force de la vie.

GRENIERS A MIL SUR PILOTIS

Les greniers à mil de Fadiouth peuvent être admirés de près en pirogue ou depuis le pont qui relie l’île au continent. Leur silhouette rappelle celle des cases rondes d’un village africain traditionnel. À une époque où les habitations étaient principalement en bois, ces greniers étaient stratégiquement placés à l’extérieur de l’île, le long de la mangrove, pour préserver les récoltes des incendies éventuels et des rongeurs. Bien que ces bâtiments soient aujourd’hui construits en dur, les greniers continuent de remplir leur fonction originelle, témoignant ainsi de l’ingéniosité des habitants de Fadiouth pour préserver leurs précieuses récoltes.

CIMETIERE MIXTE

Pour accéder à cette petite île construite en coquillages et ornée de baobabs, vous emprunterez un pont. L’atmosphère qui y règne est empreinte de calme et de sérénité, idéale pour la méditation. Devant vous se dressent les tombes des catholiques, surmontées de leurs croix, tandis qu’au fond se trouvent les mausolées et les sépultures des musulmans. Du sommet de la butte, vous pourrez admirer une vue charmante sur Fadiouth et la lagune.

Le cimetière mixte de Fadiouth est un endroit remarquable. Il accueille à la fois des tombes de confession musulmane et chrétienne, situées sur un petit îlot entouré par la mer et relié au reste du village par un pont en bois.

En traversant ce pont, vous pourrez également observer sur votre droite les greniers à mil, qui servaient autrefois à protéger les récoltes des incendies potentiels. Bien qu’ils ne soient plus utilisés aujourd’hui, ces greniers ont été préservés en tant que témoignage culturel.

Le cimetière constitue une deuxième île reliée à Fadiouth par un deuxième pont. Également constitué de coquillages, il culmine en une colline. Le grand calvaire qui se dresse au sommet offre une vue imprenable sur les greniers à mil, le village de Fadiouth et ses deux magnifiques ponts en bois.

Bien que les tombes soient principalement catholiques, quelques habitants musulmans de Fadiouth sont enterrés à l’écart, au fond de l’île. Malgré l’apparence potentiellement morbide de l’endroit, il dégage un charme pittoresque. Les anciens du village sont traditionnellement enterrés avec une bouteille d’alcool, déposée sous leur croix. Vous pouvez vous promener librement dans cet endroit, cela ne sera pas mal vu.

Le Ranch aux Lions de BANDIA

Le Ranch de Bandia, situé à environ 15 kilomètres de la Somone, nous offre une expérience unique au cœur de la savane africaine, abritant plusieurs lions sauvages.

ITINERAIRE

LES LIENS VERS LES PHOTOS de LA REGION DE LA SOMONE et de ses environs

J 617 LA LAGUNE DE LA SOMONE

j 617 VILLAGE DE LA SOMONE

j618 De NGAPAROU à la Somone par la plage

j619 LA RESERVE DE FAUNE DE BANDIA PETITE COTE SENEGAL

j620 RETOUR DE PECHE ET MARCHE ARTISANAL MBOUR PETITE COTE SENEGAL

J621 PARC EXOTIQUE DE NGUERING PETITE COTE SENEGAL

J622 JOAL FADIOUTH PETITE COTE SENEGAL

J 624 LE RANCH AUX LIONS BANDIA PETITE COTE SENEGAL

J625 TOUBAB DIALAO PETITE COTE SENEGAL

VIDEOS sur la Somone et ses environs

AUTRES ARTICLES SUR LE SENEGAL A DISPOSITION :

Vous trouverez sur ce site de nombreux articles qui traitent des lieux à ne pas manquer au Maroc.
vous pouvez faire une recherche par nom de ville en utilisant la loupe en haut à droite ou retrouver la liste complète en suivant ce lien : ARTICLES VILLES DU SENEGAL

La Cuisine Sénégalaise

Toutes les informations, par région sur la gastronomie sénégalaise en suivant ce lien : La Cuisine Sénégalaise

AFRICA 6 PLAGE LA SOMONE

Un dimanche, une envie de détente et de dépaysement nous a conduits vers un petit restaurant de plage, l’Africa 6 Plage, situé à La Somone, au Sénégal. Dès notre arrivée, nous avons été charmés par l’atmosphère enchanteresse qui régnait sur les lieux.

La cuisine franco-sénégalaise proposée par l’Africa 6 Plage est tout simplement remarquable. Nous avons eu le plaisir de déguster des plats authentiques et délicieux, où les saveurs françaises se marient parfaitement avec celles du Sénégal. Les huitres farcies, la blanquette de lotte, les brochettes de lotte ou de boeuf-merguez, ou encore le pavé de boeuf sauce au poivre, nous ont comblés de bonheur culinaire.

Pour accompagner ces délices, nous avons savouré des cocktails savamment préparés, à des prix intéressants et d’une qualité excellente. Et pour le dessert, nous nous sommes laissé tenter par une mousse au chocolat divinement onctueuse, ainsi que par des bananes au chocolat chaud et glace, une véritable explosion de saveurs en bouche.

Les soirées à thème organisées par l’Africa 6 Plage sont réputées pour leur ambiance festive et conviviale.

L’emplacement de l’hôtel-restaurant, idéalement situé sur la plage de Somone, nous a offert une vue imprenable sur l’océan Atlantique, sur les zébus déambulant tranquillement et les enfants jouant au ballon ou affrontant les vagues de l’océan

Enfin, nous avons été chaleureusement accueillis par le personnel de l’Africa 6 Plage, réputé pour son sourire et sa gentillesse. Nous nous sommes immédiatement sentis comme chez nous, entourés de convivialité et de bienveillance.

https://voyageavecnous.com/la-cuisine-senegalaise-senegal/
#somone #africa6plage Africa 6 Plage Africa 6 Plage

Le Bar-Restaurant de la Réserve de Bandia

Le Bar Restaurant de la réserve de Bandia est une expérience où chaque repas se vit comme une aventure à part entière. Le cadre enchanteur au bord de l’eau, où les crocodiles rusés et les singes curieux deviennent les compagnons de table, crée une ambiance unique et captivante. Nous admirons également les buffles barbotant et les crocodiles jouant, tandis que les singes se chamaillent. La cuisine excellente du restaurant, ouvert tous les midis, nous régale de ses spécialités, avec vue sur le plan d’eau où se prélassent une centaine de crocodiles.

Dans cet univers, une nouvelle cuisine ultramoderne grâce à un talentueux chef nous transporte dans un voyage culinaire inoubliable. Nous découvrons de nouveaux horizons gastronomiques tout en nous détendant sous une tente maure après le festin, où la sieste et le thé deviennent des plaisirs inattendus.

Le menu varié propose des délices pour tous les palais, des pizzas croustillantes aux grillades sur feu de bois en passant par des plats raffinés qui éveillent les sens à de nouvelles sensations gustatives.

C’est dans cet univers que nous avons apprécié des plats authentiques typique de la réserve de chasse comme des tacos d’éland, des côtes à l’os d’élan ou encore des burgers d’antilope !

CHEZ NABOU LE ROCHER TOUBAB DIALAO

Le Rocher Chez Nabou est un restaurant au cadre enchanteur situé à Toubab Dialao. Depuis la terrasse la vue est imprenable sur l’océan Atlantique, en particulier au coucher du soleil. Niché au pied des rochers, cet établissement crée une atmosphère relaxante et conviviale

La cuisine proposée par Chez Nabou est également appréciée, offrant une délicieuse sélection de plats africains authentiques, préparés avec soin et générosité. Le jus de bissap est particulièrement recommandé

Le poisson est grillé entier, épicé à souhait, srvi avec une composition de frites, salades, riz, sauce aux oignons et à la demande d’une friassée de calamars particulièrement bonne. Mes prix sont plus que correct : 22500 FCF pour 4 avec les boissons

Le Rocher Chez Nabou est ouvert de 8h00 à 22h00, offrant des options de restauration pour le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner.

PARADISE RASTA RESTAURANT BAR

Nous avons eu la chance de vivre une expérience inoubliable au Paradise Rasta Restaurant Bar, situé à La Somone, dans la région de Thiès, au Sénégal. Dès notre arrivée, nous avons été accueillis par l’atmosphère décontractée et l’ambiance vibrante du reggae qui imprègne l’endroit.

Nous avons choisi de contourner la lagune en 4×4 le long des pistes sablonneuses en bord de mer pour rejoindre le restaurant, et quelle expérience ! Le paysage était tout simplement magnifique,. Une autre option aurait été de traverser la lagune de la Somone en barque pour rejoindre le restaurant,  et le prix de la traversée était même inclus.

Une fois arrivés, nous avons été immédiatement séduits par le décor rasta et l’accueil chaleureux des serveurs. L’atmosphère était détendue et décontractée, nous invitant à nous imprégner de cette ambiance unique.

Installés à une table avec une vue splendide sur l’eau, nous avons commandé quelques cocktails pour patienter avant l’heure du déjeuner. Le service propose également des soins des pieds mais aussi des massages, des transats, etc…
Puis nous avons commandé des plats de fruits de mer et de la cuisine africaine. Les brochettes de lotte et de calmar étaient copieuses et délicieusement accompagnées de sauces savoureuses. En entrée, nous avons savouré une délicieuse salade de crevettes, suivie d’une rafraîchissante salade de fruits en dessert. Et bien sûr, nous avons été tentés par un peu de rhum brun pour agrémenter cette salade de fruits frais et notre expérience culinaire.

À la fin de notre repas, nous avons été agréablement surpris de découvrir que le thé était offert, ajoutant une touche finale parfaite à notre expérience.

En résumé, notre visite au Paradise Rasta Restaurant Bar a été un moment mémorable, alliant une cuisine délicieuse, une ambiance musicale envoûtante et une vue à couper le souffle. Une expérience à ne pas manquer lors d’une visite à La Somone au Sénégal.
Pour ceux qui souhaitent mieux connaitre la région de la Somone :

PARC A HUITRES

Le Norbert Parc à Huîtres et Dégustation, niché à La Somone au Sénégal, est une adresse prisée qui ravit les amateurs de fruits de mer. La particularité de cet endroit réside dans la récolte locale des huitres, des soursins, des gambas et des camarones, effectuée par les femmes de la région dans les eaux de la lagune et près des palétuviers. À l’entrée du parc à huîtres, ces délices maritimes sont proposés aux visiteurs pour une dégustation sur place, en bordure de l’eau, offrant une expérience culinaire authentique et mémorable, notamment chez Ouley

La qualité exceptionnelle des huîtres est l’un des points forts de cet établissement, attirant les connaisseurs de fruits de mer du monde entier. Installés au pied des rochers, les convives peuvent savourer leurs mets tout en profitant d’une vue spectaculaire sur l’océan Atlantique, créant ainsi une atmosphère magique et apaisante. L’accueil chaleureux des serveuses, toujours aux petits soins pour les clients, ajoute une touche d’attention supplémentaire à cette expérience culinaire inoubliable.

SAFARI BEACH SALY

Le Safari Beach à Saly, au Sénégal, est un véritable havre de paix pour les amateurs de détente en bord de mer, ainsi que pour les gourmets en quête de plaisirs culinaires ! Pour y accéder, il vous suffit de vous rendre depuis la plage (ne suivez pas les indications de votre GPS qui pourrait vous conduire à l’entrée du complexe hôtelier).

L’environnement est tout simplement splendide, situé sur l’une des plus belles plages de Saly, vaste, propre, et à proximité d’une île aux pélicans.

Ce complexe propose une expérience de séjour complète, avec une piscine extérieure, une terrasse, des chambres climatisées, une cuisine locale mettant en avant les fruits de mer, ainsi que divers services supplémentaires tels que des massages sur demande, des excursions, et une réception ouverte 24h/24.

Les tables sont superbement dressées, que ce soit autour de la piscine ou sous des toits de chaume, offrant une atmosphère élégante et décontractée typique de la plage, avec des ventilateurs suspendus au plafond pour vous rafraîchir. Un menu varié est proposé à 11 000 FCFA pour une entrée, un plat principal et un dessert. Le bar à cocktails reste ouvert même pendant le ramadan, et propose une sélection internationale de cocktails, préparés avec soin et à des prix raisonnables.

Parmi les plats qui ont particulièrement retenu notre attention, nous avons adoré le carpaccio de melon au chèvre frais, l’avocat au thon en entrée, ainsi que l’émincé de bœuf au paprika avec tagliatelles à l’ail, les crevettes à la crème aux fines herbes avec flan de panais, et bien sûr l’excellente parillada de poissons et fruits de mer en plat principal.

Le service est également très correct, offrant une expérience gastronomique et de détente des plus agréables.

LA TAVERNE DU PECHEUR JOEL FADIOUTH

La Taverne du Pêcheur, nichée à Joal Fadiouth, dans la région de Thiès, au Sénégal, est une destination gastronomique à ne pas manquer.

L’établissement offre une atmosphère confortable et une vue pittoresque sur les ponts de Fadiouth, invitant à la détente tout en appréciant la sérénité du lieu. La décoration est magnifique, agrémentée d’histoires locales affichées sur les murs, ajoutant une touche d’authenticité à l’expérience.

Le menu met en avant des plats de fruits de mer, mettant en vedette d’excellentes huitres de mangrove à un prix très attractif (1000 FCFA la douzaine), ainsi qu’une variété de poissons frais. Les clients peuvent commencer avec des huîtres de palétuviers accompagnées d’un verre de vin blanc, puis se régaler avec des plats principaux tels que du poisson grillé, des brochettes, ou une délicieuse blanquette de lotte. Pour les amateurs de viande, des options comme les pavés de zébu sauce moutarde, le poulet, voire même du porc sont disponibles.

Que ce soit pour un repas en famille, entre amis ou en tête-à-tête, La Taverne du Pêcheur offre un cadre idyllique et chaleureux pour se détendre et savourer une cuisine délicieuse.

Et pour couronner le tout, les prix sont très abordables : seulement 35 000 FCFA pour un repas pour quatre personnes, comprenant deux assiettes d’huitres en entrée, une salade, des brochettes océanes, des brochettes de bœuf, une blanquette de lotte et du poulet.

 

LES LOGEMENTS

CHARMANTE VILLA SIANE CHEZ HAOUA

Ce logement unique et paisible, situé près de la plage et du centre de Somone, offre une expérience de séjour inoubliable sous le soleil du Sénégal.

La maison climatisée dispose d’une piscine privée, d’un jardin verdoyant et fleuri, ainsi que d’une terrasse couverte et d’un espace barbecue.

Pendant notre séjour, nous avons été accueilli par Modou, le gardien, et Massa son chien fidèle, qui se fait un plaisir de nous orienter dans la découverte du village de la Somone.

Au rez-de-chaussée, un salon avec télévision, une cuisine ouverte, une chambre et une salle de bains. L’accès à Internet est facultatif et à notre charge, comme l’électricité et l’eau. Mais la facture finale est raisonnable

À l’étage,  trois chambres supplémentaires et d’une salle de bains.

À l’extérieur, une terrasse couverte avec mobilier invite à la détente, tandis que la piscine de 9x4m offre un rafraîchissement bienvenu. Une douche extérieure, un barbecue et un parking privé complètent les équipements de cette charmante maison.

Sur place nous avons plaisir au bord de la piscine  à observer les oiseaux : tourterelles maillées, mais aussi corbeaux-pie,

 

LES LIENS